Azure : baisse des coûts, SDK pour Node.js & plusieurs outils open source

Par
Le 13 décembre 2011
 0
0082000004815650-photo-windows-azure-logo-sq-gb.jpg
Microsoft annonce plusieurs nouveautés pour sa plateforme de cloud computing Windows Azure avec une simplification du processus d'enregistrement, de nouveaux outils pour les développeurs et une baisse des coûts.

Les développeurs intéressés par l'offre de platform-as-a-service (paas) de Windows Azure bénéficient désormais d'un processus d'enregistrement simplifié en trois étapes ainsi que de trois mois d'essai. Il sera désormais possible de consulter en temps réel l'usage des serveurs de Microsoft ainsi que les dépenses avec une vue sur ses différentes factures

Outre l'augmentation de la capacité stockage de ses bases SQL Azure de 50 à 150 Go, Microsoft dévoile un kit de développement pour la bibliothèque Node.js. Pour rappel, celle-ci permet d'exécuter du code JavaScript côté serveur et offre aux développeurs web la possibilité de proposer des applications hébergées plus réactives. Interrogé par nos soins lors du sommet LeWeb 2011, Julien Lesaicherre, responsable de la plate-forme Azure chez Microsoft France, expliquait : « On adore .Net, on adore Visual Studio. Mais il y a aussi PHP, il y a aussi Eclipse, il y aussi Node.js, il y a aussi Ruby, il y aussi Python et il y aussi Java. Et eux aussi on les adore. Notre plateforme est ouverte à tous ces langages de développement. Et on développe des SDK pour l'ensemble de ces derniers avec comme objectif d'offrir la même qualité pour chacun d'entre eux. »

Microsoft simplifie également le déploiement d'applications basées sur le framework Java Hadoop, spécialement conçu pour l'usage intensif des données. Notons également l'intégration de plusieurs autres outils open source et notamment le système de gestion de bases de données MongoDB, le moteur de recherche libre Apache Solr ainsi que l'outil de gestion de la mémoire cache distribuée Memcached.

Enfin la firme de Redmond annonce une baisse des coûts de transfert des données de 25% aux Etats-Unis ainsi qu'en Europe. Cet été Windows Azure comptait 35 000 partenaires dans le monde dont 450 clients payants en France.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top