Test Panasonic Lumix LX5 : à la hauteur de son prédécesseur

Par
Le 25 novembre 2010
 0

Panasonic Lumix LX5

0096000003781948-photo-panasonic-lumix-lx5.jpg
Le LX5 est confronté à la même situation délicate que le S95 de Canon, à savoir qu'il se présente lui aussi pour remplacer un illustre prédécesseur, le LX3, qui fut plébiscité par la quasi-totalité de ceux qui l'ont eu entre les mains. Et bien Panasonic a également opté pour une stratégie de mise à jour tout en douceur plutôt qu'une refonte radicale : on ne change pas une équipe qui gagne. Il y a cependant des nouveautés un peu plus consistantes que chez Canon, notamment au niveau de la pièce maîtresse, l'optique, qui s'allonge et passe ainsi à un 24-90 mm au lieu d'un 24-60 mm, toujours aussi lumineux (f:2,0 - 3,3, avec un f:2,8 à 60 mm comme sur le LX3). On notera aussi l'arrivée d'un grip un peu plus joufflu, d'une prise pour connecter un viseur électronique (le même que sur les GF1 et GF2) et quelques modifications sur les commandes, avec entre autre l'apparition d'une molette de réglage au dos de l'appareil. Des changements discrets mais plutôt positifs au final !

0190000003782190-photo-lx3-et-lx5.jpg

A gauche le LX3, à droite le LX5


Prise en main et ergonomie


Le LX5 offre une prise en main sans faille (pour un compact). Sa petite poignée grippée rend la tenue à une main assez stable, tandis qu'une deuxième main peut venir se saisir du barillet fixe d'objectif, légèrement proéminent. Sur ce dernier sont astucieusement disposées deux commandes servant à sélectionner le mode de mise au point et le ratio d'image. Notez concernant le ratio d'image que Panasonic utilise un capteur dit « multi-aspect », c'est-à-dire un CCD plus grand que nécessaire (11,3 Mpix pour des photos qui feront au maximum 10,1 Mpix) dans lequel chaque format va se découper avec autant de pixels que possible. Ainsi, quel que soit le ratio choisi, la résolution sera toujours optimum, et les formats 3:2, 4:3 et 16:9 conservent la même diagonale, donc le même angle de prise de vue (entre le 4:3 et le 3:2 par exemple, l'image perd en hauteur mais gagne en largeur). La densité de pixels reste à peu près la même puisque le capteur est physiquement un tantinet plus grand. Pas de bague rotative autour de l'objectif en revanche, c'est dommage.

00c8000003785842-photo-panasonic-lumix-lx5-poign-e.jpg
00c8000003785856-photo-panasonic-lumix-lx5-af.jpg
00c8000003785844-photo-panasonic-lumix-lx5-multi-aspect.jpg

Poignée grippée et commandes sur le barillet de l'objectif


Sur l'agencement des commandes, Panasonic ne nous surprend pas. Il y a pas mal de chamboulements par rapport au LX3 mais assez peu comparé à d'autres appareils Panasonic. L'arrivée d'une part de la commande vidéo directe sur le dessus du boîtier et de la molette crantée cliquable pour les réglages photographiques et la disparition d'autre part de l'interrupteur prise de vue / lecture (remplacé par un simple bouton lecture) constituent une réelle progression ergonomique. Cependant, les boutons toujours aussi petits, avec la fonction écrite de la même couleur argentée que le bouton lui-même au niveau du pavé, et la faible zone de contact de la molette et le côté cliquable qui provoque des fausses manipulations viennent un peu freiner les ardeurs. Autre inconvénient : le boîtier plus gros que le Powershot S95 de Canon se glisse moins facilement dans une poche (voire pas du tout, selon la poche...). Et la présence d'un cache objectif amovible n'est pas non plus très bien vue : soit on l'utilise et on perd du temps à l'enlever et à le remettre, soit on le snobe pour aller plus vite mais on prend le risque d'endommager la lentille. Pour ce type d'appareil, à utiliser comme un bloc-note photo de façon furtive, un objectif comme celui du S95 se montre plus commode.

