🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test AMD Ryzen 9 7950X "Zen 4" : stupéfiant... Raptor Lake a intérêt d'avoir de bonnes dents !

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 septembre 2022 à 17h04
26
AMD Ryzen 9 7950X © AMD
© AMD

Après le test du Ryzen 7 7700X qui nous a permis de découvrir l’architecture Zen 4, il est temps de se pencher sur le haut de gamme de la nouvelle génération d’AMD. C’est donc avec le Ryzen 9 7950X que nous enchaînons. Sur le papier, un processeur particulièrement costaud qui pourrait payer son nombre de cœurs par une consommation sensiblement plus élevée.

AMD Ryzen 9 7950X
  • Des performances au top
  • À l'aise dans tous les domaines
  • Perfs/Watt sans concurrence
  • Perfs/dollar très convaincant
  • DDR5 et PCIe 5.0 au rendez-vous
  • Technologie EXPO
  • Solution graphique Navi 2
  • Chauffe importante
  • Surcoût de la DDR5
  • Gestion DDR5 à optimiser ?
  • Pas (encore) de 3D Vertical Cache

Introduction

Si vous avez suivi les tests des précédentes générations de processeurs sur Clubic, vous savez qu’il ne sera pas ici question de revenir dans le détail sur l’architecture Zen 4. Nous nous focalisons sur le seul processeur Ryen 9 7950X et pour en savoir plus à propos de Zen 4, nous vous invitons à (re)lire notre test du Ryzen 7 7700X qui vous apportera l’essentiel des précisions pour comprendre toutes les évolutions de la microarchitecture d’AMD.

AMD Ryzen 7000 © AMD
Les quatre processeurs commercialisés par AMD le 27 septembre 2022 © AMD

Lancé en même temps que le Ryzen 7 7700X, notre Ryzen 9 7950X appartient à la première vague de processeurs Zen 4 commercialisée par AMD. Il y a au total quatre puces et nous testerons bientôt les deux dernières, les Ryzen 9 7900X et Ryzen 5 7600X. Le CPU que nous analysons aujourd’hui est, sans conteste, le plus puissant de la nouvelle gamme avec son TDP de 170 Watts qui marque une nette augmentation qui se limitait à 105 Watts. AMD aurait-il décidé de prendre le même chemin qu’Intel avec ses dernières évolutions ?

Fiche technique AMD Ryzen 9 7950X

Caractéristiques techniques

Support du processeur (socket)
AMD AM5
Fréquence CPU
4,5GHz
Fréquence en mode Turbo
5,7GHz
Nombre de core
16
Nombre de Threads
32
Plateforme (Proc.)
AMD Zen 4
Virtualisation
AMD Virtualization (AMD-V)

Architecture

Nom de l'architecture
Raphael
Finesse de gravure
5nm
TDP / PBP
170W
TDP Max
230W
Cache L2
16Mo
Cache L3
64Mo
Compatibilité chipset carte mère
AMD X670, AMD X670E, AMD B650, AMD B650E

Graphismes

Contrôleur graphique intégré
AMD Navi 2
Fréquence du chipset graphique
400MHz
Fréquence boostée graphique
2 200MHz

Contrôleur mémoire

Contrôleur mémoire
DDR5
Type de contrôleur mémoire
Dual Channel
Fréquence(s) Mémoire
DDR5 5200 MHz

En effet, à côté de cette augmentation de TDP, le Ryzen 9 7950X marque aussi une forte progression des fréquences de fonctionnement sur la génération précédente. Quand le Ryzen 9 5950X plafonnait à 3,4 / 4,9 GHz, nous sommes ici à 4,5 / 5,7 GHz. Autrement dit, en boost, on peut compter sur une fréquence en hausse de 800 MHz maximum, soit environ 16% de plus. Cette fois, AMD semble même aller plus loin qu’Intel lequel avait gardé des fréquences stables entre les générations Rocket Lake (Core i9-11900K) et Alder Lake (Core i9-12900K).

AMD Ryzen 7000 © AMD
Aperçu général de la microarchitecture Zen 4 © AMD

Continuons avec les chiffres pour évoquer, cette fois, une situation identique entre le Ryzen 9 7950X et son ancêtre 5950X : dans un cas comme dans l’autre, on profite de 16 cœurs / 32 threads, mais les ressemblances s’arrêtent là puisque les cœurs Zen 4 profitent de davantage de cache L2 avec 1 Mo contre 512 Ko par cœur pour un total combiné de cache L2+L3 de 80 Mo quand le prédécesseur devait se contenter de 72 Mo. Soulignons aussi que cette augmentation du cache se perçoit à de nombreux niveaux, notamment par l’accroissement du buffer de prédiction de branches.

