iMac : la nouvelle gamme d'Apple en test

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
25 août 2010 à 17h32
0

iMac 2010 : un design « unibody » reconduit

Si l'iMac a connu de profondes évolutions dans son design au cours de ses premières années d'existence, il s'est stabilisé depuis autour d'une forme d'écran plat épuré en aluminium agrémenté d'un panneau frontal en verre, avec lecteur optique « slot in » à droite et connectique au dos. La version 2009 introduisait plusieurs changements : le format passait du 16/10e au 16/9e, et le dos en plastique laissait sa place à une construction monobloc en aluminium, le fameux procédé « unibody » d'Apple, inauguré sur les MacBook Pro. La version 2010 est, sur ce point, tout à fait identique. Le design est reconduit, tout comme les deux tailles d'écran : 21,5 pouces et 27 pouces. Tellement discrète qu'on l'oublierait presque, la webcam iSight est évidemment toujours de la partie, tout comme le micro, toujours situé au sommet de l'écran (ce qui pose parfois des problèmes d'isolation des bruits ou conversations aux alentours). En ce qui concerne la webcam, on note un léger mieux par rapport à celle qui équipait notre modèle 2009, avec un rendu des couleurs plus naturel.


000000FA03450300-photo-imac-face-teint-1.jpg
000000FA03450302-photo-imac-cot-1.jpg


La connectique n'a également pas bougé. On retrouve le slot SD introduit avec la version 2009, et toujours aussi mal placé : juste en dessous du lecteur optique. Les utilisateurs distraits devront faire attention de ne pas se tromper de fente s'ils veulent éviter une extraction de carte SD perdue. Derrière, on trouve les mêmes ports, à savoir :
  • 4 ports USB 2.0
  • 1 port Firewire 800
  • 1 port Ethernet Gigabit
  • 1 port Mini Display Port
  • 1 entrée audio
  • 1 sortie audio

012C000003450304-photo-imac-ports-1.jpg


Pour le port Mini Display Port, on rappelle qu'en plus de la possibilité de brancher un écran secondaire, le modèle 27 pouces peut être utilisé comme un écran externe afin d'y brancher un autre Mac équipé d'une sortie Display Port. Oui, ça peut paraître complètement absurde : pourquoi brancher un MacBook ou un Mac Mini sur l'écran d'un iMac ? Autant travailler directement sur l'iMac ! On peut imaginer par exemple le besoin d'utiliser précisément un MacBook sur lequel sont installées les applications dont on a besoin... Certes les cas de figures sont très marginaux, mais la possibilité existe. Une entrée HDMI aurait toutefois été beaucoup plus utile, pour brancher une console ou un lecteur Blu-ray.

Sur le plan de la connectique, on regrettera l'absence de l'USB 3 et du eSATA. Evidemment, cet oubli n'est pas pénalisant : aux dernières nouvelles, le Firewire 800 et l'USB 2.0 étaient encore des connectiques largement utilisées... Néanmoins, la frilosité d'Apple en la matière peut contraster avec l'esprit qui animait le premier iMac : à l'époque, il était un des premiers ordinateurs grand public à adopter largement l'USB.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top