OptiPlex 7070 Ultra : Quand Dell invente l'ordinateur qui tient dans un pied d'écran

Nathan Le Gohlisse Contributeur
19 septembre 2019 à 17h08
0


Dell tenait ce mardi 17 septembre, au Carrousel du Louvre, à Paris, son événement annuel Dell Technologies Forum. L'occasion pour la marque de braquer une nouvelle fois les projecteurs sur plusieurs terminaux destinés avant tout au monde de l'entreprise. Parmi eux, l'OptiPlex 7070 Ultra : un ordinateur peu commun car pensé pour s'intégrer directement dans un pied d'écran. Invité à l'événement, Clubic a pu découvrir l'appareil, présenté pour la première fois fin août.

Le marché du PC professionnel est inventif et l'OptiPlex 7070 Ultra de Dell est là pour le prouver. Voué à compléter les actuelles solutions dédiées au poste de travail, sans nécessairement chercher à les remplacer — du moins à court terme —, l'appareil s'appuie sur un concept pas tout à fait nouveau : ajouter directement au dos d'un moniteur, ou sur son pied, une unité centrale ultra compacte pour réduire au maximum l'encombrement sur le bureau. Avec ce produit, le constructeur de Round Rock pousse toutefois les limites un peu plus loin, puisque ses composants sont destinés à s'encastrer directement dans un pied, sur lequel on viendra ensuite fixer une dalle estampillée Dell... ou non.

25 Watts de TDP maximum... pour un appareil alimenté par la seule magie de l'USB-C

Numéro 1 mondial du moniteur professionnel ou d'entreprise, Dell ne compte pas pour autant forcer le client à utiliser un écran « maison » pour utiliser l'OptiPlex 7070 Ultra. La démarche serait scabreuse d'un point de vue commercial et assez peu « user-friendly ». Très peu pour Dell qui martèle vouloir miser sur l'ouverture et assure, preuve à l'appui, avoir conçu son PC de façon à « ne surtout pas enfermer le client », comme nous l'indiquait Antoine Ferraz (responsable BtoB et Business Développement chez Dell).

OptiPlex 7070 Ultra (2).JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic


OptiPlex 7070 Ultra (7).JPG
Le bouton de mise sous tension se situe ici, sur le dessus du dispositif / © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Mais avant d'aller plus loin, détaillons un peu mieux ce qu'est l'OptiPlex 7070 Ultra. Ce nouveau produit consiste en un pied avec système de fixation VESA universel (Dell précise qu'il peut accueillir des écrans de 19 à 27 pouces) et système propriétaire Dell, pour une fixation grandement facilitée (pas de vis nécessaire, tout se clipse) des écrans de la marque. Sur la partie centrale du pied, en longueur, un espace est destiné à accueillir l'unité centrale de l'OptiPlex. Clipsable et amovible à volonté, cette partie du dispositif se résume en un module compact accueillant des composants que l'on trouverait habituellement sur des ordinateurs portables.

Cette partie de l'appareil (que Dell peut aussi vendre à part du pied) embarque jusqu'à un Core i7 Quad Core (rattaché à la famille de puces basse consommation professionnelles « vPro » signées Intel, censées être plus sécurisées que leur pendant grand public) et un maximum de 64 Go de RAM (DDR4). Pour l'heure, la marque n'a pas encore précisé la liste complète des spécifications et autres options de l'appareil, mais l'on apprend tout de même que son processeur ne dépasse pas les 25 Watts de TDP.

OptiPlex 7070 Ultra (3).JPG
Une fois ouvert, l'OptiPlex arbore sans surprise des composants issus du monde laptop / © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Une consommation maximale qui rapproche l'OptiPlex 7070 Ultra d'un ordinateur portable et qui lui permet d'être alimenté par son port USB Type-C. Un moyen pour Dell de désencombrer encore un peu plus le poste de travail : couplé à un écran arborant cette connectique, l'appareil pourra, le cas échéant, diffuser l'affichage par ce vecteur et recevoir, toujours sur ce même port USB-C, l'énergie nécessaire à son alimentation. Avec un écran compatible, la solution de Dell ne requiert donc qu'un seul câble USB-C pour fonctionner... et ce dernier pourra être dissimulé dans le pied pour plus de discrétion encore. Au final, seul le câble d'alimentation de l'écran sera visible.

