Lisa Su prend la tête d'AMD

Par
Le 09 octobre 2014
 0
Lisa Su, 44 ans, vient d'être nommée CEO d'AMD, poste auquel elle remplacera Rory Read, sur le départ. Elle deviendra la première femme à présider aux destinées d'AMD, qui signale ici peut-être de façon symbolique la fin d'un cycle de restructuration engagé il y a trois ans.

Le Dr. Lisa Su vient d'être nommée CEO (présidente et directrice générale) d'AMD, trois ans après son arrivée au sein de la société en tant que vice-présidente et responsable des opérations. Elle remplace à ce poste l'actuel CEO sur le départ, Rory Read, avec prise de fonction immédiate. Ce dernier restera toutefois présent chez AMD jusqu'à la fin de l'année, de façon à assurer la transition avec celle qui lui succède.

Passée par IBM, puis Freescale avant de rejoindre la firme de Sunnyvale, Lisa Su présidera donc désormais aux destinées d'AMD. « Très honorée », elle se dit prête à poursuivre le développement de la société sur la base des fondations établies par son prédécesseur, avec comme ambition « le développement de technologies et de produits de pointe adressés à des marchés variés, de façon à initier une croissance durable et profitable ».

01c2000005234484-photo-lisa-su-amd-avec-un-hybride-trinity-windows-8-computex.jpg

La fin prochaine d'un cycle de restructuration ?

En juillet dernier, Lisa Su avait été nommée au poste nouvellement créé de directrice opérationnelle (COO), une façon d'avaliser des fonctions qu'elle occupait déjà précédemment. Le départ du précédent CEO ainsi que la passation de pouvoir qui en découle confirment, s'il en était besoin, que les trois ans passés par Rory Read chez AMD visaient essentiellement à remettre la société en ordre de marche pour faire face aux évolutions du marché : la concurrence toujours plus forte d'Intel sur le segment des processeurs x86 et, surtout, l'avènement de nouvelles architectures héritées du monde de la mobilité.

En confiant les manettes à Lisa Su après trois ans animés par des restructurations régulières, AMD envoie de façon implicite le message selon lequel la société estime approcher la fin d'un long cycle de transformation. Le catalogue produit s'en est d'ailleurs considérablement ressenti, avec la mise en branle de nouvelles lignes de business : design semi-personnalisés qui équipent deux des trois grandes consoles de salon (Xbox One et PS4), grands chantiers visant à lancer AMD sur le terrain des architectures ARM, etc. Rory Read peut sans doute quant à lui partir avec le sentiment du devoir accompli, puisqu'après des années de disette, AMD a récemment réussi à résorber ses pertes pour s'approcher à nouveau de la rentabilité.

Les fans de la marque se réjouiront à l'idée de voir que la cinquième personne à diriger officiellement AMD est une ingénieure de renom avant d'être une femme d'affaires. Les équipes de la société devraient, quant à elles, prochainement connaître une dernière phase de réorganisation concomitante à ce changement de direction avant, peut-être, une phase de stabilisation. Lisa Su devrait communiquer ses premières décisions stratégiques aux alentours du 16 octobre prochain, date de présentation des derniers résultats trimestriels de la société.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Processeurs AMD

scroll top