Le MacBook 13" serait le premier Mac sous ARM

15 juillet 2020 à 14h46
11
macbookpro13

Le 22 juin dernier, Apple a officialisé l’abandon des processeurs Intel dans ses Mac d’ici deux ans, au profit de machines munies de puces Apple Silicon développées en interne.

La question que tout le monde se pose maintenant est de savoir quel sera le premier Mac ainsi équipé. Réponse : le MacBook Pro de 13 pouces.

Une machine attendue au tournant

C’est en tout cas la prévision du célèbre analyste Ming-Chi Kuo, réputé pour être bien informé des secrets de la firme de Cupertino. L’individu estime que la production débutera au quatrième trimestre de cette année, pour une commercialisation avant la fin 2020. Selon de précédentes révélations, ce MacBook Pro 13 pouces en mode Apple Silicon serait principalement une mise à jour du modèle existant avec ce type de puce plutôt qu’une véritable « nouvelle version ».

Si cette prédiction se confirme, il s'agirait d'un pari risqué pour la marque à la pomme doublé d'un véritable test : logiquement destiné aux professionnels et donc à des tâches exigeantes, un MacBook Pro doit assurer en matière de performances, et c’est peu dire que celles-ci seront scrutées à la loupe. Au moins, cela permettra de rapidement savoir ce que valent ces puces Apple Silicon.

La suite : un MacBook Air et des MacBook Pro 14 et 16 pouces

Toujours d’après Ming-Chi Kuo, le MacBook Pro 13 pouces devancera ses grands frères plus imposants, les MacBook Pro 14 et MacBook Pro 16 pouces, de quelques mois. En effet, Apple envisagerait de lancer la production de ces derniers au cours du deuxième ou troisième trimestre 2021.

En revanche, si le MacBook Pro 13 pouces pourra se prévaloir d’être le premier Mac sous ARM, il ne conservera pas le privilège d’être l’unique machine Apple Silicon bien longtemps. En effet, il perdra rapidement cet honneur avec l’arrivée du MacBook Air, dont la production doit elle aussi être amorcée au quatrième trimestre 2020, pour une sortie prévue début 2021.

Enfin, plutôt optimiste, Ming-Chi Kuo estime que les puces Apple Silicon pourraient entraîner une baisse des coûts de production du MacBook Air, qu’Apple répercuterait dans le prix de vente. Espérons pour les clients de la marque à la pomme que l’avenir lui donnera raison !

Source : iMore

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (11)

