Nikon D4 : le reflex professionnel pour faire la une en 1 minute

le 06 janvier 2012 à 05h00
0
Nikon annonce aujourd'hui le « D4 », son nouveau reflex professionnel en réponse au récent Canon EOS-1D X. Coupons court au suspense, ce boîtier destiné au reportage remplace le D3S, mais ni le D3X ni le D700 n'ont encore de successeur.

0190000004857774-photo-nikon-d4-de-face.jpg

La gamme professionnelle de Nikon reste donc répartie en deux branches, contrairement à celle de Canon, le nouveau « D4 » peut donc se concentrer sur les besoins des photoreporters, des photographes de sport et d'agence.

Au-delà des améliorations purement photographiques, chacune des nombreuses innovations du boîtier a ainsi vocation à raccourcir le temps séparant la prise de vue de la publication du cliché, la réactivité étant décisive. On parle désormais de tout au plus quelques minutes !

En outre, Nikon met pour la première fois véritablement l'accent sur la vidéo en comblant l'énorme retard qu'il accusait sur son concurrent.

Autofocus ultra-rapide et vidéo à l'honneur

Le « Nikon D4 » inaugure pour commencer un nouveau capteur CMOS plein format de 16,2 millions de pixels (contre 12,1 pour le D3S et 18,1 pour l'1D X) et une nouvelle puce de traitement « Expeed 3 ».

Sa plage de sensibilité s'étire désormais de 100 à 12 800 ISO en natif (contre 200-12800 pour le D3S et 100-51200 pour l'1D X) et de 50 à 204 800 en étendu (contre 100-102400 pour le D3S et autant pour l'1D X).

À défaut d'être aussi rapide que son jeune rival en rafale, avec 10 vps contre 12 et 11 vps contre 14 sans autofocus, le nouveau fleuron Nikon promet une mise au point et une mesure de la lumière automatiques plus efficaces, deux critères déterminants dans la réussite d'une photo prise sur le vif. Il associe pour ce faire un nouvel autofocus à 51 collimateurs plus sensible à une mesure matricielle à 91 000 pixels RVB, assurant pour la première fois au monde le suivi de visage en visée optique.

Nikon fait un bond en matière de vidéo puisque le « D4 » tourne en Full HD 1080/24p, 25p ou 30p, ou en HD 720/50p ou 60p. Il enregistre des plans de 30 minutes sur carte mémoire, en H.264 avec un échantillonnage 4:2:0, ou pour une durée illimitée sur un dispositif externe, au travers de sa sortie HDMI non compressée en 4:2:2. Une multitude de fonctions réservées aux vidéastes sont en outre proposées, telle que le multi format permettant de modifier la profondeur de champ à ouverture constante.

0140000004857778-photo-nikon-d4-de-dessus.jpg

Flux de production raccourci et ergonomie améliorée

Le « Nikon D4 » met donc l'accent sur le flux de production pour gagner en réactivité.

Il s'enrichit pour ce faire en connectique, puisqu'il accueille à son tour un port Ethernet, mais aussi et surtout un nouveau module Wi-Fi N ultra-compact, permettant le transfert à la volée par FTP ou application iOS, et le contrôle et le déclenchement à distance depuis un autre boîtier ou une interface web mobile. Le nouveau format de carte mémoire XQD est d'ailleurs de la partie, en plus du traditionnel CompactFlash, et permet d'encaisser jusqu'à 200 JPEG ou 100 RAW en rafale continue.

En plus du seul auteur dans l'EXIF, la nouvelle interface permet de saisir les principaux champs IPTC avant une séance de prise de vue, afin que les clichés soient immédiatement bons à livrer avec leurs métadonnées.

Sur le plan ergonomique enfin, le « D4 » offre de nombreux ajustements. Il accueille pour commencer un déclencheur et un commutateur dédiés à la vidéo, et une nouvelle commande multidirectionnelle dédiée à la sélection du collimateur AF. La prise en main en position verticale a été améliorée au moyen d'un grip plus saillant, d'une protubérance sous le pouce et du dédoublement des commandes principales. L'écran s'en tient à 920 000 points mais il passe de 3 à 3,2 pouces, et les boutons sont désormais rétro-éclairés. Enfin, l'horizon virtuel fonctionne désormais sur deux axes, à l'écran comme au viseur.

Récapitulatif
  • Capteur CMOS plein format de 16,2 millions de pixels
  • Puce de traitement Expeed 3
  • Sensibilité de 100 à 12 800 ISO en natif, de 50 à 204 800 ISO en étendu
  • Fréquence de prise de vue de 10 i/s avec autofocus, 11 i/s sans
  • Module de mise au point automatique à 51 collimateurs dont 15 en croix, de mesure de l'exposition à 91 000 points RVB
  • Vidéo Full HD 1080/24p, 25p ou 30p, HD 720/50p ou 60p, en H.264 4:2:0 ou par HDMI 4:2:2
  • Un emplacement XQD et un emplacement CompactFlash
  • Écran LCD de 3,2 pouces à 920 000 points

Le « Nikon D4 » sera vendu au prix public de 5800 euros nu et devrait être lancé en France à partir du 15 février 2012. Le nouveau vaisseau amiral de Nikon est donc techniquement très proche de celui de Canon, c'est donc sur le terrain que les deux boitiers se départageront.

Appareil photo Nikon : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

0000014004857776-photo-nikon-d4-de-dos.jpg
0000014004857780-photo-nikon-d4-de-profil.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Reflex
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Mario Kart Tour : l'opus mobile dévoile une partie de son contenu via sa bêta
Test Kindle Paperwhite : la référence des liseuses, tout simplement
Android Pie débarque sur les OnePlus 3 et 3T
Qualcomm, condamné pour abus de position dominante, doit renégocier ses accords de licence
Le géant chinois ByteDance prévoit de lancer une application de streaming musical
L'Audi e-tron obtient 5 étoiles au test Euro NCAP
La dixième édition de la Paris Games Week ouvre sa billetterie avec une affiche inédite
Le Galaxy Home n'est pas encore sorti que Samsung prépare une version Mini
COMPUTEX 2019 : qu'attendre du plus grand salon mondial de l'informatique ?
HBO confirme que Game of Thrones n'aura pas de suite et fait le point sur les spin-offs
scroll top