De la frontière entre notebook et netbook

Par
Le 16 décembre 2010
 0
Au fur et à mesure de nos différents tests de netbooks, nous avons relevé cette tendance des constructeurs à vouloir abolir la frontière qui sépare les netbooks des ordinateurs plus conventionnels, les notebooks. À l'origine, les netbooks étaient de petites machines (l'écran du premier Eee PC ne faisait que 7 pouces !) équipées d'un processeur peu puissant (Intel Atom) et dépourvu de puce graphique dédiée, le tout vendu à un prix compris entre 200 et 300 euros.

Puis sont apparus les solutions comme le NVIDIA ION (puis ION Next Gen), qui permettait de profiter d'une partie graphique plus puissante. S'en est tout naturellement suivi l'apparition de netbooks aux écrans plus larges (12 pouces), et il y a peu de processeurs à deux cœurs (l'Atom N550 par exemple). Le tout à des prix qui oscillent désormais entre 300 et 400 euros.

Une étape supplémentaire a récemment été franchie en Chine, où un... (je-ne-sais-pas-quoi-au-juste ?) portable de 14 pouces se voit équipé d'un Intel Atom double coeur D525 fonctionnant à 1,8 GHz, de la solution ION Next Gen de NVIDIA, de 2 Go de mémoire vive et d'un disque dur de 320 Go. Soit l'équipement actuellement présent sur les derniers netbooks, comme l'Asus Eee PC 1215PN par exemple. Le VPCEA47EC de son doux nom augure-t-il de ce que le marché des ordinateurs portables sera fait demain ? Possible, d'autant que le modèle en question se veut mieux doté qu'un netbook classique, avec un graveur de DVD, un contrôleur 3G et une sortie HDMI. Le tout pour moins de 350 dollars.

La mort du netbook ? Pas tout à fait si l'on prend en considération l'encombrement de la machine, mais à ce prix là, les netbooks vont avoir du mal à suivre...

000000dc03843610-photo-vpcea47ec.jpg
 
000000dc03843606-photo-vpcea47ec.jpg

Source : Shanzhaiben
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Ordinateur portable

scroll top