AMD Ryzen 7000 © AMD
L'iGPU Navi 2 est un atout supplémentaire pour les Ryzen 7000 © AMD

Moins technique et plus intéressant ici, le Ryzen 9 7950X profite de toutes les nouveautés majeures de Zen 4 à commencer par la prise en charge de la DDR5 et du PCI Express 5.0. Pour cette dernière, cela passe par 28 lignes gérées depuis le CPU tandis que la mémoire s’accompagne de la fonction EXPO pour en gérer, facilement, l’overclocking. Enfin, et ce n’est pas la moindre des améliorations, AMD a intégré une solution graphique à ses CPU, un Navi 2 équipe donc le Ryzen 9 7950X et permet la gestion du DisplayPort, de l’HDMI ou de l’USB-C avec DisplayPort.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces

Ultra-complet, HWInfo permet de faire le point sur toutes les composantes du CPU © Nerces

Protocole de test

Si vous avez pris soin de consulter le test du Ryzen 7 7700X, vous savez que cette nouvelle génération de processeur nous a contraint à introduire une nouvelle configuration de test à base de plateforme AM5 bien sûr. La DDR5 est évidemment au menu, mais puisque les produits PCIe Gen 5 ne sont pas encore disponibles, nous restons sur un SSD et une carte graphique PCIe Gen 4.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces

Résumé de la « situation » CPU, carte mère et mémoire vive avec CPU-Z © Nerces

Configuration socket LGA1718 « AM5 »

  • Carte mère : MSI MEG X670E ACE
  • Mémoire : G.Skill Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11

Configuration socket LGA1700

  • Carte mère : ASUS ROG Maximus Z690 Hero
  • Mémoire : G.Skill Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11

Configuration socket PGA1331 « AM4 »

  • Carte mère : ASUS ROG Crosshair VIII Hero
  • Mémoire : Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Sous le waterblock, un Ryzen 9 7950X © Nerces

Autant que possible, nous éliminons les programmes en mémoire vive et nous nous assurons que les configurations sont proches, matériellement donc, mais aussi logiciellement.

  • Windows 11 Professionnel 64-bit 22H2 v22621.607
  • Pilotes chipset Intel v10.1.18838.8284
  • Pilotes chipset AMD v4.07.21.042
  • Pilotes graphiques AMD v22.20.29.01 RC6
  • Pilotes graphiques Intel v31.0.101.3413
  • Pilotes graphiques NVIDIA v516.94 64-bit WHQL

Enfin, sachez que les tests présentés par la suite sont le résultat de moyennes établies après avoir réalisé plusieurs fois chaque mesure et en
ayant pris soin d’éliminer les valeurs les plus extrêmes.

AMD Ryzen 9 7950X © AMD
Vous le voyez bien, c'est écrit dessus... © AMD

Tests mémoire

AIDA64

C’était le cas avec le test du Ryzen 7 7700X, ça l’est encore pour celui du Ryzen 9 7950X : le passage de la DDR4 à la DDR5 est une des principales nouveautés de Zen 4. Cependant et alors que sur la DDR4, Intel a toujours eu une « gestion d’avance », cela semble devoir être à nouveau le cas avec la DDR5… au moins sur l’outil mémoire et cache d’AIDA64.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur AIDA64 © Nerces

Configuré en DDR5-5200, comme son petit frère, le Ryzen 9 7950X marque logiquement des progrès sur le Ryzen 7 7700X. Des progrès particulièrement visibles sur les débits en lecture et en copie, mais les processeurs Alder Lake conservent une avance confortable. Les choses s’inversent en revanche pour les temps de latence avec un petit plus pour AMD (75 ns) sans toutefois qu’il soit possible de se comparer à la DDR4.

EXPO : l’impact de l’overclocing DDR5

Au moment de tester le Ryzen 7 7700X, nous avons détaillé la fonction EXPO mise en place par AMD. L’idée n’est donc pas ici de revenir en détail dessus, mais plutôt de vous donner un aperçu des bénéfices que l’on peut en retirer.

