HP conservera finalement sa division PC

28 octobre 2011 à 13h53
0
Après plusieurs mois d'incertitude, la nouvelle patronne a finalement tranché : HP conservera bien sa division Personal Systems Group, trop solidement implantée au sein des activités du groupe pour qu'il soit viable d'en faire une structure séparée.

03585806-photo-hp-logo-sq-gb.jpg
Courant août, HP avait surpris les marchés en annonçant la fin de sa division mobile ainsi que la possible cession de la branche en charge de l'activité PC de la marque, baptisée Personal Systems Group (PSG). Cette dernière option, à l'étude depuis la rentrée, n'a finalement pas été retenue.

Meg Whitman, nouvelle patronne du groupe, l'a confirmé jeudi soir dans un communiqué : « HP a objectivement évalué les impacts stratégiques, financiers et opérationnels découlant d'une séparation de la branche PSG. Il est clair, après analyse, que la garder au sein de HP est la bonne décision pour les clients et partenaires, pour les actionnaires et pour les employés (du groupe) », déclare-t-elle.

Jusqu'ici, la piste qui semblait avoir les faveurs de la direction de HP consistait en une scission des activités PC de celles du reste du groupe (spin-off) plutôt qu'en une cession pure et simple. il a finalement été jugé que l'opération se révélerait préjudiciable, principalement sur le plan financier. Le coût de la scission aurait ainsi été estimé à 1,5 milliard de dollars en interne, alors que les synergies permises par la proximité de l'activité PC avec celle d'autres segments comme les serveurs ou l'impression représenteraient jusqu'à un milliard de dollars par an.

Outre ces bénéfices opérationnels, HP perdrait en cas de séparation les bénéfices en termes d'image que représente la position de numéro un mondial du marché des PC... sans parler d'un volume d'affaires estimé par le fabricant à 40,7 milliards de dollars sur l'année fiscale 2010.

Ce revirement de situation est un nouveau désaveu pour Leo Apotheker, récemment débarqué au profit de Meg Whitman (ex eBay), qui souhaitait repositionner HP comme un leader du marché des services en tirant un trait sur cette activité historique. Aucune allusion n'a pour l'instant été faite quant à un éventuel retour sur le marché des tablettes tactiles, ou à l'avenir de WebOS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test de It Takes Two : il en faut deux pour être heureux
Raspberry Pi : notre top 10 des projets les plus insolites
Age of Empires IV sortira a l’automne et dévoile du gameplay
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Accusé d'ambiance toxique depuis 3 ans, Quantic Dream annonce gagner ses procès
Les serveurs de GitHub piratés pour du minage de crypto, l'entreprise enquête
Test Huawei freebuds 4i : les True Wireless ANC abordables gagnent encore en puissance
Les téléviseurs LG enroulables sont désormais disponibles en précommande
Destroy All Humans! se posera sur Nintendo Switch en juin
Haut de page