Flic : le plus simple mais le plus pratique des objets connectés, un bouton

01 décembre 2014 à 12h47
0
À l'heure des produits ultra intelligents et innovants, une bande d'entrepreneurs s'apprête à lancer l'objet connecté le plus simple mais peut-être le plus intéressant du marché : Flic... un bouton Bluetooth.

Flic, vraisemblablement de l'anglais « flick », littéralement « appuyer sur », est un simple bouton connecté. Connecté à son téléphone via Bluetooth, il permet d'exécuter toutes sortes de fonctions préconfigurées, d'une seule pression.

Dans de nombreuses situations le bouton est certainement « la meilleure de toutes les interfaces », comme le souligne le média américain Wired. Un tel bouton vous épargne de sortir votre téléphone de votre poche ou de votre sac, de le déverrouiller, de trouver et de lancer la bonne application, puis d'effectuer la ou les bonne(s) manipulation(s).

021C000007786059-photo-flic.jpg

Le postulat de départ est on ne peut plus simple, mais les possibilités sont quasi infinies. Le produit s'accompagne d'une application maison permettant d'assigner d'innombrables fonctions à un bouton. Flic livre de multiples exemples :
  • mal réveillé, on peut reporter facilement son réveil (fonction snooze) sans avoir à viser péniblement un bouton virtuel à l'écran
  • on peut lancer la lecture de musique sur des enceintes connectées, au travers de son téléphone (AirPlay, Bluetooth Stereo)
  • en voiture on peut déclencher le guidage vers son prochain rendez-vous, envoyer un SMS prédéfini
  • on peut déclencher l'appareil photo à distance
  • on peut faire sonner son téléphone pour le retrouver, ou à l'inverse lancer discrètement l'alerte, tout en partageant sa localisation avec un contact prédéfini
L'application maison intègre ou intègrera directement certaines de ces fonctions, elle pourra plus ou moins faire appel à des applications tierces par le biais de raccourcis, et enfin les applications pourront s'interfacer directement avec les boutons Flic par le biais d'un kit de développement. On peut acquérir autant de boutons qu'on le souhaite, et assigner jusqu'à 3 fonctions à chacun (pression courte, pression longue, double pression).

Le bouton mesure 2 ou 3 cm de diamètre. Il renferme un circuit imprimé élémentaire avec une connectivité Bluetooth Low Energy (Bluetooth 4.0). Sa pile bouton lui confère cinq ans d'autonomie. Sans être étanche, il est résistant à la poussière et aux intempéries.

Compte tenu de la simplicité du produit, le prix unitaire de 27 dollars nous paraît surévalué. Même si les tarifs sont largement dégressifs, les marges nous paraissent très élevées. Ce qui n'a pas empêché la campagne de financement participatif d'atteindre 3 fois son objectif en deux semaines. Les livraisons devraient commencer en mars 2015. On soulignera néanmoins l'existence d'étiquettes NFC, qui permettent elles aussi d'automatiser des actions sur des téléphones Android, pour un coût nettement inférieur.

0000014007786061-photo-flic.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top