00c8000003785846-photo-panasonic-lumix-lx5-commandes-sup-rieures.jpg
00c8000003785848-photo-panasonic-lumix-lx5-commandes-l-arri-re.jpg
00c8000003785850-photo-panasonic-lumix-lx5-commandes-l-arri-re-2.jpg

Commandes sur le dessus et à l'arrière de l'appareil


Sur le plan de l'interface, le constructeur reste fidèle à ses habitudes. On retrouve le très pratique Q.Menu, qui donne un accès rapide aux fonctions de base (effets photo, flash, balance des blancs, cadence de prise de vue, mesure d'expo, mode AF...), apparaissant dans un bandeau en haut de l'écran. Mais aussi le bien moins agréable menu principal, découpé en 3 onglets, dont deux renferment 7 pages d'entrées... un peu trop en vrac à notre goût, surtout quand il faut aller rechercher l'Exposition Intelligente en troisième page ou le bracketing en sixième page... Dernier point non négligeable : l'écran LCD est certes aussi bien défini que sur le S95 (460 000 pixels pour 3 pouces), il est en revanche nettement moins fidèle, tant en colorimétrie qu'en exposition, et procure un rendu vidéo déplaisant qui rend à peu près tout ce qu'il affiche moche. C'est embêtant...

0096000003785852-photo-panasonic-lumix-lx5-menu-1.jpg
0096000003785854-photo-panasonic-lumix-lx5-menu-2.jpg
0096000003785946-photo-panasonic-lumix-lx5-menu-2.jpg
0096000003785948-photo-panasonic-lumix-lx5-menu-3.jpg

Quick Menu et menu pricnipal


Performances : réactivité et objectif


Le LX5 se comporte bien dans l'ensemble. Certes, ça débute plutôt mal avec un allumage en un peu plus de 2 secondes (l'écran s'allume au bout de 1,5 s, l'autofocus devient réactif 6 dixièmes de seconde plus tard). Une mise en branle qui s'avère assez lente par rapport aux exigences d'utilisateurs experts (lapse de temps qui s'ajoute au retrait du cache objectif). Le LX5 met également la même durée à s'éteindre... Mais passés ces délais, il faut noter que l'appareil fait le point très rapidement : 0,4 s au mieux, latence de 0,15 s comprise, au grand angle comme au téléobjectif, en conditions normales (et 0,6 s dans le pire des cas). Par ailleurs, le LX5 enchaîne vue après vue de façon fluide (1,3 s entre deux déclenchements) et présente des temps de recyclage du flash relativement courts. Le point noir en revanche, c'est que la rafale véloce sur le papier (3 im/s), s'arrête à... 3 images ! Le buffer est ridiculement petit. Et notez que sur 3 images, le S95 atteint la cadence de 2,5 im/s, le LX5 n'a donc pas de quoi se vanter ici.

03789146-photo-panasonic-lumix-lx5-mesures.jpg
Mesures exprimées en secondes : la plus petite est la meilleure


0096000003786878-photo-panasonic-lumix-lx5-objectif.jpg
L'objectif du LX5 s'est allongé, passant d'un 24-60 mm (soit 2,5 X) à un 24-90 mm (soit 3,75 X). Une excellente nouvelle, d'autant que la luminosité est inchangée. L'optique Leica reste grande-ouverte à f:2,0 à 24 mm et f:2,8 à 60 mm, tandis que la focale de 90 mm maintient une ouverture généreuse de f:3,3. Nous pouvions difficilement espérer mieux ! La stabilisation est bien sûre toujours de la partie, et rudement efficace comme à l'accoutumée. Maintenant la question, c'est de savoir si cet allongement de la plage focale ne s'est pas fait au détriment de la qualité d'image. Et là, il y a quelques petites déceptions. Pas dans l'absolu, où l'objectif demeure bon, mais quand on compare le LX5 au S95 de Canon... Les images sont globalement moins piquées, et en particulier sur les bords aux grandes ouvertures, à toutes les focales. Rien de désastreux mais la différence est flagrante. Le bon point, c'est que les meilleurs résultats sont obtenus au centre à 24 mm à f:2,0. Simplement, la belle netteté alors affichée n'est jamais retrouvée par la suite, c'est dommage. Enfin, sauf aux grandes ouvertures, l'homogénéité est plutôt bonne.

