Intel : des processeurs à "débloquer" pour 50 dollars

01 juin 2018 à 15h36
0
Ou comment Intel invente le DLC pour composants... de façon discrète, mais tout à fait officielle, le fabricant vient de dévoiler aux Etats-Unis un nouveau programme commercial qui risque d'en faire bondir plus d'un. Intitulé « Intel Upgrade Service », il propose en effet de réactiver, moyennant achat d'un code de déblocage, certaines fonctionnalités volontairement bridées au sein d'un processeur.

Le programme est actuellement en test autour du Pentium G6951, un processeur réservé aux OEM qui embarque en théorie 4 Mo de mémoire cache L3 et offre la prise en charge de la technologie Hyper Threading (HT). Dans la pratique, il en va toutefois autrement, puisqu'au sein de l'ordinateur Gateway SX2841-09e, le G6951 ne dispose plus que de 3 Mo de cache L3 et se voit privé de l'Hyper Threading.

Pour réactiver ces fonctions manquantes, il faudra passer par l'acquisition d'une carte, facturée 50 dollars. Le code inscrit sur cette dernière permet alors d'accéder, via le site d'Intel, à un utilitaire qui rétablira la configuration optimale du processeur.

0168000003566532-photo-intel-upgrade-service-carte.jpg

Photo Engadget

Objet d'un tel programme ? Intel n'en fait aucun mystère. « En proposant un système basé sur le système de mise à jour du Pentium G6951 d'Intel, vous et vos clients profiterez d'une nouvelle source de revenus potentiels », explique ainsi le fabricant. Le « client » désigné ici n'est bien évidemment pas le consommateur, celui qui achètera la machine pour son usage propre, mais le revendeur ou le distributeur qui sera chargé de la commercialiser.

Au client final, on ne vendra bien évidemment pas cet upgrade comme la réactivation de certaines fonctions manquantes, mais plutôt comme la possibilité de doper quelque peu sa machine sans devoir la remplacer ou en modifier les composants.

Des processeurs intentionnellement bridés, ça n'est pas franchement une nouveauté, mais la suppression d'une partie de la mémoire cache ou la désactivation d'un ou plusieurs coeurs d'exécution était jusqu'ici généralement motivée par la volonté de trouver le moyen de recycler des puces dont la production n'avait pas été optimale. Ainsi, plutôt que de jeter des puces à quatre coeurs imparfaites, AMD en a par exemple fait des processeurs à trois coeurs, les Phenom X3.

Ici, l'approche est radicalement différente, puisqu'il est question d'un bridage volontaire et assumé, devant ouvrir de nouvelles opportunités commerciales. A sa façon, elle n'est pas sans rappeler celle du DLC (Downloadable Content) dans l'univers du jeu vidéo... pas dit que les amateurs de hardware apprécient, même s'ils ne sont pas vraiment visés ici.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Cnil autorise la collecte des adresses IP
Nouvelles mesures de sécurité pour Google Apps, bientôt pour tout le monde
Neteven se lance sur l'Europe
Kodak dévoile Pynk, son nouveau service d'impression de pêle-mêles
La Crosshair IV Extreme d'Asus arrive sur le marché
Google Music  : Google peinerait à convaincre les majors
Oracle dévoile sa nouvelle solution Exalogic Elastic Cloud
Street View reste mal-aimé en Allemagne
Flip Video met à jour ses gammes de caméscopes de poche HD
Haut de page