Music Unlimited : Sony lance la musique à la demande en France (màj)

01 juin 2018 à 15h36
0
Sony lance aujourd'hui en France « Music Unlimited par Qriocity », deux mois après son lancement au Royaume-Uni. Avec ce nouveau service de musique à la demande, le géant de l'électronique grand public concurrence des acteurs comme Deezer ou Spotify. Il enrichit ainsi ce qu'il conviendra désormais d'appeler le service de médias à la demande « Qriocity » (prononcer curiosity), qui a récemment fait ses débuts avec de la vidéo.

0168000003940790-photo-music-unlimited-par-qriocity.jpg

« Music Unlimited par Qriocity » adopte une approche similaire à celle de ses rivaux. Mais contrairement à ceux-ci, il est accessible exclusivement sur abonnement.
  • L'offre premier prix « Basique » permet d'accéder pour 3,99 euros/mois à des dizaines de radios thématiques, offrant la possibilité de passer d'un morceau à l'autre, classées par genre, époque ou humeur au travers de la fonction maison « SensMe ».
  • L'offre « Premium » permet quant à elle de bénéficier de véritable musique à la demande, avec création de listes de lecture, mais vraisemblablement pas de consultation hors connexion. Elle est à son tour facturée 9,99 euros/mois.

Le service de Sony revendique 6 millions de morceaux issus des quatre majors (Universal, Sony, Warner et EMI) et de quelques maisons de disques indépendantes. Il est accessible depuis un ordinateur, au moyen d'un navigateur Internet plutôt que d'un logiciel dédié, mais aussi et surtout depuis les équipements du fabricant : téléviseurs connectés, lecteurs de Blu-ray et PlayStation 3, en attendant la prise en charge des smartphones Android. Sony offre en outre une fonction de recommandation, en comparant les goûts de ses utilisateurs.

Le service « Music Unlimited par Qriocity » de Sony est donc disponible dès à présent en France, ainsi qu'en Allemagne, Italie et Espagne.



Mise à jour du 02/02/2011 à 17 h 41 :

Depuis le lancement de « Music Unlimited par Qriocity », Sony passe sous silence le format et le débit d'encodage utilisés, puisqu'ils ne sont mentionnés sur aucune des pages du service. Même le service de presse du géant nippon a eu la plus grande peine à l'obtenir à notre demande, au terme d'échanges qui ont impliqué plusieurs interlocuteurs et demandé plusieurs jours !

De l'HE-AAC à 48 kbps seulement !

Au-delà du fait que cette caractéristique pourtant primordiale pour un service de musique ne soit pas mise en avant, nous avons donc appris que les morceaux n'étaient diffusés qu'au format HE-AAC à 48 kbps. L'HE-AAC a beau être comme son nom l'indique « hautement efficace », il faudrait un débit de 56 à 64 kbps (soit tout de même un quart de plus) pour obtenir la qualité équivalente d'un MP3 à 128 kbps. À titre de comparaison, les concurrents Deezer et Spotify diffusent à 128 kbps en version gratuite et à 320 kbps sur abonnement, respectivement dans un format non communiqué et en OGG.

On peut donc regretter que Sony soit si radin en bande passante, quand bien même ses offres sont facturées 3 à 13 euros/mois.

Article initialement publié le 24/01/2011 à 10 h 08.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android 3.0 : Honeycomb se dévoile en live
Google a tenté de racheter Path pour 100 millions de dollars
News Corp lance The Daily, son quotidien 100% iPad
Les BlackBerry auront aussi le paiement in-app
Résiliations forfaits : l'Arcep rappelle aux FAI leurs engagements
X2 Hybrid : un casque 2-en-1 chez Zumreed
Google Hotpot : moteur de recommandation locale et sociale
Résultats : AOL chute mais dépasse les attentes
L'Egypte se reconnecte à Internet
Test des caméras IP Axis M1031-W et M1011-W
Haut de page