Sony : lourdes pertes pour la 4e année consécutive, mais 2012 plein d'espoir

02 février 2012 à 18h49
0
Sony a annoncé ce matin les résultats financiers de son 3e trimestre 2011, achevé le 31 décembre 2011, et ses prévisions pour l'année entière. Le groupe signera une quatrième année consécutive de pertes, alors que l'actuel PDG Howard Stringer estimait qu'il aurait retrouvé l'équilibre si la Thaïlande n'avait pas été inondée. Mais à partir du 1er avril, c'est au nouveau PDG Kaz Hirai qu'il appartiendra de relever le groupe.

0140000001458532-photo-logo-sony.jpg

Au troisième trimestre 2011, le chiffre d'affaires de Sony Corporation a baissé de 2 206,2 à 1 822,9 milliards de yens, soit 23,37 milliards de dollars. Cette diminution d'environ 17,4 % incomberait donc principalement aux inondations en Thaïlande, ainsi qu'à la « détérioration du marché dans les pays développés » et à un taux de change défavorable.

Mais le résultat net s'est quant à lui purement et simplement renversé, passant d'un bénéfice de 137,5 milliards de yens l'année dernière à une perte de 91,7 milliards de yens cette année, soit 1,176 milliard de dollars. En plus des raisons suscitées, le groupe invoque notamment une charge importante en prévision de la cession de ses parts dans la joint-venture de fabrication de dalles avec Samsung, en janvier 2012.

01E0000004921294-photo-r-sultats-sony-t3-2011.jpg

Pour les trois premiers trimestres, la branche grand public est passée d'un bénéfice de 93,0 milliards à une perte de 118,6 milliards de yens. En cause, des ventes de téléviseurs qui ont chuté de 7,9 à 6,0 millions d'unités au troisième trimestre, et des ventes de caméscopes, d'appareils photo et d'ordinateurs qui, dans une moindre mesure, ont également baissé. Depuis le début de l'année, Sony Ericsson a dégringolé, passant d'un modeste bénéfice de 3,6 milliards de yens à une perte conséquente de 46,2 milliards de yens.

Il n'y a guère que les divisions cinéma, musique et services financiers qui ne soient pas dans le rouge, mais elles sont très loin de compenser.

01E0000004921296-photo-r-sultats-sony-t3-2011.jpg

Rationalisation, maitre mot pour l'année 2012

Pour l'année 2012, Kaz Hirai rationnalisera les ressources en mettant l'accent sur les produits qui marchent le mieux ou qui ont le meilleur potentiel, au détriment de tous les autres.

Sony se concentrera pour commencer sur l'imagerie numérique (photo et vidéo) et sur le jeu vidéo, la PlayStation 3 étant l'un des rares produits à avoir progressé en 2011. Bien que Sony Ericsson ait lourdement chuté l'année dernière, le futur PDG compte bien profiter de ce marché en plein essor.

À contrario, Kaz Hirai estime que le téléviseur est devenu un produit de consommation courante et Sony devrait encore réduire la voilure sur ce marché, après avoir abandonné la production de dalles. Il se concentrera exclusivement sur des modèles à forte valeur ajoutée exploitant son procédé Crystal LED ou l'OLED.

Sony pourrait également s'investir dans le domaine médical, où il pense pouvoir tirer profit de son expertise dans des domaines pointus comme ceux des capteurs, de l'affichage ou de l'optique.

03492278-photo-kaz-hirai.jpg

D'ici là, Sony prévoit quoi qu'il en soit une perte nette de 2,9 milliards de dollars pour l'année entière, plus que doublée par rapport au 1,2 milliard de dollars de l'année précédente.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows Phone 8 : la véritable offensive de Microsoft ?
Orange quitte l'Autriche et cède ses parts à Hutchison 3G
Le réseau social Copains d'avant fait peau neuve
Un an après son lancement, The Daily est loin d'être rentable
Avec Bouncer, Google renforce la sécurité de l'Android Market
L'Arcep comptabilise 68,520 millions de cartes SIM à la fin 2011
SFR la Carte : appels et SMS illimités pour 3 numéros avec les cartes classiques
Le gouvernement prête 300 millions d'euros pour le très haut débit
Vidéo : le logiciel de montage Avid Studio s'installe sur iPad
Apple devient le n°3 des fabricants de téléphones
Haut de page