InterCloud lève 4 millions d'euros et reçoit Riverbed au capital

Par
Le 17 octobre 2014
 0
Depuis quatre ans, InterCloud propose aux entreprises un réseau privé pour accéder de façon sécurisée à leurs applications SaaS sur les plus grands cloud. La start-up française ajoute à cela un partenariat avec Riverbed Technology, afin de monter d'un cran sur l'optimisation de la performance applicative.

InterCloud est un jeune acteur français de l'informatique dématérialisée dont le métier est d'interconnecter les services cloud des principaux acteurs du marché, comme Microsoft Azure, Amazon Web Services, Box ou Salesfroce.com, aux infrastructures de ses clients. La start-up, fondée en 2010, vient de boucler son troisième tour de table, de 4 millions d'euros, auprès de CapHorn Invest, Ventech, et Riverbed Technology.


0168000007693189-photo-intercloud.jpg



En plus de cet investissement, InterCloud a noué un partenariat stratégique avec Riverbed, dans le but de créer une connexion privée et sur-mesure entre les datacenters des prestataires cloud et les infrastructures SaaS des clients. « Riverbed et InterCloud apportent une solution aux problèmes de performance des applications, aux limites de bande passante et aux temps de latence entre entreprises, datacenters et cloud où les applications sont hébergées », explique Paul O'Farrell, vice-président chez Riverbed Technology.

InterCloud propose déjà à sa trentaine de clients de superviser et d'administrer leur « propre réseau global », de façon à fournir « une connectivité privée de bout-en-bout entre les entreprises et leurs fournisseurs de cloud ». L'apport de Riverbed en matière de performance applicative consolidera donc cette offre.

Fort d'une croissance mensuelle de son chiffre d'affaires de 10% et de quelques contrats prestigieux avec Schneider Electric ou la Société Générale, InterCloud compte mettre à profit ces capitaux et ce partenariat stratégique pour accélérer sa recherche et développement, proposer de nouveaux services d'optimisation aux entreprises mais aussi renforcer sa présence commerciale en Europe, en Asie et aux Etats-Unis.





Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top