Cloud computing : SFR lance son "Infrastructure SI à la demande"

Alexandre Laurent
Publié le 29 juin 2010 à 16h29
Fort de son réseau opérateur et de ses centres de données, SFR entre à son tour, via son entité SFR Business Team, dans la danse du cloud computing avec le lancement, le 1er juillet, d'une offre baptisée « Infrastructure SI à la demande ». Adressée en priorité aux grandes entreprises, elle propose aux DSI de disposer d'un hébergement sécurisé, situé en France et couvert par l'intégration d'un Plan de reprise d'activité (PRA).

Concrètement, la formule prévoit la mise à disposition de machines virtuelles, situées sur des serveurs hébergés dans les salles blanches de SFR et reliées à son réseau IP. Leur est associée une interface de gestion automatisée, par l'intermédiaire de laquelle l'utilisateur pourra ajouter ou soustraire des ressources (nouveau serveur virtuel, espace de stockage), sélectionner les systèmes d'exploitation installés et déployer certains outils de développement (LAMP par exemple). L'offre englobe également l'accès réseau sécurisé (IP privée sur VPN), la réplication des données entre deux centres de données, le PRA et la mise à disposition d'une IP publique.

SFR, qui propose déjà des formules d'hébergement Web, a choisi de s'adosser à HP pour la mise en place de cette offre de cloud. C'est donc l'américain qui fournira les serveurs ainsi qu'une partie des solutions logicielles de gestion de l'infrastructure. Dans un premier temps, SFR a choisi de se concentrer sur VMWare côté virtualisation, mais promet la prise en charge prochaine de KVM et d'Hyper-V.

0190000003337488-photo-tarifs-infrastructure-si-la-demande-sfr.jpg

Côté prix, il faudra compter 2800 euros pour la mise en service avec cinq comptes d'administration et un lien Internet 100 Mbps. La facturation se fait ensuite sur un mode mensuel, avec trois niveaux de puissance de calcul : 1 coeur d'exécution dédié (ou CPU virtuel) et 2 Go de Ram à 120 euros par mois ; 2 coeurs et 4 Go pour 240 euros par mois ou 4 coeurs et 8 Go pour 460 euros. Si l'installation d'une Debian est gratuite, il faudra compter 25 euros par mois pour une distribution Red Hat ou de 218 à 292 euros par mois pour une licence Windows Server 2008.

SFR, qui n'arrive pas avec la formule la moins chère du marché, estime que la promesses d'un hébergement sur sol français, couvert par des contrats de droit français, associé à un mode de facturation simple permettant la maitrise du budget, ainsi que les engagements sur les déploiements ou la disponibilité, ont de quoi convaincre les DSI de grands comptes, que ses forces de vente approcheront en direct. Dans un second temps, l'opérateur n'exclut pas de décliner son offre auprès de plus petites entreprises (PME), mais passera sans doute pour cela par son réseau de revendeurs.
Alexandre Laurent
Par Alexandre Laurent

Alex, responsable des rédactions. Venu au hardware par goût pour les composants qui fument quand on les maltraite, passé depuis par tout ce qu'on peut de près ou de loin ranger dans la case high-tech, que ça concerne le grand public, l'entreprise, l'informatique ou Internet. Milite pour la réhabilitation de Après que + indicatif à l'écrit comme à l'oral, grand amateur de loutres devant l'éternel, littéraire pour cause de vocation scientifique contrariée, fan de RTS qui le lui rendent bien mal.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.