Musique en ligne : Spotify rachète le moteur de recommandation Echo Nest

06 mars 2014 à 16h41
0
Pandora, Twitter Music, Rdio ou encore Nokia Music conseillent à leurs utilisateurs des titres musicaux en fonction de leur historique et préférences. Le moteur permettant cette analyse, développé par Echo Nest, vient d'être racheté par Spotify.

00C8000006991146-photo-spotify-logo.jpg
Spotify vient de mettre la main sur la société Echo Nest. Celle-ci développe un outil permettant de recommander l'écoute d'un morceau de musique à l'utilisateur d'un service de streaming de musique ou permettant d'accéder à ce type de contenu. Ce moteur est déjà présent dans de nombreuses plateformes comme Pandora, Twitter Music, Rdio.

En opérant ce rachat (pour un montant non communiqué), Spotify s'assure de disposer d'une pièce clé du dispositif de recommandation de chansons, utilisé par une partie de la concurrence. Il pourra en outre développer pour son propre service de nouvelles fonctionnalités. Toutefois, l'API devrait demeurer disponible pour les autres plateformes utilisant le moteur d'Echo Nest, précise la société sur son blog.

Selon Techcrunch, Spotify devrait donc être plus à même de travailler sur ce moteur afin d'aider les marques et ses partenaires à mieux intégrer le service.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top