Brillo et Weave : Google avance sur l'Internet des objets

Après Android M et Andoid Pay, Google a introduit durant sa conférence I/O sa vision de l'Internet des objets. Au programme : un OS dédié, Brillo, et un langage de communication unifié, Weave.

Des bus, des assiettes, et même des tracteurs connectés ! Google imagine un futur entièrement connecté dans lequel il aurait, évidemment, son rôle à jouer. Pour ce faire, le géant de Mountain View a prévu un OS dédié à l'Internet des objets, nommé Brillo.

01F4000008054024-photo-brillo.jpg

Un OS dérivé d'Android bien sûr, afin de faciliter les interactions avec le système mobile présent sur smartphones et tablettes. Android sera d'ailleurs capable de détecter automatiquement la présence de Brillo.

Pour communiquer avec les objets connectés, ces derniers pourront compter sur Weave, un langage de communication cross-platform : c'est lui qui sera chargé de permettre à tout ce petit monde de se parler à travers le cloud.

Ce projet, présenté par Sundair Pichai en personne, dispose de contours encore bien flous. Nous devrions toutefois en apprendre davantage assez rapidement, puisque Brillo sera disponible en Developper Preview durant le troisième trimestre, tandis que Weave arrivera un peu plus tard, au trimestre suivant.

01F4000008054026-photo-weave.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google fait évoluer Android One : le hors-ligne au programme
Google dévoile un nouveau Cardboard et s'investit dans la réalité virtuelle avec Jump
Google Photos : stockage gratuit et illimité et nouvelle app
Infos US de la nuit : Jawbone accuse Fitbit d'espionnage industriel
LDLC lance une école pour former les cadres du numérique
Android Pay, avec ou sans empreintes digitales
Google dévoile Android M, la future version de son OS mobile
La France dépasse le million d'abonnés à la fibre optique
Le service derrière les notes étoilées dans Google se développe
Oculus Rift et PC : un budget total de 1500 dollars pour profiter de la réalité virtuelle
Haut de page