Corsair Vengeance RGB DDR5-6000 CL30 © Corsair
La Corsair Vengance RGB DDR5-6000 CL30 est un des premiers kits EXPO disponibles © Corsair

Nous avons pour cela appliquer le profil EXPO intégré aux deux kits DDR5-6000 envoyés par Corsair (Vengeance RGB DDR5-6000 CL30) et G.Skill (Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30). Nous n’avons pas rencontré plus de difficultés que lors de notre précédent test : passage dans le BIOS, activation du profil EXPO et redémarrage de la machine. Tout a impeccablement fonctionné.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces

À gauche, en DDR5-5200 et, à droite, en DDR5-6000 via EXPO © Nerces

Côté performances, il n’y a pas à sauter au plafond, mais les gains relevés sur AIDA64 restent appréciables. Petite déception toutefois, car sans trop savoir pourquoi, les temps de latence sur le Ryzen 9 7950X sont plus élevés que sur le Ryzen 7 7700X. Oh, pas de grand-chose, mais on repasse d’un cheveu au-dessus des 70 ns.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur AIDA64 en DDR-5200 vs DDR5-6000 © Nerces

Performances « applicatives »

Suite aux demandes de plusieurs lecteurs, sachez que nous travaillons actuellement à enrichir notre protocole de test. Nous ne souhaitons pas surcharger l’article – ce n’est pas non plus le rôle de Clubic d’aller très loin dans les détails – mais un peu de variété et de modernité ne nuiront pas.

Cinebench R20

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur Cinebench R20 © Nerces

Si le Ryzen 7 7700X brillait sous Cinebench R20, que dire des performances du Ryzen 9 7950X ? Il est loin, mais alors très loin du plus puissant des Alder Lake. Même limité à 125 Watts de puissance, il prend encore très largement le dessus sur le Core i9-12900K qui consomme bien davantage pour être à plus de 3 000 points derrière.

Handbrake

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur Handbrake : le score le plus faible est le meilleur © Nerces

L’encodage de notre séquence de 50 minutes avec le preset Matroska H.265 1080p30 permet, une fois encore, au Ryzen 9 7950X de montrer toute la puissance de Zen 4. Le Core i9-12900K qui ne parvenait déjà pas à dominer le Ryzen 9 5950X est ici complètement dépassé. Le nouveau venu de chez AMD fait aussi nettement mieux que son illustre aïeul et se rapproche de la barre des 1 000 secondes. Une performance remarquable, même limité à 125 Watts de puissance.

WinRAR

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur WinRAR : le score le plus faible est le meilleur © Nerces

Généralement favorable aux processeurs Intel, l’encodage ZIP via WinRAR 5.11 est à son aise sur Zen 4. Les performances du Ryzen 9 7950X sont ici pratiquement identiques à celles du Ryzen 7 7700X. On aurait évidemment aimé que le nouveau venu creuse un peu plus l’écart, mais à ce niveau de performances, ce serait tout de même faire la fine bouche que de trouver matière à critiquer.

PCMark

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur PCMark 10 © Nerces

Nous apprécions toujours autant PCMark car il vient simuler de nombreux travaux « du quotidien » (bureautique, visioconférence, édition photo / vidéo, navigation Web…). De fait, on a un peu l’impression de sortir du test théorique et cela ne pose aucun problème au Ryzen 9 7950X qui vient logiquement prendre la première place. Il devance légèrement, mais de manière claire son petit frère et on est surtout surpris de voir que, limité à 125 Watts de puissance, il est plus performant que « débridé ». Amusant.

3DMark

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur 3DMark © Nerces

« Enfin » serait-on tenté de dire ! En effet, exception faite du test sur AIDA64, c’est la première fois que les processeurs Alder Lake font plus que de la figuration face au Ryzen 9 7950X. Dans le cas présent, même le Core i7-12700K parvient à tenir tête à notre nouveau venu. Passerelle entre nos tests synthétiques et les jeux vidéo, 3DMark marquerait-il la fin de l’hégémonie de Zen 4 ? Les Alder Lake resteraient-ils devant dans le monde du jeu vidéo ?

Performances dans les jeux

Comme nous le disions sur les applicatifs, notre protocole de test sera prochainement remanié avec l’intégration de quelques jeux vidéo supplémentaires pour un panel de mesures plus large et plus en phase avec son temps.

Sid Meier’s Civilization VI

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur Sid Meier's Civilization VI : le score le plus faible est le meilleur © Nerces

L’outil d’évaluation « IA » de l’extension Gathering Storm pour Sid Meier’s Civilization VI a toujours eu tendance à saluer le nombre de cœurs présents au sein des processeurs et, logiquement, le Ryzen 9 7950X prend donc la première place. L’écart n’est pas énorme avec son petit frère, le Ryzen 7 7700X, mais le classement ne souffre aucune contestation, si ce n’est cette surprise de (re)voir que, limité à 125 Watts de puissance, le Ryzen 9 7950X fait mieux que « débridé ».

Red Dead Redemption II

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur Red Dead Redemption II © Nerces

Généralement équilibré, le Red Dead Redemption II de Rockstar avait permis de mettre en lumière la puissance des cœurs Golden Cove des derniers Intel. Le Ryzen 7 7700X n’avait pas permis de leur voler la vedette, il avait même été à la peine face au Ryzen 7 5800X3D son cache « vertical ». Pour ainsi dire identiques à celles du petit frère, les performances du Ryzen 9 7950X n’appellent guère plus de commentaires. Une petite déception simplement.