0096000003786880-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-24-mm-f-2.jpg
0096000003786882-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-24-mm-f-5-6.jpg
0096000003786884-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-24-mm-f-8.jpg

Piqué obtenu au centre à 24 mm à f:2,0, f:5,6 et f:8

0096000003786886-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-24-mm-f-2.jpg
0096000003786888-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-24-mm-f-5-6.jpg
0096000003786890-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-24-mm-f-8.jpg

Piqué obtenu sur les bords à 24 mm à f:2,0, f:5,6 et f:8


0096000003786892-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-60-mm-f-2-8.jpg
0096000003786894-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-60-mm-f-5-6.jpg
0096000003786896-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-60-mm-f-8.jpg

Piqué obtenu au centre à 48 mm à f:2,8, f:5,6 et f:8

0096000003786898-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-60-mm-f-2-8.jpg
0096000003786900-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-60-mm-f-5-6.jpg
0096000003786902-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-60-mm-f-8.jpg

Piqué obtenu sur les bords à 48 mm à f:2,8, f:5,6 et f:8


0096000003786904-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-90-mm-f-3-3.jpg
0096000003786906-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-90-mm-f-5-6.jpg
0096000003786908-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-centre-90-mm-f-8.jpg

Piqué obtenu au centre à 90 mm à f:3,3, f:5,6 et f:8

0096000003786910-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-90-mm-f-3-3.jpg
0096000003786912-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-90-mm-f-5-6.jpg
0096000003786914-photo-panasonic-lumix-lx5-piqu-bord-90-mm-f-8.jpg

Piqué obtenu sur les bords à 90 mm à f:3,3, f:5,6 et f:8


Côté distorsion, le zoom 24-90 mm se comporte exactement comme on l'attendait : il déforme beaucoup à 24 mm, commence à se rattraper à mi-parcours (mais déforme encore pas mal pour la focale) et offre une image assez neutre à 90 mm. Par ailleurs, l'objectif de conception Leica résiste très bien aux aberrations chromatiques. A f:2,0, il n'est pas impossible d'en apercevoir mais elles restent discrètes et disparaissent systématiquement dès qu'on ferme un peu le diaphragme.

0096000003789202-photo-panasonic-lumix-lx5-disto-24-mm.jpg
0096000003789204-photo-panasonic-lumix-lx5-disto-55-mm.jpg
0096000003789206-photo-panasonic-lumix-lx5-disto-90-mm.jpg

Distorsion à 24 mm, 55 mm et 90 mm



Qualité d'image et hautes sensibilités


Comme pour le Powershot S95 de Canon, le LX5 n'a pas intérêt à se planter ici... et en même temps, il y a peu de chances que ça lui arrive, puisqu'il reprend le même capteur que le LX3. On notera toutefois que le processeur de traitement d'image a changé, passant au Venus Engine FHD, dernière puce en date du fabricant. Alors ? Et bien il les résultats du LX5 sont assez semblables à ceux du S95 en termes de qualité, avec une approche toutefois légèrement différente. Là aussi, les images restent très propres jusqu'à 400 ISO, seulement avec un peu moins de détails. Là où Canon laisse passer un peu de bruit de luminance pour préserver de la matière, Panasonic préfère filtrer davantage : l'image est alors plus lisse mais un peu moins fouillée. A 800 ISO, le LX5 commence à gommer les détails fins mais les images restent exploitables. La différence avec le S95 devient plus marquée à 1 600 ISO et 3 200 ISO où le compact de Panasonic s'attaque au bruit de façon plus destructive. De toute façon, il faudra ici se limiter à des utilisations modestes : affichage à l'écran et sortie en-dessous du A4 à 1 600 ISO, et 10 x 15 cm maximum à 3 200 ISO. Quant aux modes 6 400 et 12 800 ISO proposés en 3 Mpix, ils ne sont que des arguments marketing...