Côté connectique, et probablement par souci de compacité, Dell se limite à deux ports USB 3.0, un port USB-C, une entrée RJ45 (très appréciée en entreprise notamment pour la mise en réseau), une prise Jack 3,5 mm et une sortie Mini DisplayPort. L'alimentation peut aussi se faire via un port propriétaire, cette fois via un bloc externe fourni avec le terminal. Vous l'aurez noté, la connectique est un peu moins riche que celle des mini-PCs professionnels proposés depuis des années par la marque, mais l'apport de l'USB-C suffit à compenser cette lacune, estime Dell, questionné à ce propos par un de nos confrères. Un argument qui nous aurait peut-être semblé plus recevable si l'appareil ne se contentait pas d'un seul et unique port USB-C.

OptiPlex 7070 Ultra (6).JPG
Core i5 ou i7 vPro au programme, plus de détails à venir sur les options disponibles / © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Enfin, pour dissiper les 25 Watts de la puce d'Intel, l'OptiPlex 7070 Ultra compte sur un blower semblable à ceux que l'on trouverait sur un laptop. En fonctionnement, le produit pourra donc émettre un léger sifflement. De large grilles d'aération sont par ailleurs présentes sur les extrémités du module pour permettre un flux d'air suffisant.

S'adapter avant tout aux besoins du client, le crédo de Dell sur le marché Pro

Dans sa quête de souplesse vis-à-vis de ses clients professionnels, Dell souhaite rendre son OptiPlex 7070 Ultra adaptable au plus de cas de figures possibles. Une entreprise cherchant à renouveler son parc d'unités centrales, mais en conservant des écrans déjà acquis, pourra ainsi installer à peu près n'importe quel moniteur sur le pied fourni par Dell. Le constructeur américain permet aussi, via un support vendu séparément, de fixer le module détachable de son appareil au dos d'un écran. Se dispenser du pied proposé de base avec l'OptiPlex est donc tout à fait possible. Pratique dans le cas d'entreprises ayant, par exemple, déjà acheté des pieds spécifiques pour les postes de travail de leurs employés.

OptiPlex 7070 Ultra (1).JPG
Voici le genre d'appareils que l'OptiPlex 7070 Ultra pourrait avoir vocation à remplacer... du moins à long terme / © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Cette volonté de souplesse s'illustre aussi en matière de stockage. Par défaut, l'OptiPlex embarque au maximum 1 To de SSD NVMe et 2 To de HDD 2,5 pouces, mais Dell laisse la possibilité à ses clients de changer ces composants à leur guise. Un bon moyen de recycler des solutions de stockage déjà détenues par les gestionnaires de parcs informatiques. À cette fin, le PC dispose d'un slot M.2 facilement accessible et d'une baie pour disque dur ou SSD de 2,5 pouces. À noter que cette baie est présente sur l'arrière du module, au travers d'une légère excroissance. Il faudra ici s'armer d'un tourne vis pour accéder au rack.

OptiPlex 7070 Ultra (4).JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Commercialisé à compter du 25 septembre prochain, l'OptiPlex 7070 Ultra doit arborer deux variantes de pieds à son lancement — l'une d'entre elle n'est pas encore entièrement finalisée, a-t-on appris. Pour l'heure, la marque ne donne pas encore de prix précis pour ce nouveau venu, mais insiste sur le fait qu'il ne sera pas nécessairement plus coûteux que les solutions équivalentes déjà proposées depuis des années. Précisons enfin que si l'OptiPlex 7070 Ultra s'annonce comme une alternative pertinente au concept de PC tout-en-un, l'appareil n'a pas pour but d'éjecter ces produits des gammes de Dell. Preuve en est, la marque a récemment mis à jour plusieurs de ses références AIO (All-in-One). On pourra par contre arguer que le concept de Dell avec l'OptiPlex 7070 Ultra tend à pointer les faiblesses des solutions tout-en-un, notamment en termes de dépannage (dans le cas de l'OptiPlex, il suffit de détacher le module en cas de défaillance pour le remplacer par un autre).

OptiPlex 7070 Ultra (5).JPG
© Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Inutile en revanche de trop compter sur Dell pour mettre en avant son nouvel OptiPlex sur le marché grand public. Si la firme assure qu'il sera, dans l'absolu, accessible à tous depuis son site officiel, l'appareil est — en tout cas dans sa forme actuelle — intrinsèquement conçu pour un usage en entreprise et à des fins d'amélioration du poste de travail. Dépourvu de toute puce GPU dédiée (car trop demandeuses en énergie et en place au sein d'un module très compact), il aurait par ailleurs du mal à convenir dans le cadre d'une utilisation plus polyvalente et / ou familiale. Rien ne dit en revanche que Dell ne se décidera pas à décliner son idée au marché consumer, mais par le biais d'un produit créé spécialement à cet effet. Sur ce point, le constructeur texan ne nous a pas semblé adopter de position trop catégorique. À voir donc...

Modifié le 20/09/2019 à 09h50
8 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top