Le streaming a représenté 80% des revenus de l'industrie musicale en 2019

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
26 février 2020 à 12h23
2
Spotify
© Ascannio / Shutterstock

Signe du changement complet de paradigme observé ces dernières années au sein de l'industrie musicale, la musique en streaming représentait, en 2019, 80 % des revenus totaux du secteur. Une révolution, progressive, mais désormais presque complète, portée sans surprise par les ténors du dématérialisé : Spotify, Apple ou encore Amazon.

Mieux, d'après un rapport publié par le Wall Street Journal, la présence des trois leaders de la musique en streaming aurait participé à la croissance de 13 % des ventes globales de musique en 2019, pour un bilan de 11,1 milliards de dollars sur un an, soit le plus élevé qui ait été atteint en plus d'une décennie selon le quotidien new-yorkais.


Une croissance en continue sur quatre ans

Le streaming musical en lui-même représentait 80 % des revenus de l'industrie en 2019 pour pas moins de 8,8 milliards de dollars de recettes. Un chiffre notable, mais aussi une croissance en continue sur les quatre dernières années d'affilée, relate Pymnts, qui pointe par ailleurs la hausse du nombre d'abonnés aux services de musique en streaming.

Les revenus liés aux abonnements ont ainsi augmenté de 25 % en 2019, pour atteindre le seuil des 6,8 milliards de dollars, tandis que le nombre d'abonnés aux différentes plateformes de streaming augmentait de plus d'un million chaque mois au cours de l'année dernière.


Les offres gratuites de YouTube et Spotify (très) rémunératrices

Autres chiffres marquants du tour d'horizon 2019 du WSJ sur le marché de la musique, ceux relatifs aux offres gratuites de YouTube et Spotify. On apprend notamment que ces offres ont vu leurs revenus augmenter de 20 % pour atteindre 908 millions de dollars. Sur le sol américain, ce sont ainsi près de 1,5 trillion de morceaux qui ont été streamés gratuitement en 2019.

En dépit de ces résultats encourageants, l'industrie musicale reste bien en deçà de ses résultats spectaculaires de 1999. Alors en plein boom du CD, le secteur avait engrangé 14,6 milliards de dollars sur l'année.

Les vinyles continuent de séduire

Dans l'ombre des abonnements aux services de streaming, les ventes de vinyles continuent de s'affermir, avec une hausse de 19 % en 2019. De quoi compenser le déclin de 12 % des ventes de CD sur la même période, et amortir la baisse de 1 % enregistrée sur tous les supports physiques confondus.

À noter enfin la dégringolade prévisible des ventes de morceaux dématérialisés, en chute libre de 18 % pour « seulement » 856 millions de dollars de revenus générés en 2019.

Source : PYMNTS
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
rsebas3620
en meme temps quand tu « claim » tout les revenus des personnes qui utilisent meme qu’5 seconde de musique… a la place de demande un pourcentage de la durée ou d’utilisation…
Cmoi
Le « plein boom » du CD musical c’était à la mi-90 et pas en 1999.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Un système d'exploitation pour la Nintendo NES ? Mais quelle est cette magie noire ?!
Amazon Prime Day : les super promos Amazon sont de retour !
Le smartphone Google Pixel 6a est en nette baisse sur Amazon
Entre le rachat de Twitter et son X App : quels sont vraiment les projets d'Elon Musk ?
Benchmark : 3DMark ajoute un nouveau test pour le XeSS d'Intel
Intel Arc A750 et A770 : faut-il les acheter ? Que disent les premiers tests ?
Conférence Google Pixel : smartphone, montre intelligente, à quoi s'attendre (et comment la regarder) ?
Lancez-vous dans la maison connectée avec ce pack Echo Dot 3 + prise connectée à -51%
Comment Spotify compte chasser la désinformation de ses podcasts
Photo, vidéo, GIF : vous pouvez maintenant mettre tout ça dans un même tweet !
Haut de page