Test Sony RX10 III : le meilleur bridge de tous les temps

Par ,
le 15 juin 2016
 
A ceux qui croyaient le bridge mort et enterré, Sony apporte la preuve qu'ils se trompaient. Comment ? Avec le RX10 III, la troisième génération de son bridge haut de gamme, encore plus ambitieuse que les deux précédentes. Capteur 1 pouce et zoom 24-600 mm lumineux font assurément bon ménage.

Certes, il n'y a guère plus que Canon, Nikon, et surtout Panasonic et Sony à faire vivre aujourd'hui le filon du bridge. A l'image de l'ensemble du marché de la photo, c'est vers le haut de gamme que les constructeurs se tournent. Puisqu'ils vendent moins qu'avant, il faut bien être plus cher pour équilibrer l'équation. Ça déplait inévitablement au porte-monnaie, mais de bien beaux appareils voient ainsi le jour (voir notre guide d'achat d'appareils photo). Comme le FZ1000 de Panasonic, le G3 X de Canon ou ce RX10 III, qui veut s'imposer comme le meilleur bridge de tous les temps. A 1 600 euros, c'est en tout cas assurément le plus cher. On se rappelle du R1 avec capteur APS-C sorti en 2005 à 1 000 euros, et on sourit...

Présentation et prise en main


Le RX10 III reprend l'essentiel du RX10 de deuxième génération, dont le capteur CMOS 20 mégapixels de 1 pouce, mais change un élément central et majeur : l'optique. Oui, c'est généralement un coup l'objectif, un coup le capteur. Et là, c'est l'objectif (ce qui laisse à penser que le RX10 IV aura le même zoom mais un nouveau capteur, mais bon, passons...).

01a4000008468366-photo-sonyrx10iii-2.jpg
01a4000008468368-photo-sonyrx10iii-3.jpg

La version précédente avait un zoom 24-200 mm avec ouverture constante à F2,8, Sony opère ici une bascule significative sur une plage de focales trois fois plus vaste de 24-600 mm. L'optique reste bien lumineuse puisqu'elle ouvre à F:2,4 au grand-angle (c'est donc mieux que précédemment), puis F:2,8 jusqu'à 34 mm et elle se rétrécit à F:4 dès 100 mm et reste ainsi jusqu'à 600 mm. Autrement dit, on est « perdant » entre 35 et 200 mm en ouverture maximum par rapport au F2,8 constant, d'un « diaph' » au pire. Un compromis plus qu'acceptable pour récupérer un zoom trois fois plus ample.

01a4000008468380-photo-sonyrx10iii-9.jpg
01a4000008468378-photo-sonyrx10iii-8.jpg

En toute logique, le boîtier a pris un certain embonpoint : 238 g et 2,5 cm de profondeur en plus. Sony a intelligemment profité de l'allongement du fût pour passer sur trois bagues métalliques (au lieu de deux) : diaphragme, zoom électronique et mise au point. Et également pour ajouter un bouton de verrouillage de la mise au point.

Le zoom électronique peut être paramétré de trois façons : en mode « vite » et « incrément », où il jouera plus ou moins le même rôle que la manette de zoom encerclant le déclencheur, mais surtout en mode standard. Il se comporte alors quasiment comme un objectif de reflex - la focale change proportionnellement aux mouvements de bague et simultanément. Assez génial ! Ce bel objectif Zeiss se marie parfaitement avec le corps du RX10 III, donnant plus l'allure, l'encombrement et la sensation d'un reflex, que ceux d'un bridge.

01a4000008468370-photo-sonyrx10iii-4.jpg
01a4000008468350-photo-sonyrx10iii-10.jpg

Impression renforcée par la poignée copieusement creusée, le grip de pouce confortable, le viseur électronique proéminent, la molette de correction d'exposition ou encore, l'écran de contrôle monochrome (rétroéclairé en orange) sur le dessus du boîtier. Côté boutons de raccourcis, c'est un peu moins dense que sur un reflex expert. Un ressenti biaisé par la présence de touches non floquées mais paramétrables (le bouton au centre de la roue codeuse cliquable et trois directions du pavé). Il n'y a que le toucher très plastique des coques qui fasse baisser le standing, sinon c'est du sérieux !

0113000008468376-photo-sonyrx10iii-7.jpg
0113000008468362-photo-sonyrx10iii-16.jpg
0113000008468374-photo-sonyrx10iii-6.jpg

Pas de grande surprise lorsqu'on continue de faire le tour du produit : on retrouve le bel écran LCD orientable de 3 pouces (1 228 800 points) et le superbe viseur électronique OLED de 2,36 millions de points. Un régal de précision et d'immersion ! Notez qu'il faudra songer à activer le réglage Tps. Ensoleillé pour réussir à lire l'écran en plein soleil.

035c000008468358-photo-sonyrx10iii-14.jpg

Sony a préservé la connectique essentielle à tout appareil avec de fortes prétentions vidéo, à savoir l'entrée micro et la prise casque, mais aussi les connectivités Wi-Fi et NFC dignes de tout appareil récent. Batterie et carte SD font emplacement à part, une bonne chose. Et l'appareil se recharge directement via l'USB, c'est pratique.

0113000008468352-photo-sonyrx10iii-11.jpg
0113000008468354-photo-sonyrx10iii-12.jpg
0113000008468356-photo-sonyrx10iii-13.jpg



Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top