Arc Alchemist : Intel fait le point sur sa techno et vise d'abord les portables gaming

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
30 mars 2022 à 17h00
8
Intel Arc Alchemist © Intel
© Intel

Cette fois, le retour d'Intel sur le marché de la carte graphique n'est plus une vue de l'esprit : A350M et A370M sont d'ores et déjà disponibles.

Choses promises, choses dues, dit le proverbe. Dans le cas d'Intel, ce n'est pas tout à fait le cas. En effet, alors que nous attendions des nouvelles de la gamme Arc Alchemist dans son ensemble, l'Américain s'est entièrement focalisé sur les GPU mobiles. La suite viendra plus tard.

Quatre GPU mobiles entre avril et cet été

Au travers d'une longue présentation, Intel a levé le voile sur ses ambitions en matière de portables à vocation jeu vidéo. Il ne s'agit que de la première pierre de l'édifice Arc Alchemist, mais Intel semble confiant.

Intel Arc Alchemist © Intel
Intel Arc Alchemist © Intel

La gamme Arc Alchemist pour mobile © Intel

Une confiance qui pose toutefois question alors que le fondeur se montre aussi très prudent. En effet, Intel a d'emblée annoncé la couleur : ses GPU mobiles seront lancés en deux salves.

La première salve concerne l'entrée de gamme dont la disponibilité est, pour reprendre les mots d'Intel, « immédiate ». Il s'agit de deux GPU fondés sur le même SoC, l'ACM-G11 : les A350M et A370M.

Intel Arc Alchemist © Intel
Intel Arc Alchemist © Intel

Deux SoC pour une gamme en trois segments : Arc 3, Arc 5 et Arc 7 © Intel

Dans un second temps, Intel envisage de lancer les trois GPU suivants qui reposent sur le SoC ACM-G10. Il s'agit des A550M, A730M et A770M. Ils sont prévus pour « l'été 2022 », donc pas avant juin prochain.

Xe-Core au « cœur » de la bête

En toute logique, le A770M est plus richement doté, plus complexe que le A350M. Diffusé par Intel, le tableau fait le point sur tout ce qui oppose ces différents GPU. Nous reviendrons sur les éléments essentiels.

Intel Arc Alchemist © Intel
Intel Arc Alchemist © Intel

Le Xe HPG et, en son cœur, le fameux Xe-Core © Intel

Sans surprise, Intel conserve un TDP relativement modeste sur ses GPU d'entrée de gamme et se permet de monter bien plus haut avec un A770M qui se rapproche ainsi nettement des gros GPU mobiles de NVIDIA.

On retient que les GPU se focalisent sur le déjà fameux Xe-Core. Nous en trouvons 8 sur le A350M, quand le A770M en intègre 32. Côté technique, Intel met l'accent sur quatre points : XMX matrix engine, le Media engine, le Display engine et le Graphics pipeline.

Intel Arc Alchemist © Intel
XMX Matrix Engine © Intel

De manière schématique, le premier vient booster le nombre d'opérations réalisées par seconde par rapport aux techniques MAC et DP4a. Le Media engine se distingue, notamment, en encodage et décodage avec la prise en charge de l'AV1 en plus des VP9, AVC et HEVC.

Plus classique, le Display engine se charge évidemment de l'affiche. On parle ici de HDMI 2.0b et de DisplayPort 1.4a pour jusqu'à deux fois 8K @ 60 ips ou jusqu'à quatre fois 4K @ 120 ips. Enfin, pour le Graphics pipeline, Intel a surtout évoqué DirectX XII Ultimate avant d'embrayer sur les questions de rendu.

Intel mise évidemment sur XeSS

Là, et c'est d'autant plus vrai que l'Américain se focalisait sur ses deux GPU d'entrée de gamme, la prise en charge et la promotion du XeSS ont une importance toute particulière.

Intel Arc Alchemist © Intel
XeSS : le super-échantillonnage à la sauce Intel © Intel

Le Xe Super Sampling est la technique de super-échantillonnage imaginée par Intel pour concurrencer AMD et NVIDIA. Le principe reste de calculer l'image dans une définition inférieure à celle affichée et de se reposer sur de puissants algorithmes pour la mettre à l'échelle (upscaling).

Au cours de sa présentation, Intel a logiquement fait intervenir quelques démos pour montrer tout le potentiel de sa technique, et reconnaissons que sur le jeu d'action Dolmen, le résultat était intéressant.

Seulement « intéressant » ? Oui, car Intel n'a évidemment pas comparé sa solution avec ses principales concurrentes. Nous attendrons donc de voir le XeSS comparé au DLSS de NVIDIA et au FSR (si possible 2.0) d'AMD avant de nous enthousiasmer.

Intel Arc Alchemist © Intel
Quelques jeux prévus pour accompagner XeSS dès cet été © Intel

Reste qu'Intel a clairement une carte à jouer et qu'il semble déjà avoir des soutiens du côté des studios. Il est encore tôt pour faire les comptes, mais l'Américain a évoqué une quinzaine de jeux compatibles dès l'été.