fg03
Si Apple veut gagner son pari car ils ne sont pas obligé de faire la transition contrairement à l’époque des PowerPC de Motorola vers Intel c’est qu’il y aura un gain très important soit de perormance soit d’autonomie… sinon je pense pas que les dev soient content de redevelopper leur appli encore et encore
mcha
Je ne crois pas que les développeurs codent encore en langage machine, il suffit de recompiler le code source avec des modifications minimales et déboguer les petits soucis.
jhe
Exact, c’est la magie du compilateur ! Les seuls cas problématiques seront ceux des applications utilisant des bibliothèques « externes » dont le code source n’est pas disponible. Là ça risque de faire mal !
KlingonBrain
Cela peut arriver encore sur certains logiciels que certaines parties soient codées en langage machine. Mais ce sont de tout petits morceaux de code. Et si c’est bien fait, tu as un codepath de secours en langage évolué (plus lent, mais universel).<br /> Si Apple fait bien le travail, pour la majorité des softs, ça se passera comme tu l’a dit. Une simple recompilation et ça va rouler.<br /> En tout cas, c’est comme ça que ça se passe sur un Raspberry PI avec Linux.<br /> @jhe<br /> De nos jours, il y a tellement de bibliothèques libres disponibles pour tout que j’ose espérer que ce genre de cas soit rarissime. Dans le cas contraire, c’est bien fait pour eux. Pendant qu’ils prieront en léchant les pieds de l’auteur de la bibliothèque tout en signant un gros chèque, Ils n’auront qu’a méditer sur le sujet «&nbsp;pourquoi le libre, c’est beaucoup mieux&nbsp;» pour éviter cette grosse erreur la prochaine fois.<br /> @fg03<br /> Si Apple veut gagner son pari car ils ne sont pas obligé de faire la transition contrairement à l’époque des PowerPC de Motorola vers Intel c’est qu’il y aura un gain très important soit de perormance soit d’autonomie…<br /> Bah, les clients Apple, en général ils achètent parce que c’est Apple, une marque qui les rassure et possède une image de marque très forte. C’est par définition pas le genre de clientèle qui se préoccupe de ce qu’il y a sous le capot.<br /> Après, moi j’attendrais avec intérêt les vrais benchmarks et les vraies analyses sur les détails de ces procos pour me faire une idée.<br /> Sur le plan théorique, un ARM aussi performant sur un coeur qu’un x86, ça n’a rien d’impossible. Et ça serait déjà pas mal. Pas impossible parce qu’Apple a de très gros moyens, donc ils peuvent débaucher le top mondial des ingénieurs. Mais comme on dit, ça ne sers à rien de spéculer, qui vivra verra.
_Reg24
«&nbsp;Après, moi j’attendrais avec intérêt les vrais benchmarks et les vraies analyses sur les détails de ces procos pour me faire une idée.&nbsp;»<br /> Pareil.<br /> Sur mobile, leur CPU enterrent la concurrence, donc a voir si ils seront capable de faire la même chose pour un Mac.
ultrabill
Le choix du MBP est effectivement osé, le MBA était plus logique. Ça montre qu’Apple a confiance dans son produit, en tout cas.
bmustang
je ne suis pas sur qu’il puisse rivaliser avec des équipements de compétitions ? Certes un bon ratio performance/autonomie est possible et c’est que apple prépare.
TotO
Version 13" ARM, même performance CPU, meilleur performance GPU, meilleur autonomie, clavier sans touch bar : BANCO, je vends la caravane !
k43l
Sur le point performance, il est certain déjà qu’un cœur arm, n’égalera pas un cœur x86.<br /> Mais sur sa composition complète (genre octocore) il peut supplanter les processeurs basse consommation pour ultrabook.<br /> C’est plus sur la partie très haute performance et donc haute consommation que je les attends. Curieux de voir un processeur arm sur un iMac ou un MacBook pro16.
Vanilla
Ca fait plus de 10 ans que Apple peaufine ses Chips.<br /> ils passent à l’action maintenant pour 3 raisons:<br /> Ils estiment que maintenant leurs chips vont être suffisamment puissants pour faire tourner correctement un ordinateur complet et pas juste un téléphone ou une tablette.<br /> Ils reprennent entièrement le cycle de vie du produit et ne dépendront plus de la R&amp;D d’intel, et pourront choisir d’orienter entièrement les avancées, vers la ou ils le veulent, que ce soit sur la puissance, le TDP, ou quoi que ce soit d’autre.<br /> Ils augmenteront forcément leur marge, car le prix ne descendra pas, mais le coût de revient sera moins cher qu’acheter un processeur tout fait par Intel.<br />
olahaye74
Tout à fait d’accord, je pense que ce virage sera positif. Pour le point 3 aussi je suis d’accord. Je ne vois pas Apple baisser ses tarifs. Peut être un Pau au début pour aider à la transition, mais ça ne restera pas dans la durée, il faut être lucide. Pourquoi Apple baisserait ses tarifs alors que la concurrence n’arrive pas à la cheville en terme d’ergonomie/stabilité.<br /> L’économie de marché, c’est: tu vends au prix auquel le client est prêt à acheter.<br /> Une certaine clientèle achète a marque (moins vrais pour les Mac, c’est plus les softs dispos (édition, monde de l’art, …)<br /> Une autre clientèle achète la tranquillité (ça fonctionne quand j’en ai besoin et pas après un "veuillez patienter, l’ordinateur se met à jour).
Voir tous les messages sur le forum