Pour Intel, les pénuries de composants dureront jusqu'en 2024... au moins

Nerces
Par Nerces, Spécialiste PC & Gaming.
Publié le 03 mai 2022 à 14h30
© wpaczocha / Pixabay
© wpaczocha / Pixabay

Si les choses s'améliorent sur le front des cartes graphiques, tout n'est pas rose dans le monde du semi-conducteur.

Depuis bientôt deux ans, on nous rebat les oreilles avec des pénuries en pagaille ou des chaînes logistiques chamboulées. Plusieurs observateurs estimaient que les choses allaient s'arranger fin 2022 et plus nettement courant 2023. Mais Intel n'est plus vraiment de cet avis.

Tensions sur le matériel lithographique

À l'occasion d'une entrevue avec l'émission TechCheck de CNBC, c'est le patron d'Intel qui y est allé de son commentaire sur la situation, et il n'est guère optimiste. Pat Gelsinger voit la pénurie se prolonger sur encore plusieurs mois, du fait du manque d'outils de fabrication.

© Getty Images
© Getty Images

« C'est en partie la raison pour laquelle nous estimons que la pénurie de semi-conducteurs va se poursuivre jusqu'en 2024, contrairement à nos précédentes estimations de 2023. Simplement, les pénuries touchent maintenant l'équipement, et les usines auront du mal à faire progresser leurs lignes de production. »

Par « équipements », Pat Gelsinger fait références aux machines de lithographie utilisées dans l'industrie pour produire les semi-conducteurs. Problème, la plus grande entreprise du secteur, ASML, n'est pas en mesure de suivre la demande. En 2021, elle a accru sa production de 18 % par rapport à 2020, mais il aurait fallu une progression de 50 %.

Nous sommes donc loin du compte, et alors que le carnet de commandes d'ASML est saturé, on comprend mieux la nouvelle estimation du patron d'Intel. À notre échelle, espérons juste que les lancements des nouvelles générations de GPU et CPU soient moins chaotiques que les précédents.

Source : CNBC

Par Nerces
Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (10)
Side_a9

C’est con.

Popoulo

@Side_a9 : pour nous oui lol. Ils ont surtout bien saisi comment s’en mettre plein les fouilles.

zomurn

Je fini par me demander si ce n’est de la communication marketing pour nous inciter à acheter. D’un côté le con-sommateur résiste à la multiplication des prix par 3 en n’achetant tout simplement pas ; de l’autre côté, les constructeurs souhaitent vendre (malgré la pénurie, il y a beaucoup de cartes en stock) et pour cela ils font de la communication incitant à acheter en disant « non mais les prix seront élevés pendant longtemps de route façon, ca ne sert a rien d’attendre ». Du bullshit marketing !

Nmut

Mouais. Je pense quand même qu’ils préfèreraient faire plus de ventes que de vendre plus cher, c’est en général bien mieux pour les bénéfices, même si il se sont aperçu que dans pas mal de domaines, les gens étaient prêts à payer des fortunes…

Popoulo

@Nmut : c’est à se poser la question. Je te laisse découvrir les chiffres concernant Nvidia par exemple. Regarde l’évolution de la chose entre 2019 et maintenant… pénurie, prix de malade etc.
La même pour Asus, Gigabyte et MSI.

Nmut

Il y en a certainement qui se sont bien gavés.
Mais si tu fais le ratio bénéfice / ventes, il n’a pas varié pour pas mal d’acteurs et même pour certains il a diminué, preuve que ce n’est pas vraiment une bonne chose pour tous et que les augmentations de prix ne sont pas complètement artificielles…
Edit: dans les industries comme les CPU et les GPU, les investissements colossaux (R&D et gravure) demandent surtout de la masse, le prix de fabrication + matière étant quasiment négligeable, le risque des embouteillages actuels dans le transport et la gravure est énorme.

max_971

C’est bizarre, on nous sort des processeurs tous les ans avec des variants en quantité et là paf, impossible de fournir.

Il y a une solution, réduire le catalogue et se concentrer sur ce qui est le plus demandé.

À qui profite cette pénurie. :stuck_out_tongue:

bmustang

avec les hausses de prix, ils pourront financer les lignes de production à l’œil. Faites vos achats et vite avant que les prix montent :slight_smile:

Nmut

Les plannings de R&D et les réservations de chaînes de prod doivent être faits plusieurs années à l’avance, en plus les gammes dépendent de paramètres non totalement contrôlés comme les yields, pas sûr qu’ils puisent ajuster facilement la ligne de produit…

xavz78

Le prix des semi-conducteurs va exploser même après la fin des phénomènes de pénuries (minimum 2024 d’après Intel). La mise en place de nouvelles lignes de production est non seulement hors de prix, mais elle-même en pénurie d’outils et très longue (dizaine d’années).

Aussi la demande est toujours plus forte, que ce soit les entreprises ou les particuliers. Et pas encore prête de s’inverser malgré les phénomènes de perte de pouvoir d’achat.

Enfin la loi de Moore n’étant plus respectée, la miniaturisation des transistors atteint des limites physiques. Année après année, la hausse des coûts devient plus importante que celle des performances.