Samsung : un premier « EVO design »

Intel a ensuite pris le temps d'évoquer plus en détail ce qu'il entend par le nouveau design « EVO ». Comme il avait pu le faire à l'époque de Centrino, le fondeur cherche à créer une plateforme cohérente qui, bien sûr, se reposera en partie sur Arc Alchemist.

Intel Arc Alchemist © Intel
Intel présente un petit morceau de son histoire, un quart de siècle © Intel

Compte tenu de la stature d'Intel, de nombreux partenaires sont déjà sur les rangs, et l'Américain a évoqué Acer, ASUS, Dell, HP, Lenovo, Medion ou MSI avant de mettre l'accent sur un modèle en particulier, le Galaxy Book2 Pro signé Samsung.

Intel Arc Alchemist © Intel
Intel Arc Alchemist © Intel

Le Galaxy Book2 Pro de Samsung est le portable mis en avant par Intel durant sa présentation © Intel

Nous nous garderons bien de prendre ces chiffres pour argent comptant, mais Intel évoque pour sa plateforme, qui repose sur un CPU 12e génération et un GPU Arc Alchemist, une autonomie de plus de 9 heures, une charge de 30 minutes pour retrouver 4 heures d'autonomie, une sortie de veille « instantanée » (moins de 1 seconde) et d'excellentes performances vidéo.

Trop souvent négligée par certains acteurs du marché, la partie logicielle a été abordée par Intel qui concluait sa présentation avec Arc Control, un soft qui rappelle sur bien des points le GeForce Experience de NVIDIA.

Intel Arc Alchemist © Intel
Arc Control est l'interface logicielle prévue pour accompagner Arc Alchemist © Intel

Au programme : gestion des pilotes graphiques, optimisation des performances au travers de profils propres à chaque jeu, système d'affichage en surimpression, de quoi streamer le plus simplement du monde ses parties et, bien sûr, un portail communautaire pour rassembler tous les usagers.

Intel Arc Alchemist © Intel
Intel Arc Alchemist © Intel

Gestion des performances et streaming sont au cœur d'Arc Control © Intel

En dehors de la déception qu'a engendré le fait qu'Intel n'ait pas eu un seul mot pour ses GPU desktop, la présentation du géant américain a permis de mettre les points sur les « i » et de vérifier l'ambition du fondeur. Bien sûr, il conviendra de juger sur pièces, mais Intel semble s'être donné les moyens de réussir.

Source : Intel

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
pecore
Intel nous montre ses « ambitions », c’est bien mais quand nous montrera t’il du concret ? Ce genre de présentation est plus destiné aux actionnaires qu’aux clients.
iroteph
L’arrivée des cartes desktop est trop tardive, les refresh des concurrents seront déjà sorti et en principe plus puissants que la propisition d’intel, donc niveau tarif il faudra revoir ça.<br /> De plus les nouvelles gen amd et nvidia seraient dispo en septembre, donc deux mois après les alchemist, c’est pas génial niveau timming, mais vu qu’ils ont annoncé un nombre assez faible de carte à la sortie, cela peu expliquer cette décision d’entre deux.
bmustang
rien que ça ! haha !
DrCarter95
Ça sent pétard mouillé tout ça.<br /> J’espère que je me trompe infiniment.
Emmanuel_Angulo
C’est marrant, mais comme je le disais il y a déjà 2 mois, plus on avance et plus Intel glisse gentiment vers la descente en gamme de ses GPU qui devaient tout péter…<br /> J’espère me tromper car j’aimerais bien voir un vrai 3ème acteur sur le marché mais j’ai l’impression que nous sommes de plus en plus loin du fameux « équivalent à la 3070 ».
SPH
Le 3ème acteur, c’est bien Intel.<br /> A carte graphique équivalente, baissera t’il ses prix ? Ca, c’est une bonne question…
Emmanuel_Angulo
Les premiers benchs montrent une différence de 30% en moins face à une 1650… On parle de drivers, oui, mais si cela suffisait à combler un tel écart, ça se saurait
pagnelli
Pourquoi ils ont choisi des noms des Airbus ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Une carte mère et un SSD de 1 To à ce prix là, c'est une offre à ne pas manquer !
Profitez de cette clé USB de 128go à prix cassé en ce moment chez Amazon
Cette carte graphique AMD Radeon RX 6700 XT voit son prix chuter !
Cet écran PC LG Ultrawide 29
Le prix du kit mémoire RAM PNY XLR8 2x8 Go DDR4 s'effondre
Chute de prix sur le boîtier PC moyen tour Corsair 275R Airflow
Logitech revisite sa gamme MX Master avec sa souris phare et deux claviers mécaniques
Microsoft dévoile son Project Volterra, un PC ARM aux allures de Mac mini
Découvrez la liste des nouveaux jeux compatibles avec le DLSS et le ray-tracing de NVIDIA
Dernière chance pour profiter des offres PC Fnac (jusqu'à -320€)
Haut de page