Innovation Qualcomm : nouvelles puces, nouveau marché

01 juin 2018 à 15h36
0
00F0000004582984-photo-innovation-qualcomm-2011.jpg
C'est en Turquie, à Istanbul, que s'est tenu cette année le sommet Innovation Qualcomm. Pour la société, ce fut l'occassion de revenir sur ses dernières technologies qui s'immisceront sur les smartphones de demain mais peut-être également au sein des PC de prochaine génération.

Après avoir investi 15,5 milliards de dollars au sein de son centre de Recherche et Développement, Qualcomm reste persuadé que le marché de la mobilité n'en est qu'à ses premiers balbutiements. A l'instar de l'ex-PDG de Google, Eric Schmidt, Paul Jacobs, directeur de Qualcomm, déclare ainsi : « nous pouvons utiliser le mobile pour changer le monde ». Il faut dire que selon une étude du cabinet Strategy Analytics publiée en mars dernier, d'ici quatre ans, la croissance des données transitant sur les smartphones serait multipliée par 10 ou 12. Alors qu'aujourd'hui l'on dénombrerait 1,43 milliard de connexions 3G, 2 milliards supplémentaires sont attendus pour 2015.

Qualcomm se montre d'ailleurs plutôt optimiste sur l'avenir des connexions mobiles puisque 193 projets d'ouverture de réseaux HSPA+ devraient venir compléter les 136 réseaux déjà exploités commercialement. La firme s'attend également à une meilleure pénétration des connexions LTE avec 24 réseaux en cours de déploiement qui viendront s'ajouter aux 166 déjà établis. Pour Qualcomm il s'agit donc de pouvoir proposer des SoC capables de prendre en charge différents types de connexions (2G, 3G, LTE, Wi-Fi) avec pour ambition de continuer la conquête du smartphone puisque 4 milliards de terminaux devraient être vendus entre 2011 et 2015.

01F4000004582996-photo-innovation-qualcomm-2011.jpg


Du smartphone au PC, il n'y a qu'une puce
Mais avec ses quatre nouveaux SoC Snapdragon, Qualcomm convoite également un autre marché. Récemment présentée, la classe S4 est composée de puces gravées en 28 nm et cadencées jusqu'à 2,5 GHz : les MSM8969, MSM8270, MSM8930 et le premier Snapdragon quadcore APQ8064. Ces derniers permettront d'ailleurs la prise en charge de Windows 8 ce qui renforce ainsi l'arrivée du prochain système de Microsoft sur l'architecture ARM.

Il y a donc fort à parier que les PC de demain bénéficieront directement des avancées et des optimisations effectuées sur les smartphones. Du cycle de la batterie optimisé à la réalité augmentée en passant par la prise en charge de l'accéléromètre ou du GPS, les PC sur ARM pourraient faire grincer les dents d'Intel. Du PC vers le mobile, la plateforme Medfield se fait effectivement attendre et Intel ne semble pas prêt de reproduire le succès de l'architecture X86 sur smartphones.

01F4000004582978-photo-innovation-qualcomm-2011.jpg


De nouveaux usages pour la réalité augmentée
Dr Craig Barrat, président de Qualcomm Atheros, explique que d'ici cinq ans la réalité augmentée se sera enrichie de nouvelles possibilités. Ainsi, si les premières démonstrations présentaient des publicités interactives, M. Barratt parie davantage sur les usages réels du consommateur. En guise de démo, il dégaine alors son smartphone et le place sur le boitier d'un DVD. D'emblée, il déclenche alors la lecture automatique de la bande-annonce du film.

La réalité augmentée est également l'occasion d'ajouter une interface utilisateur afin de faciliter la manipulation de certains éléments. Ainsi, en exploitant les ultra-sons captés par le micro, il devient possible de naviguer la bibliothèque d'images du smartphone en balayant sa main de droite à gauche et de zoomer/dézoomer en approchant/éloignant la paume du terminal.

01F4000004583002-photo-qualcomm-innovation-2011.jpg


Bientôt des applications mobiles interopérables ?
Pour sa part Rob Chandock, vice-président du département Strategy chez Qualcomm, perçoit une uniformisation prochaine sur le développement des applications mobiles. En pointant le manque d'interopérabilité des applications natives et les faibles performances des sites spécialement conçus pour smartphones, il estime ainsi que l'avenir se caractérisera par l'usage plus poussé des technologies du HTML5 encapsulées pour créer de nouvelles applications riches, performantes et universelles. L'idée n'est pas nouvelle et l'on sait que le consortium du W3C planche déjà sur la mise en place d'interfaces de programmation permettant de communiquer avec la caméra, le microphone, l'accéléromètre ou encore le GPS d'un smartphone.

AllJoyn : un réseau peer-to-peer local
L'un des autres projets en cours de développement se présente sous la forme d'un réseau peer-to-peer local. Baptisé AllJoyn, celui-ci a pour ambition de faciliter les connexions Bluetooth jugées trop peu pratiques à l'heure actuelle. Qualcomm s'appuie sur le Bluetooth afin d'identifier les terminaux dans un rayon de 30 mètres mais offre la possibilité d'effectuer la connexion sur le réseau Wi-Fi local.

Différents types d'usages sont alors envisagés. Un jeu social nécessitant jusqu'alors les serveurs de Facebook pourrait simplement envoyer des notifications d'un smartphone à l'autre et assurer la prise en charge du mode multi-joueurs directement en local. Une autre application pourrait permettre à l'utilisateur d'accéder depuis sa tablette à l'appareil-photo de son smartphone voire de créer un proxy en surfant depuis le navigateur d'un autre terminal.

Qualcomm reste très ambitieux sur le projet AllJoyn dont le SDK est d'ores et déjà distribué en open source sur Android. A terme, la société imagine un framework permettant de simplifier les transferts sans-fil entre Windows, Mac et Android simplement en s'appuyant sur le réseau local. Notons qu'un SDK pour iOS est également en cours de développement.

01F4000004582980-photo-innovation-qualcomm-2011.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Build : tablettes ARM en Windows 8 chez NVIDIA, Qualcomm et Texas Instruments
Le Xbox Live s'invitera bien dans Windows 8 : les détails
Windows To Go : lancer Windows 8 depuis une clé USB
IE 10 : la version Metro n'acceptera ni Flash, ni Silverlight
Claviers, souris et casques : Corsair s'attaque un peu plus au marché gamer
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page