Shadow of the Tomb Raider

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées sur Shadow of the Tomb Raider © Nerces

Difficile en revanche de parler de déception lorsque l’on aborde le test de Shadow of the Tomb Raider. La claque infligée par le Ryzen 7 7700X est encore renforcée par le Ryzen 9 7950X qui vient donc enfoncer le clou avec des progrès d’un peu plus de 5%. On dépasse les 250 images par seconde en Full HD « ultra » et, plus fort encore, même bridé à 125 Watts de puissance, le Ryzen 9 7950X ne faiblit pas le moins du monde.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Focus sur le test CPU de Shadow of the Tomb Raider © Nerces

Histoire d’enfoncer le clou, nous profitons du test CPU de Shadow of the Tomb Raider pour voir le travail de ce dernier. Rien à redire, le Ryzen 9 7950X est bel et bien le plus puissant des processeurs passés entre nos mains, et ce, qu’il s’agisse du test de « rendu » ou en « jeu ».

Le cas de l'iGPU

L'architecture Zen 4 est l'occasion pour AMD de mettre en place un iGPU à ses processeurs. Il ne s'agit que d'une petite solution Navi 2, « d'appoint », mais la chose reste malgré tout intéressante.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Performances observées avec l'iGPU AMD Navi 2 sur 3DMark © Nerces

Il n'était pas question de reconduire toute une batterie de tests et nous nous sommes donc limités à la scène TimeSpy de 3DMark. Elle met en évidence les lacunes de ce Navi 2 par rapport aux solutions Intel – plus expérimenté en la matière – sans qu'il soit ridicule.

Températures, consommation et efficacité

Température

Nous terminons comme toujours par quelques notions moins axées sur les « performances », mais malgré tout importantes. Nous commençons cette ultime partie avec les mesures de température. Pour ce faire, nous avons réalisé deux évaluations.

  • Au repos, alors que Windows 10 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, au cours d'un encodage H.265 via Handbrake.
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Relevé des températures observées durant un encodage Handbrake H.265 © Nerces

Aïe, il fallait bien que la médaille ait un revers et le Ryzen 9 7950X est, sans ambiguïté, un processeur qui chauffe, qui chauffe même beaucoup. À plus de 95°C en pleine charge, il est même contraint de « throttler » : la fréquence de fonctionnement n’est heureusement abaissée par sécurité que de 250 - 300 MHz environ, mais ça reste regrettable. Bridé à 125 Watts de puissance, le nouveau venu d’AMD se contente de 88,4°C. Ça reste très chaud, mais c’est gérable… avec un très bon dissipateur.

Consommation

Logiquement, nous enchainons ensuite avec le test de consommation. Nous mesurons ici la valeur du package processeur. Là encore, deux valeurs ont été retenues.

  • Au repos, alors que Windows 10 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, au cours de tests multithreads successifs via Cinebench R20.
AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Consommation au repos / en charge observée durant les tests Cinebench R20 © Nerces

Compte tenu de la chauffe, on aurait pu s’attendre à une consommation démesurée et si le Ryzen 9 7950X reste en dessous du Core i9-12900K, il faut reconnaître qu’il est énergivore à plus de 220 Watts en pleine charge. Il est toutefois possible de drastiquement limiter la chose en bridant la puissance « autorisée » à 125 Watts (ou une autre valeur). Là, les choses sont bien plus qu’acceptables sachant, en plus, que les performances ne sont pas trop en recul.

Efficacité énergétique

La consommation très mesurée du Ryzen 9 7950X bloqué à 125 Watts et ses performances de très haut niveau laissent à penser qu’il s’agit d’un monstre d’efficacité. Si notre méthodologie n’est certes pas la plus rigoureuse – nous rapportons le résultat Cinebench R20 au pic de consommation durant le test – elle donne malgré tout des indications intéressantes.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Efficacité énergétique observée durant les tests Cinebench R20 © Nerces

En effet, alors que le Ryzen 7 7700X @ 65 Watts écrasait déjà la concurrence, le Ryzen 9 7950X @ 125 Watts la réduit en poussière. À plus de 100 points sur notre indice, il n’a tout simplement pas l’ombre d’un concurrent. Notons cependant que, même débridé, il signe une efficacité plus que correcte : il est au niveau du Ryzen 9 5950X qui, en son temps, avait été unanimement salué.

