General Motors lancera sa voiture connectée dans 2 ans

Par
Le 10 septembre 2014
 0
Le fabricant automobile General Motors travaille sur des voitures capables de communiquer entre elles et avec ce qui les entoure. Elles disposeront également d'un système de pilotage automatique. Ces véhicules de la marque Cadillac seront commercialisés en 2016.

00c8000007468651-photo-general-motors-gm-d-voile-un-plan-d-indemnisation-pr-voyant-1-million-de-dollars-au-moins-pour-chaque-d-c-s-d-au-commutateur-d-allumage-d-fectueux.jpg
« Efforçons-nous de créer des voitures et des camions qui n'ont pas d'accidents ». Mary Barra, directrice de General Motors, nourrit de grandes ambitions concernant les technologies embarquées à bord des véhicules de demain.

La dirigeante a annoncé que General Motors présentera sa première voiture capable de communiquer avec les autres véhicules et la route d'ici deux ans seulement. La voiture, une Cadillac CTS Sedan, intégrera aussi un système de pilotage automatique dédié à la conduite sur autoroute, qui permettra au conducteur de lâcher totalement le volant. Avec ces technologies, Mary Barra espère non seulement éviter les accidents, mais également mieux réguler le trafic afin d'éviter les embouteillages.

Les conducteurs pourront être informés par les autres véhicules ou les infrastructures routières des conditions du trafic et des éventuels problèmes, puis, des systèmes automatisés pourront anticiper les accidents. Régulateur de vitesse adaptatif, freinage automatique d'urgence, et pilotage automatique par exemple. Ces voitures ne pourront communiquer qu'avec les modèles équipés de la même technologie et le pilotage automatique sur autoroute, baptisé Super Cruise, ne dispense pas le conducteur de rester vigilant, précise Mary Barra.

01e0000007607481-photo-cadillac-cts-sedan-2014.jpg


Un projet d'une telle envergure ne se fait pas seul, il concerne également les administrations puisqu'il nécessite des routes adaptées capables de communiquer avec les véhicules. Ainsi, General Motors travaille conjointement avec le ministère des transports du Michigan, mais aussi avec Ford et l'université du Michigan afin de créer 120 miles (environ 193km) de route « intelligente » dans la zone métropolitaine de Détroit. Il s'agit là d'un premier test mais la démocratisation de ces technologies et les travaux routiers nécessaires prendront des années.

L'enthousiasme de la patronne de General Motors a par ailleurs été nuancé par William Clay Ford Jr, président du Conseil d'Administration de Ford : « de nombreuses choses dans cette technologie vraiment géniale terrifient certaines personnes (...) Nous devons nous lancer là-dedans en connaissance de cause ». Pour lui, les conducteurs doivent avoir le choix. Les voitures du groupe devraient donc permettre de désactiver la connexion entre véhicules.

En France, le gouvernement a lancé une initiative similaire au mois de février. Au total, 2 000 km de routes intelligentes seront créées en Île-de-France, en Isère et sur la rocade bordelaise. 3 000 véhicules, dont 2 000 fabriqués par PSA et Renault selon Les Echos, serviront à tester le dispositif. Un projet à 20 millions d'euros, financé par l'Etat afin de « rivaliser avec les Etats-Unis », affirme Frédéric Cuvillier, ancien ministre des transports. Le déploiement national est prévu pour 2016.

Contenu relatif :
Une Mercedes CLA 45 équipée d'une tableau de bord futuriste sous QNX. (ci-dessous)

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top