Le futur Peugeot e-3008 pourrait utiliser des batteries produites en France

Le futur Peugeot e-3008, SUV électrique qui devrait arriver sur le marché dans approximativement trois ans, pourrait embarquer des batteries fabriquées par l'entité française Automotive Cells Company (ACC).

ACC est une coentreprise entre Total et les filiales de PSA, Saft et Opel, destinée à la création de batteries. Créée il y a quelques semaines, ACC prévoit de devenir le leader européen de la production de batteries.

Produire une voiture 100% française, mais sous conditions

Le Peugeot e-3008 sera l'un des fers de lance de la marque française, mais aussi de l'industrie de l'Hexagone, puisqu'il sera fabriqué en France. Il reposera sur la plateforme modulaire eVMP et devrait donc recevoir des batteries conçues par Automotive Cells Company.

L'entreprise est en train d'installer une première ligne de production pilote à Nersac, en Nouvelle-Aquitaine. Mais l'objectif est une implantation à Douvrin, dans le nord du pays, où seront fabriquées les batteries qui devraient équiper les e-3008.

Cependant, deux conditions s'appliquent : la première est une question temporelle, puisque le SUV doit être commercialisé fin 2023 et que les batteries issues de la production d'ACC à Douvrin pourraient seulement voir le jour début 2024.

De plus, le directeur d'ACC Yann Vincent a clairement dit auprès de L'Argus que PSA ne se servirait pas chez sa filiale à tout prix : « PSA n'achètera que lorsque les cellules fabriquées seront au bon prix et compétitives en termes de performance ».

Un plan de secours situé en Chine

Si le prix n'est pas satisfaisant pour PSA, ou si la progression de la production n'est pas assez rapide, le groupe français a déjà une solution. Celle-ci consisterait à un contrat de fourniture avec le géant chinois BYD. Il se dit même que l'accord serait déjà passé, et que BYD serait prêt à fournir des cellules à PSA en cas de besoin dans le courant de l'année 2023.

Les batteries ACC produites pour le Peugeot e-3008 pourront servir même si le SUV français est équipé des cellules BYD pendant les premiers mois de sa commercialisation. Les cellules de Douvrin seront alors utilisées pour les Opel Grandland, Citroën C5 Aircross et DS7 Crossback , dont les futures versions reposeront sur la même plateforme que l'e-3008.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

NVIDIA se paie DeepMap, société spécialisée dans la cartographie pour véhicules autonomes
Aptera dévoile un nouveau prototype de son véhicule électrique solaire capable de parcourir jusqu'à 1 600 km
Volkswagen dévoile son iconique T7 Multivan en version hybride rechargeable
Jaguar Land Rover planche sur une version propulsée à l'hydrogène de son Land Rover Defender
Après la Norvège, le constructeur chinois NIO arriverait en Allemagne en 2022
La Tesla Model S est capable de faire tourner Cyberpunk 2077 au même niveau qu'une PS5
Elon Musk annonce que Tesla acceptera de nouveau le Bitcoin en cas de minage plus durable, son cours explose
De nouvelles images de la toute petite électrique de Microlino
Tesla annonce une hausse des prix de 10 000 dollars pour le lancement de la Model S Plaid
Dieselgate : la justice française met en examen Peugeot tout en surveillant Fiat Chrysler et Citroën
Haut de page