0064000003789410-photo-panasonic-lumix-lx5-80-iso-1.jpg
0064000003789414-photo-panasonic-lumix-lx5-100-iso-1.jpg
0064000003789418-photo-panasonic-lumix-lx5-200-iso-1.jpg
0064000003789422-photo-panasonic-lumix-lx5-400-iso-1.jpg
0064000003789426-photo-panasonic-lumix-lx5-800-iso-1.jpg

Extrait 1 à 100 % à 80, 100, 200, 400 et 800 ISO


0064000003789412-photo-panasonic-lumix-lx5-80-iso-2.jpg
0064000003789416-photo-panasonic-lumix-lx5-100-iso-2.jpg
0064000003789420-photo-panasonic-lumix-lx5-200-iso-2.jpg
0064000003789424-photo-panasonic-lumix-lx5-400-iso-2.jpg
0064000003789428-photo-panasonic-lumix-lx5-800-iso-2.jpg

Extrait 2 à 100 % à 80, 100, 200, 400 et 800 ISO


0064000003789430-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-1.jpg
0064000003789434-photo-panasonic-lumix-lx5-3-200-iso-1.jpg
0064000003789432-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-2.jpg
0064000003789436-photo-panasonic-lumix-lx5-3-200-iso-2.jpg

Extrait 1 à 100 % à 1 600 et 3 200 ISO, puis extrait 2 dans les mêmes conditions


0064000003789438-photo-panasonic-lumix-lx5-12-800-iso-1.jpg
0064000003789440-photo-panasonic-lumix-lx5-12-800-iso-2.jpg

Juste pour rigoler, voilà ce que le LX5 donne à 12 800 ISO


Maintenant, deux précisions s'imposent. Déjà, en-dessous de 400 ISO, l'écart entre LX5 et S95 ne se joue à pas grand-chose (comprenez que la différence n'est visible qu'en scrutant les images au peigne fin). Et ensuite, pour les sensibilités supérieures, le LX5 propose différents degrés de NR (Noise Reduction). Le réglage sur cinq niveaux permet précisément d'agir sur cet équilibre entre préservation des détails et lissage du bruit, une flexibilité appréciable. A 1 600 et 3 200 ISO, il sera particulièrement intéressant de jouer sur le niveau de NR.

0064000003789442-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-1-nr-2.jpg
0064000003789444-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-1-nr-0.jpg
0064000003789446-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-1-nr-2.jpg

Extrait 1 à 100 % à 1 600 ISO avec NR -2, NR 0 et NR +2


0064000003789526-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-2-nr-2.jpg
0064000003789528-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-2-nr-0.jpg
0064000003789530-photo-panasonic-lumix-lx5-1-600-iso-2-nr-2.jpg

Extrait 2 à 100 % à 1 600 ISO avec NR -2, NR 0 et NR +2


A considérer les autres critères d'évaluation de la qualité d'image du LX5, force est de constater que la balance des blancs automatique se montre assez hasardeuse. Sur notre scène de tests éclairée avec une lumière constante, les clichés exhibent une dominante verte évidente. Les portraits sans flash révèlent quant à eux des teintes chair qui tirent sur le magenta. Et la plupart du temps, la balance ressort plus froide que nécessaire. Tout cela peut bien sûr se maîtriser de façon manuelle, pourquoi pas en Kelvin avec affinage sur un double axe Vert/Magenta Ambre/bleu, mais c'est tout de même embêtant puisque la colorimétrie en pâtit. Pour le reste, le LX5 se débrouille parfaitement bien. La mesure d'exposition s'avère tout à fait efficace (on apprécie toujours autant la commande « AE/AF Lock ») et le flash, certes peu puissant, est bien dosé.