Rapport performances / prix

À la manière de ce nous proposons sur l’indicateur d’efficacité énergétique, nous introduisons avec Zen 4, un indicateur de performances par dollar. La chose est évidemment très approximative dans la mesure où nous sommes contraints de comparer les prix au lancement de chaque processeur avec les biais que cela suppose entre un CPU de début de génération et un de fin.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Rapport performances / prix liant les tests Cinebench R20 aux prix de lancement © Nerces

En théorie, une vitrine technologique comme le Ryzen 9 7950X ne devrait pas très bien se comporter puisqu’il implique une certaine recherche de performances au détriment de tout le reste. Preuve que les mentalités changent, ce n’est pas le cas sur Zen 4. Notre cobaye signe même le second meilleur résultat sur cet indicateur après le Core i7-12700K. Remarquable.

AMD Ryzen 9 7950X © Nerces
Ici en affichage « de base », Ryzen Master est la boîte à outils imaginée par AMD © Nerces

Enfin, souvenez-vous, il n’avait pas été question de tester l’overclocking du Ryzen 7 7700X à cause de son échauffement prononcé. Le Ryzen 9 7950X étant encore plus calorifère, nous n’avons logiquement pas davantage tenté la chose. Quand nous aurons un peu plus de temps devant nous, nous verrons à modifier plus en profondeur les réglages du CPU pour, malgré tout, tenter quelque chose à ce niveau.

AMD Ryzen 9 7950X © AMD
Un condensé de puissance, une redoutable efficacité © AMD

AMD Ryzen 9 7950X, l’avis de Clubic

9

La réception du Ryzen 7 7700X nous avait convaincu des qualités de l’architecture Zen 4. Comme on le dit souvent, le Ryzen 9 7950X est là pour enfoncer le clou, passer la seconde couche. Puissant dans tous les domaines, pratiquement leader sur chacun de nos tests, le plus performant des nouveaux processeurs d’AMD souffre principalement de deux défauts » : une tendance prononcée à l’échauffement et un sous-système mémoire un peu en retrait.

Rien qui ne lui soit réellement préjudiciable et ce Ryzen 9 7950X s’impose clairement comme un monstre paré à toutes les éventualités. Un monstre certes, mais qui ne sacrifie pas tout sur l’autel de la performance. Certes, il chauffe beaucoup, mais il est aussi – et de très loin – le plus efficace des processeurs testés sur le plan énergétique. Bridé à 125 Watts de puissance, il pulvérise même n’importe lequel de nos compétiteurs.

Pour ne rien gâcher, AMD n’en profite par pour faire valser les prix et le tarif de lancement est même inférieur à celui du Ryzen 9 5950X ! Enfin, impossible de ne pas dire un mot sur les progrès de la plateforme AM5 : plus moderne, plus complète, elle souffre en revanche d’un positionnement tarifaire, en partie lié à la DDR5, un peu plus discutable.

Les plus

  • Des performances au top
  • À l'aise dans tous les domaines
  • Perfs/Watt sans concurrence
  • Perfs/dollar très convaincant
  • DDR5 et PCIe 5.0 au rendez-vous
  • Technologie EXPO
  • Solution graphique Navi 2

