OVH lance la première brique de son "public cloud"

20 décembre 2011 à 11h30
0
OVH donne en cette fin d'année le coup d'envoi de la première brique de son offre « Public Cloud ». Essentiellement destinée aux développeurs, elle s'articule pour l'instant autour d'un modèle d'instances à la demande, facturées à l'usage.

00A0000001283524-photo-ovh.jpg
OVH se renforce sur le terrain de l'infrastructure à la demande, avec le lancement de la première brique de son « Public Cloud », « Instance ». Destinée aux développeurs, celle-ci propose des machines virtuelles configurables à l'envi, avec une facturation à l'usage (sur la base d'un tarif horaire).

« Le Public Cloud est destiné aux développeurs qui veulent gérer les ressources (CPU, RAM, HD) le plus simplement possible à travers une API. Car le but d'un développeur est de faire du dev, pas de sysadmin », résume l'un des employés de la firme sur ses forums. L'idée consiste donc à simplifier au maximum la création d'environnements d'exécution adaptés aux projets de l'entreprise.

Après avoir testé le modèle au travers de ses offres MiniCloud et DevCloud, OVH inaugure donc cette nouvelle formule, dont l'administration passe par l'intermédiaire d'une interface de programmation (API) fournie, en ligne de commande ou via le « Manager » (interface Web).

Les instances sont livrées « pré-installées » avec l'une des distributions proposées par OVH (Debian 5, Ubuntu 10.04, CentOS 5 ou Server 2008 R2) ou l'image prédéfinie qu'aura chargée l'utilisateur. La consommation est ensuite facturée à l'usage, sur la base des tarifs reproduits dans le tableau ci-dessous, la location d'un espace de stockage persistant venant en supplément. La bande passante ou les entrées / sorties n'interviennent donc pas dans le calcul de la facture.

04833570-photo-ovh-public-cloud-instance.jpg

A ce stade, l'offre peut paraître relativement modeste par rapport à ce que proposent les ténors du secteur tels qu'Amazon (EC2), d'autant que certaines options (modification à la volée des ressources allouées à une instance par exemple) font encore défaut. OVH promet toutefois qu'il ne s'agit là que de la première brique d'une offre amenée à s'élargir. « Public Cloud va rapidement proposer en plus des instances, des briques de stockage, de bases de données, de répartiteurs de charge et de solutions e-mail afin de permettre une gestion complète et simplifiée pour toute application », promet l'hébergeur. Plus de détails sur la page dédiée.

Pour aller plus loin :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top