Internet : vous êtes ultra connecté sans le savoir

26 juillet 2017 à 17h46
0
Régulièrement, le gendarme des télécoms, l'ARCEP, donne le nombre d'abonnés au téléphone mobile en France, et celui-ci dépasse désormais largement le nombre d'habitants, puisqu'il a atteint 70,5 millions de cartes SIM actives au 1er trimestre 2017. Comment est-ce possible ? Voici pourquoi.

Bien sûr, il y a ceux qui possèdent deux téléphones mobiles, un personnel et un professionnel, ce qui fait donc bien deux cartes SIM pour une seule personne. De même, il y a les rares utilisateurs de tablettes dotées d'un modem 4G intégré, pour lequel le propriétaire a pris un forfait data dédié. Mais ce n'est pas là que se trouvent les millions de cartes SIM cachées insoupçonnées chez nous.

Votre alarme a de fortes chances d'être connectée



Ceux qui ont installé ou fait installer une alarme, par exemple, dans une résidence secondaire, savent sûrement déjà que l'alarme a de fortes chances de communiquer avec l'extérieur via le réseau GSM. Cela permet en effet d'être indépendant du réseau téléphonique filaire, tout en évitant par ailleurs que les cambrioleurs coupent le fil du téléphone à l'extérieur de la maison, empêchant à l'alarme de signaler une intrusion. Ces alarmes communiquent parfois via de simples SMS, ou sinon, grâce au réseau GSM classique. Mais vous avez peut-être chez vous bien d'autres appareils connectés sans que vous les soupçonniez.

C'est le cas par exemple des voitures récentes : depuis deux ans maintenant, la plupart des constructeurs proposent en option dans leurs véhicules des services connectés, permettant de signaler automatiquement que le véhicule a été accidenté, ou encore, d'appeler un service de conciergerie. Ces services ne passent pas par votre téléphone mobile, mais par une carte SIM préinstallée par le constructeur dans la voiture. Mais c'est la partie émergée de l'iceberg. Nombre de voitures récentes s'avèrent être connectées, là encore, avec une connexion GSM, simplement pour transmettre des informations sur l'utilisation du véhicule, par exemple l'usure des pièces, et ce, sans que le propriétaire du véhicule n'intervienne en aucune manière. Il s'agit là de maintenance prédictive, et aussi d'une masse d'informations stratégiques pour les constructeurs.

01F4000007548189-photo-timex-ironman-one-gps.jpg


Votre GPS ? Il reçoit l'info trafic par le réseau GSM !



Restons dans la voiture : si vous faites installer un boîtier connecté dans un centre auto, permettant de retrouver votre voiture, ou encore de savoir si vous avez laissé les phares allumés, et même d'être alerté des éventuels excès de vitesse commis par le conducteur, là encore, vous êtes connecté via un service GSM de type 2G ! La carte SIM présente dans l'appareil est associée à un abonnement à vie que vous avez payé sans le savoir en faisant installer le boîtier. Et que dire de votre GPS qui affiche l'info trafic en temps réel ? Vous pensiez qu'il récupérait cette information par la FM ? Que nenni : ces GPS, plusieurs marques en commercialisent, sont eux aussi équipés d'une connexion GSM de type GPRS, qui reçoit les informations routières, et envoie aussi au fabricant du GPS les informations que vous proposez de partager, comme un ralentissement ou un accident sur la route que vous parcourez.

Et la tondeuse robot que vous venez d'acquérir, et que vous n'avez pas eu besoin de connecter au Wi-Fi de la maison, mais que vous avez appairée en Bluetooth pour la configurer, vous êtes-vous demandé comment elle obéissait à vos ordres à distance ? Bien sûr, elle a une carte SIM dans le ventre elle aussi ! Carte SIM et abonnement à vie que vous avez aussi payés sans le savoir en achetant la tondeuse.

D'autres objets sont connectés sans que vous les soupçonniez, ou sans que vous sachiez comment, notamment, par le biais du réseau à très bas débit du français Sigfox : bacs à fleurs, boîtes aux lettres, stations météo notamment.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top