Fonctionnalités et vidéo


Dans ce domaine, le LX5 prend l'ascendant sur le S95. Déjà il dispose d'une griffe porte-flash (utilisable aussi pour le viseur électronique optionnel) et accepte les compléments d'optique : l'évolutivité n'en est que meilleure. Ensuite, il offre deux modes C programmables, accessibles directement depuis le sélecteur. Le LX5 rassemble par ailleurs davantage de fonctions, comme le bracketing de balance des blancs et l'exposition multiple, ou encore les traitements «I. Résolution » et «Exposition I.». Le premier est apparu avec le processeur Venus Engine FHD et consiste en un renforcement localisé de la netteté (paramétrable sur 4 niveaux) : le résultat est peut-être plus subtil qu'un simple effet netteté mais il n'y a rien là de mirobolant. Le second déjà bien connu consiste en un algorithme d'extension de la plage dynamique : efficace pour récupérer de la matière mais il faut bien doser (4 niveaux là-aussi) !

00c8000003790584-photo-panasonic-lumix-lx5-sans-expo-i.jpg
00c8000003790590-photo-panasonic-lumix-lx5-avec-expo-i-medium.jpg
00c8000003790594-photo-panasonic-lumix-lx5-avec-expo-i-max.jpg

Photo sans dynamique étendue, puis avec réglée sur moyen et maximum


005f000003790596-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-1-sans-i-resol.jpg
005f000003790598-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-1-avec-i-resol-max.jpg
005f000003790600-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-2-sans-i-resol.jpg
005f000003790602-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-2-avec-i-resol-max.jpg
005f000003790604-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-3-sans-i-resol.jpg
005f000003790606-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-3-avec-i-resol-max.jpg

Extraits de notre scène sans puis avec «I. Résolution» réglée sur élevée


005f000003790608-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-4-sans-i-resol.jpg
005f000003790610-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-4-avec-i-resol-max.jpg
005f000003790612-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-5-sans-i-resol.jpg
005f000003790614-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-5-avec-i-resol-max.jpg
005f000003790714-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-6-sans-i-resol.jpg
005f000003790716-photo-panasonic-lumix-lx5-extrait-6-avec-i-resol-max.jpg

Extraits de notre scène sans puis avec «I. Résolution» réglée sur élevée



Reste bien sûr la vidéo, où le LX5 se montre tout à fait à l'aise. Rien d'étonnant de la part d'un appareil Panasonic, le constructeur mettant clairement l'accent sur la capture d'images animés depuis longtemps. Le LX5 propose ainsi un encodage en AVCHD pour des films à regarder directement sur un téléviseur, ou en Motion Jpeg pour dérusher sur ordinateur. La qualité maximum livre des fichiers en 1 280 x 720 pixels, à 30 im/s et avec un débit d'environ 25 Mbit/s (en M-Jpeg). Ce sont donc des images de très bonne facture (mais un son en mono...), d'autant plus agréables à regarder que l'appareil autorise une utilisation fluide du zoom optique et que l'autofocus et la stabilisation fonctionnent bien. Le S95 n'a qu'à bien se tenir...



Téléchargez la vidéo d'origine :
Panasonic Lumix LX5 : vidéo de test

Conclusion

A la question « Le LX5 est-il un bon appareil ? » nous ne pouvons que répondre par l'affirmative. Il délivre de belles images, grimpe sans broncher en sensibilité (pour un compact), se montre réactif (une fois allumé), offre de nombreux réglages et une ergonomie typée pro dont les utilisateurs avancés se délecteront (même si certains choix sont discutables). A l'autre question « Est-il le meilleur appareil du genre ? » nous nous montrerons plus réservés. Pour un bloc note photo réactif et qualitatif, le S95 de Canon se montre beaucoup plus efficace. Nous avons personnellement eu plus de plaisir à utiliser ce dernier que le LX5. Maintenant, si vous exigez aussi de votre appareil qu'il soit doué en vidéo et si l'ultra grand-angle à 24 mm constitue un réel atout pour vous, foncez sur le LX5... si le prix assez conséquent ne vous effraye pas !

Panasonic Lumix LX5

Les plus
+ Hautes sensibilités / NR réglable
+ Ergonomie / finition
+ Luminosité du zoom / stabilisation
+ Multi-aspect / réglages / vidéo
Les moins
- Cache objectif / «lenteur» d'allumage
- Ecran / balance des blancs hasardeuse
- Buffer trop petit / Prix
- Molette crantée perfectible...
Qualité d'image
Réactivité
Ergonomie
Fonctionnalités
3

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top