🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

AMD dévoile ses nouvelles FirePro et ses premiers APU professionnels

07 août 2012 à 08h19
0
AMD profite de l'ouverture du Siggraph pour dévoiler sa nouvelle ligne de cartes graphiques professionnelles Firepro. Aux quatre modèles présentés s'ajoute un nouveau venu inattendu : le premier APU FirePro.

AMD a dévoilé mardi, en ouverture du salon Siggraph cher aux professionnels de l'image, sa nouvelle gamme de cartes graphiques dédiées aux stations de travail. Toujours commercialisées sous la marque FirePro, celles-ci inaugurent un nouveau préfixe (W), et suivent la segmentation opérée par les GPU AMD sur le grand public. Gravées en 28 nm, elles profitent donc des raffinements associé à l'architecture Southern Island (Graphics Core Next), exploités par le biais de pilotes optimisés pour les applications professionnelles. La prise en charge d'Open CL 1.2, ainsi que de l'interface PCI-Express 3.0, est également de la partie.

En fer de lance de la nouvelle ligne FirePro, on trouve la W9000, qui repose sur un GPU Tahiti GL-XT cadencé à 975 MHz et accompagné de 6 Go de mémoire GDDR5 opérant à 1375 MHz, pour une bande passante de l'ordre de 264 Go/s. La carte, dont on résumera le GPU comme la transposition d'un Radeon HD 7970 légèrement dopé à l'univers professionnel, promet une puissance de calcul de l'ordre de 3,99 Tflops en simple précision, contre 0,998 Tflops en double précision. Elle saurait en outre délivrer 1,95 milliard de triangles par seconde. Munie, comme la V9800 qui la précédait, de six connecteurs mini-Displayport, la FirePro W9000 verrait enfin sa consommation contenue à 274W, ce qui n'éliminera pas le besoin de recourir à deux connecteurs d'alimentation PCI-Express (6 et 8 broches). Mise à prix : 3 999 dollars.

0230000005341546-photo-amd-firepro-w9000.jpg

Toujours au format double slot, la W8000 profite elle aussi d'un GPU Tahiti, ici cadencé à 900 MHz et associé à 4 Go de mémoire GDDR5. Les performances théoriques s'élèvent ici à 3,23 TFlops en simple précision et 0,806 Tflops en double précision, pour une carte munie de quatre sorties DisplayPort dont la consommation est censée ne pas dépasser 189W. Le prix est ici fixé à 1 599 dollars.

Plus bas dans la gamme suivent deux déclinaisons de Pitcairn, le GPU qui équipe les Radeon HD 78x0. Moins bien loties en unités de calcul, les cartes perdent également certains raffinements spécifiques aux modèles les plus haut de gamme, comme la possibilité de ne stocker qu'une portion des textures dans la mémoire vidéo de façon à manipuler des objets de taille supérieure (PRT pour Partially Resident Textures), ou la mémoire ECC.

Annoncée à 899 dollars, la W7000 profite d'un GPU cadencé à 950 MH, associé à 4 Go de GDDR5 à 1200 MHz. De quoi autoriser 153,6 Go/s de bande passante mémoire, pour une carte donnée à moins de 150W à la prise et munie de quatre sorties DisplayPort. La W5000 se présente enfin comme l'offre entrée de gamme d'AMD, à 599 dollars, avec un GPU à 825 MHz et 2 Go de mémoire GDDR5 à 800 MHz. Annoncée à 599 dollars, elle perd le connecteur framelock / genlock dédié au module de synchronisation avec une source de contenus externe ou un autre rendu 3D.

0230000005341388-photo-firepro-w9000-et-autres-gcn.jpg

FirePro A300 : un APU pour les pros

Désormais largement décliné sur le marché grand public, le concept d'APU (Accelerated Processing Unit) défendu par AMD s'invite par ailleurs sur le marché professionnel, avec l'annonce de la gamme FirePro A300, une déclinaison « pro » des APU Trinity A10 et de leurs quatre coeurs x86 PileDriver. La partie graphique repose ici sur des coeurs Cayman, avec une prise en charge qui comprend DirectX 11, OpenCL 1.1 ou OpenGL 4.2.

Deux modèles sont annoncés : l'A300 et l'A320, qui affichent respectivement des coeurs x86 cadencés à 3,4 et 3,8 GHz (capables de monter jusqu'à 4 et 4,2 GHz en mode Turbo), accompagnés de 4 Mo de cache L2. Côté graphique, on retrouve 384 processeurs de flux opérant à 760 MHz ou 800 MHz, pour des puces dont le TDP atteint 65W dans le cas de l'A300, ou 100W pour l'A320.

AMD, qui dit viser ici le marché des stations de travail dédiées à la 2D ou à la 3D légère, positionne sans ambages ses APU comme une solution de choix face aux Xeon d'Intel équipés d'un contrôleur graphique (Xeon E3-12x5 v2), mais se dit également en mesure de venir concurrencer les solutions dédiées d'entrée de gamme, à l'image de la Quadro 600 de Nvidia.

0230000005341556-photo-amd-firepro-apu.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les versions boîtes de Windows 8 dévoilées ?
gTLD : l'ICANN est ralenti par une limite technique
Amazon se lance dans le social gaming avec son propre studio
TSMC prend 5% du capital du néerlandais ASML Holding pour 838 millions d'euros
Google : un Doodle interactif sous le signe des Jeux Olympiques
<b>Joyeux Noël</b>
Nouvelle bêta d'iOS 6 disponible pour les testeurs, sans YouTube
Wikipédia victime de perturbations mondiales
Sony lance Movie Studio Platinum 12 : 64 bits, cloud et 3D
Microsoft souhaite davantage de flexibilité pour le standard WebRTC
Haut de page