Xnote Z330 : LG y va de son ultrabook

06 décembre 2011 à 09h03
0
LG rejoint la valse des ultrabooks avec l'annonce, en Corée, du Xnote Z330, un PC portable de 13 pouces composé de gris et de noir, à la façon de certains ordinateurs griffés d'une pomme...

Avec son revêtement extérieur gris, doublé d'un clavier et d'un tour d'écran noir, le Xnote Z330 a, en termes de design, un petit quelque chose de l'hybride coincé entre un MacBook Air et un MacBook Pro. Tout juste annoncé en Corée du Sud, il constitue la première incursion de LG dans l'univers des ultrabooks.

La configuration dévoilée par LG suit les canons du genre, avec un processeur Intel (Core i5 ou i7 selon les modèles), 4 Go de mémoire vive et un stockage sur SSD (128 ou 256 Go). Le Z330 fait logiquement l'impasse sur la carte graphique dédiée, confiant les opérations de rendu au contrôleur intégré au processeur. L'écran 13 pouces rétroéclairé par LED affiche une résolution de 1366 x 768 pixels, et s'accompagne d'une sortie HDMI.

Entre autres petits raffinements, le Z330 embarque un contrôleur WiDi, la technologie de transfert sans fil développée par Intel, ainsi qu'un port USB 3.0. Son poids s'établit à environ 1,2 Kg, avec une épaisseur contenue à 14,7 mm. Les tarifs annoncés démarrent aux alentours de 1,7 million de wons coréens, soit environ 1 500 euros au cours actuel. Impossible toutefois de dire à l'heure actuelle si le Z330 sera à jour commercialisé dans nos contrées.

04803994-photo-lg-xnote-z330.jpg


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Opera 11.60 : la version finale est disponible
Wikistream montre l'activité de Wikipedia en temps réel
AMD revoit à la baisse le nombre de transistors de Bulldozer (màj)
Mozilla négocie un prolongement des accords avec Google
Facebook sur Freebox Révolution : une application native
Microsoft publie le SP2 d'Exchange Server 2010
Présentation vidéo du Samsung Wave 3
Facebook rachète Gowalla, spécialiste de la géo-localisation
Le hack à la française rend hommage à CrashFR
Abus de position : Google pourrait subir la critique de Bruxelles
Haut de page