Les moins

  • Chauffe importante
  • Surcoût de la DDR5
  • Gestion DDR5 à optimiser ?
  • Pas (encore) de 3D Vertical Cache
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
16
pecore
Raptor Lake a intérêt à avoir de bonne dents, pas mal.<br /> En tous cas un bien beau CPU pas trop gourmand et surtout un rapport qualité prix excellent. Cela va en effet être difficile de faire mieux et surtout pour le même prix.<br /> Très curieux de voir quelle va être la réponse d’Intel.
neaufles
Parfait à 125w, pas besoin de consommer plus. Le best du moment, bravo AMD.
Popoulo
Déçu. Je m’attendais à bcp mieux de la part d’AMD pour ce proco.<br /> C’est clairement pas un proco destiné à l’applicatif. Cependant, sa chauffe excessive - car avoir un proco comme celui-là pour le brider, c’est stupide - ne permettant pas de l’utiliser à 100% de sa puissance étant donné que "il est même contraint de « throttler » " et ce, avec un Ryujin II 360. C’est pas vraiment admissible, de mon point de vue.<br /> De plus il semble quand même y avoir quelques petites choses pas très normales quand on lit que « limité à 125 Watts de puissance, il est plus performant que « débridé ». Amusant. ». Mdr en effet… On passera les résultats concernant la gestion de la mémoire qui ne font pas mieux que l’entrée de gamme. Il ne mérite pas un 10. Une bonne note pour ses perfs globales car il est clair que c’est une brutasse de proco mais pas 10 car il ne me semble pas vraiment fini.<br /> Voulais me jeter dessus car je l’attendais avec impatience mais vais gentiment attendre de voir ce que propose Intel.
Jonas
date de l’article : 29 septembre ?
pecore
C’est pas aujourd’hui qu’Intel doit faire un genre de présentation, justement ?
stealthshadow
Bonjour, super pour les performance, mais la ou ça coince c’est les T°. A plus de 95°C en encodage et donc throttle c’est un gros défaut de conception surtout avec un watercooling de 360. La faudrait quoi : 2 radiateurs, 2 pompes, et un paquet de ventilo dans le boitier. Et en été on fait comment, faut que la pièces soit climatisé. En plus je suppose que le test a été fait dans une pièce climatisé par clubic. On marche sur la tête.<br /> Mon 5900X ne dépasse pas les 64°C en encodage x265, j’utilise CTR. A voir si avec CTR on peut descendre les T°…
yoyz2k
C’est marrant ces commentaires.<br /> Intel a lancé une guerre dans la consommation en permettant au 12900K de consommer à mort afin d’être tout en haut des chartes.<br /> Donc un véritables overclocking par défaut.<br /> Et j’ai pas regardé mais on peut sans doute limité la conso à 130W dans le BIOS/UEFI.<br /> Amd pour pas perdre la face côté marketing permet également ce mode « bourrin ».<br /> Donc oui on passe du coup à des procs qui dépasse les 200W si on le souhaite. Uniquement dans ce mode, et throttle possible en fonction de son cooling bien évidemment car ça commence à être difficile d’évacuer autant de chaleur.<br /> Ce qui est pour moi une grosse déclaration de guerre de qui a la plus grosse.<br /> Je trouve pas ça surprenant que ça puisse throttle dans ce mode la.<br /> Surtout pour garder de la stabilité.<br /> Et avec un cooler de compète ça tient voir sur gamer nexus typiquement.<br /> Après pour un usage au quotidien dans une pièce je ne vois pas l’intérêt de mettre ce mode. On perd énormément en efficacité énergétique, comme tout overclocking. Ok plus de perf mais c’est un peu gâché au final.<br /> Et concernant les jeux, c’est le single core qui compte et on sera en dessous de 100W…<br /> Donc au final il est très bien ce proc surtout si on le limite à ces 125W max.
Nerces
Il me semble que tu te trompes de « cible ». Le commentaire de yoyz2k me semble on ne peut plus pertinent et c’est plus ou moins ce que je dis dans le papier.<br /> AMD a clairement voulu jouer sur le terrain d’Intel et « préparer » la sortie des Raptor Lake, mais dans l’idée du fabricant, il n’est pas question de l’utiliser « à fond ». J’aurais pu le signaler, mais je ferai un papier quand ça sera complètement implémenté dans Ryzen Master : un mode ECO est activable en un clic et il passe le CPU à 142 Watts.<br /> J’ai opté pour du 125 Watts pour qu’on puisse mieux comparer avec les Alder Lake, mais il faudra peut-être refaire une série de benchs en 142 Watts.<br /> Le Ryzen 9 7950X est alors d’une puissance folle : franchement aucun CPU sur ce segment de marché ne peut rivaliser avec le R9 7950X en 125 Watts… si ce n’est le R9 7950X en ‹ Max ›. C’est un monstre : regarde Cinebench, le H.265, le .ZIP… Je pense ajouter d’autres benchs plus tard, mais c’est la même chose sous Blender ou d’autres applicatifs.<br /> En jeux, c’est effectivement plus mitigé, mais on ne prend pas un tel CPU juste pour le jeu. C’est le GPU qui fait la différence. Au moins, on sait qu’on ne sera pas handicapé par son R9 7950X dans le cas des jeux.