Huawei : le telco chinois qui voulait conquérir le monde

22 décembre 2011 à 05h35
0
S'il est principalement connu pour ses équipements à destination des opérateurs de télécommunications, Huawei a largement dépassé cette dimension et équipe déjà bon nombre d'acteurs du marché chinois en serveurs, systèmes de stockage et solutions de cloud computing. Aujourd'hui, il ambitionne sans complexe d'aller conquérir le marché de l'entreprise à l'international. Quelles sont les forces, les faiblesses et la stratégie de ce nouveau venu, encore très discret, qui se verrait bien aller déloger les HP, Dell, Cisco et autres EMC de leur pré carré ?

Nous sommes à Shenzhen, l'industrieuse zone franche installée à quelques encablures de Hong Kong, en république populaire de Chine. 30 minutes après le passage de la frontière, une sortie d'autoroute rappelle que Shenzhen est devenu le temple de la nouvelle économie à la chinoise. Sur les panneaux routiers, deux directions.

A gauche, c'est Foxconn, ses centaines de milliers d'employés et ses usines désormais munies de filets anti-suicide d'où sortent à la chaîne des millions de produits high-tech occidentaux, dont l'incontournable iPhone. A droite, on pénètre « la ville dans la ville » qui sert de siège social à Huawei, deuxième fournisseur d'équipements de télécommunications au monde.

00C8000004830064-photo-huawei-accueil.jpg
Le rituel semble immuable. Dès la descente du minibus, un écran d'accueil délivre les compliments d'usage : « Huawei warmly welcomes the honorable guests from France ». Deux hôtesses distribuent aux « honorables invités » les badges VIP, indispensables viatiques qui leur permettront d'évoluer au sein des espaces de démonstrations sis au sous-sol d'un gigantesque immeuble de verre.

A Shenzhen ou à Shanghai, siège du plus important centre de recherche et développement du groupe, les délégations se succèdent : médias bien sûr, invités, comme nous l'avons été, dans le cadre de voyages de presse, mais aussi et surtout représentants de grands groupes internationaux, clients potentiels qu'il convient d'impressionner - et peut-être aussi de rassurer - quant à la stature de l'entreprise.

Bienvenue au cœur de l'empire Huawei. Symbole de la réussite économique pour les uns, incarnation du « péril jaune » pour les autres - à commencer par ses concurrents, le groupe compte aujourd'hui quelque 120 000 employés répartis dans le monde entier, et se développe à marche forcée.

Pour ce faire, il n'a de cesse d'attaquer de nouveaux marchés. Dans sa ligne de mire, on trouve désormais l'entreprise, et les colossaux marchés que fait naître l'essor du cloud computing, mais aussi le grand public, auprès duquel le Chinois vend déjà 120 millions de terminaux par an.

En dépit de sa proximité géographique avec Foxconn, Huawei refuse qu'on lui accole l'étiquette souvent associée aux fabricants chinois : celle d'une société capable d'empiler des dizaines, voire des centaines, de milliers de travailleurs dans des usines surpeuplées pour inonder les marchés étrangers des fruits du labeur de cette main d'œuvre bon marché.

Officiellement, Huawei a fait sien le credo de l'innovation, et n'est pas avare en chiffres pour étayer ses dires : plus de 40% de ses ressources humaines, soit 53 000 employés, participeraient ainsi à l'activité de recherche et développement du groupe. Comptant parmi les principaux dépositaires de brevets au niveau mondial, le Chinois présente dans ses showrooms des solutions qui, effectivement, laissent à penser que ses ingénieurs sont loin de fonctionner comme de simples copycats. Et ses gammes de produits ne cessent de s'étendre, comme nous le verrons dans ce dossier.

0190000004830068-photo-huawei-vue-showroom-shenzhen.jpg

S'il s'est imposé sans encombre sur le marché national, fournissant ses équipements aux principaux opérateurs chinois, Huawei fait toutefois face à de nombreux obstacles à l'international, et tout particulièrement aux Etats-Unis, où l'on redoute officiellement son éventuelle proximité avec Pékin.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Jouer sur Linux, c'est possible (2ème partie) : à la découverte de Lutris et GameHub
Insolite : un site permet de faire dire ce que vous souhaitez à GlaDOS (et à d'autres personnages de jeux vidéo)
Test de la manette sans fil Xbox Series : un gamepad encore en progrès
Lunokhod, les premiers vrais rovers
Comparatif : quelle est la meilleure carte SD pour stocker vos données ?
Pour les Soldes, le prix de la Fabrique à histoires Lunii chute à nouveau 🔥
Faute d'être président des Etats-Unis, Bernie Sanders devient un mème dans le monde entier
Dernières heures pour le forfait mobile B&You 100 Go à 13,99€/mois
Soldes : belle promotion sur ce kit complet Raspberry Pi 4 à partir de 54€
Soldes : les 5 meilleures offres Philips Hue à saisir avant la fin du week-end
Haut de page