<br /> La chaleur en 125W (ou 142W donc) est tout de suite plus mesurée et l’effecacité énergétique est absolument monstrueuse. Il écrase tout, même son petit copain le R7 7700X en 65W pourtant déjà remarquable sur ce terrain.<br /> Pour les inquiets du throttle en 360 : notez qu’une table de bench n’est pas nécessairement aussi efficace qu’un bon boîtier bien ventilé qui va créer un vrai flux. De plus, il ne faut pas oublier que le throttling est très léger donc ne pas croire qu’on perd vraiment en perfs, mais il me fallait le signaler.<br /> stealthshadow:<br /> En plus je suppose que le test a été fait dans une pièce climatisé par clubic.<br /> Enfin, non, les tests sont faits dans mon bureau perso. Clubic ne met pas à ma disposition de pièce climatisée et mon bureau ne l’est pas.
AfricanJoker
Un processeur dernier cri, qui monte à 95° en pleine charge lors d’un encodage avec un très bon watercooling ne mérite pas 10, quelles que soient ses performances ! (Allez, 9.5, mais pas 10)<br /> Tu peux perdre un carte mais pas… quinze. <br /> Le R7 5800x avait déjà ce problème il y a deux ans, un vrai chauffage électrique.<br /> Nous sommes en 2022, pas au siècle passé !<br /> NB: cependant, on pourrait comprendre cela car il s’agit de la course à celui qui à la plus grosse (fréquence), et cela se paye par cette température totalement excessive, bien qu’elle ne soit atteinte que dans des cas extrêmes.<br /> Mais peu importe, on achète pas un 7950x et full watercooling pour jouer à Tetris, sauf si on a l’inutilité de ses moyens.<br /> Un proc. dépassant les 90° en full charge, alors qu’il possède l’un des meilleurs systèmes de refroidissement est assez « anormal ».<br /> Hors tout ça, c’est un monstre vraiment très très sympa, merci pour votre test Clubic !
DrGeekill
Encore un article passionnant de ta part merci Nerces <br /> C’est vrai que la chauffe et le throttleling peuvent décevoir. Ça me fait penser à nos smartphones aux processeurs surpuissants et mal refroidis qui perdent du coup beaucoup de leur intérêt (Ex mon 888 chauffe beaucoup plus que mon « ancien » 855 et au final on y gagne pas grand chose). J’espère que AMD ne va pas prendre ce genre de direction dans le futur du : tiens j’ai fait le plus puissant tu pourras frimer. Mais tu pourras jamais l’exploiter.<br /> Sacré bête en tout cas.
ypapanoel
« En jeux, c’est effectivement plus mitigé, mais on ne prend pas un tel CPU juste pour le jeu. C’est le GPU qui fait la différence. Au moins, on sait qu’on ne sera pas handicapé par son R9 7950X dans le cas des jeux. »<br /> La voix de la raison! Ca fait du bien de lire ça entre 2 ahuris qui s’excitent sur les +3 FPS en 1080p d’un CPU de cette trempe vs un i5…<br /> Ce genre de beau matos n’a aucun intérêt si on ne fait que du jeu.
Popoulo
Erreur dans mon com. Lire : « C’est clairement pas un proco destiné aux jeux. » Alors que je parle d’applicatif… Me suis emmélé les pinceaux… dsl.<br /> Je te remercie d’avoir pris le temps de me répondre. Sache que je n’ai pas remis en question ton article (qui sont top comme toujours) et tests effectués, juste ton appréciation personnelle sur certains points.<br /> Pour moi, et je ne me fais plus d’illusion pour les Raptor qui seront du même accabi question températures et bien au-delà niveau conso, j’ai trouvé aberrant qu’un proco puisse throttler, sous un AIO qui coûte un bras. Si j’achète un proco avec affiché en gros dans les caracs +5.7ghz, me fout un peu qu’il consomme 300W du moment qu’il délivre 100% de la puissance attendue. Et c’est là qu’en fait, je pense, que se situe le problème. Ils annoncent des vitesses qui sont quasi impossibles à tenir en fait. Un mode « auto overclock » qui sans limitation de l’utilisateur, va froler les 100° et n’atteindra jamais 100% du temps la fréquence annoncée. Bullshit marketing.<br /> Après, comme tu le spécifies, une table de bench, n’est pas un boitier correctement ventilé et y a peut-être moyen d’arriver à exploiter ce proco comme il se doit, à fond (on achète pas une Ferrari pour rouler en 1ère). Mais la question qui se pose alors, c’est pourquoi des perfs à 125W supérieures au mode débridé, là j’ai du mal à comprendre. Manque d’opti CM/drivers ? Bugs ? C’est presque à cela qu’ils auraient dû se limiter de base, une « faible » conso, car il démonte tout sur son passage et aucun autre proco ne lui arrive à la cheville étant donné ses performances de dingo. Et laisser l’utilisateur enclencher le turbo s’il le souhaite. Là si j’ai bien compris, c’est plutôt l’inverse par défaut. C’est pas très propre comme procédé.<br /> Plus qu’à attendre le Raptor pour comparer et tirer d’autres conclusions, qui d’après les 1er tests qu’avaient effectué VideoCardz comme t’as dû le voir, est aussi un monstre de puissance… et d’énergie.
Nerces
Pour les perfs supérieures en 125W en réalité, on est dans la marge d’erreur du test et, sur ces tests, il n’y a pas de throttling du « débridé » bien sûr. Il faudrait plutôt dire qu’ils sont à égalité, mais ça m’amusait de souligner la différence visible sur le graphique.<br /> Sur Cinebench R20 (throttling) : le « débridé » est assez nettement devant le 125W malgré le léger throttling.
cbubu67
SI les chiffres sont exacts, Intel sera bien devant AMD<br /> https://www.cowcotland.com/news/83373/le-intel-core-i9-13900ks-deja-benche-sous-cpu-z-et-il-est-bien-plus-rapide-que-la-13900k.html<br /> Mais à confirmer bien entendu.
Popoulo
Ok, merci pour la précision et te remercie encore d’avoir précisé ce throttling qui au final ne semble pas si impactant (même s’il m’agace un peu).<br /> On est d’accord, ce proco reste de toute façon un monstre de puissance.<br /> Vivement les tests du Raptor !
Popoulo
Oui mais il est question du KS.<br /> Tout semble à croire que la version K sera équivalente au 7950x.
cbubu67
C’est exact. Mais en regardant ces premiers chiffres, on lit que la version K a un meilleur score en simple et en multi que le 7950X.<br /> A confirmer avec les vrais tests.
Popoulo
Oui c’est juste, j’avais pas fait gaffe. <br /> Par contre la différence avec le K n’est pas si énorme que ça en fin de compte. 4 % en mono et 9 % de mieux en multi. Bon, c’est toujours mieux mais pas affolant.<br /> Attendons les tests !
Jipem01
Hum CTR je le soupçonne de m’avoir cramé un CPU. J’obtiens des resultats presque aussi bon avec PBO2/CO (sans oublier la ram!)<br /> Mais en accord sur ce point, les ryzens 5 pouvait gagner pas mal d’efficacité avec un peu de tweaking que ce soit en perf pure ou perf/watt selon besoin. Donc à voire sur cette nouvelle generation. Les perfs parfois inferieur debridée me semble en etre un bon indicateur (throttling intempestif…).<br /> D’autant qu’en Zen 4 les frequences sont maintenant ajustées par coeur!
sandalfo
Très intéressant, merci Nerces.<br /> AMD revient bien dans la course face à Intel.<br /> Honnêtement au delà de 130W c’est du bourrinage les perf/watt chutent très rapidement côté Intel &amp; AMD. Plus de 200W pour un CPU grand public ne me parait pas raisonnable.<br /> En attendant Raptor Lake mais je suis serein pour AMD, pas plus de 10% d’IPC avec les nouveaux P-cores à mon avis, avec une montée en fréquence ça fait 20% max de mieux qu’Alder Lake.<br /> Bon point pour l’implémentation AVX 512 « green » chez AMD on se souvient que ces unités de calcul vectoriel faisaient surchauffer les Intel, à tel point qu’ils furent retirés de certains CPU grand public.
stealthshadow
@Nerces Hello, dis moi vos test vous les avez fait sur des CM haut de gamme, c’est a cause des VRM que vous avez pris ces cartes ? Vous avez fait des mesures pour savoir ce qu’il fallait, car sur la msi c’est une 22+2+1 phase sur 3 étages et sur la asus c’est du 20+2 pour 110A.<br /> Perso je voulais prendre la asus ProArt X670E mais elle fait que du 70A en 16+2.
Nerces
Alors pour ces tests, nous n’avions pas trop le choix : les processeurs ont été reçus il y a bien quinze jours et les CM n’étant pas encore disponibles, c’est AMD qui nous envoyé un kit complet.<br /> Pour la ProArt en revanche, nous en avons justement reçu une d’ASUS il y a peu. J’espère pouvoir te dire très très bientôt ce que j’en pense.
tifo71
je m’en fait pas pour intel. Ils vont tout déchirer. Le i9 va talonner sévère le 7950x. Et déja que le i5 13600K/KF destroy le le 7700x alors je me fait pas de bile. Je passe d’un 5900x a un 13600KF et je suis bien content. Fini les bug avec le 5900x de m**** En tout cas plus jamais AMD. Retour sur du Proço INTEL bien moins cher et bien plus performant.
Kriz4liD
Juste après on aura la réponse d AMD avec les 3Dcache !<br /> En fait si quelqu’un veux acheter et à les moyens , il regarde juste ce qui se fait de mieux pour son budget sans attendre la réponse de l autre fabriquant. AMD nous sort un processeur de malade malgré la chauffe, Intel n en demeure pas moins convaincant avec sa solution alderlake !<br /> J attend surtout Amd sur les cartes graphiques.
Guillaume1972
Qui peut le plus peut le moins, qui a réellement besoin du maximum de puissance 100% du temps? Je pense que pour 99% des usages, le bridage a 125 watts pourrait convenir à la majorité des utilisateurs. Pourquoi dépenser 100 watts de plus pour un gain minime? Comme dirait quelqu’un, deux choses sont infinies, l’Univers et la bêtise humaine, bien qu’en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas la certitude…
Guillaume1972
Certains ont le sens de l’humour…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Haut de page