Sen.se dévoile Sense Mother, la promesse du tout connecté

05 décembre 2013 à 15h39
0
8 ans après le Nabaztag, le PDG de Sen.se Rafi Haladjian lève le voile sur son nouveau bébé connecté : la Mother. « Une maman, mais en mieux » qui s'accompagne d'une ambitieuse promesse : rendre n'importe quel objet connecté.

Si le lapin connecté Nabaztag n'a pas rencontré le succès escompté, l'Internet des objets est, lui en pleine expansion. Malgré l'échec de son premier poulain, Rafi Haladjian, cofondateur de Violet - racheté en 2011 par Aldebaran Robotics - est resté convaincu du potentiel des objets connectés.

0226000006889458-photo-sen-se-mother-motion-cookie.jpg

Depuis la fondation de sa nouvelle société Sen.se en 2010, il travaille avec une douzaine de personnes sur Sense Mother, un nouvel objet connecté autour duquel gravitent des Motion Cookies. La Mother, pivot central du système, se connecte à Internet à l'aide d'un port Ethernet, et au secteur. Elle est en charge de récupérer les informations transmises par les Motion Cookies à l'aide d'un système de transmission fonctionnant en 868 MHz développé par Sen.se. Les Cookies font tout le reste du travail.

Rendre n'importe quel objet connecté

Un Motion Cookie est un petit galet plat qui pèse quelques grammes et qui embarque un accéléromètre, un thermomètre, un processeur et une pile. Son autonomie varie selon son utilisation - de 4 à 17 mois - et il faut ensuite changer la pile. L'usage qui en est fait dépend de son utilisateur : chaque Cookie intègre les mêmes fonctionnalités, il ne reste qu'à l'assigner à une tâche précise via le tableau de commande disponible en ligne.

Attaché à une bouteille d'eau, le Cookie va pouvoir mesure la quantité de boisson bue dans la journée par une personne. Fixé sur une brosse à dent, il va chronométrer la durée du brossage. Installé entre le matelas et le drap-housse du lit, il va surveiller vos cycles de sommeil. Dans votre poche de pantalon, il va servir de podomètre, mais il va également enregistrer les heures où vous sortez et rentrez chez vous. Fixé à votre porte d'entrée, il va effectuer un suivi des allers et venues, pour éventuellement vous alerter en cas d'intrusion suspecte... ces possibilités comptent parmi la quinzaine de fonctions qui seront proposées au lancement de la Mother et des Motion Cookies.

0226000006889460-photo-sen-se-mother-motion-cookie.jpg

Les dispositifs seront fournis avec des accessoires permettant de fixer les Cookies aux objets pour les rendre aussi discrets et peu encombrants que possible. La promesse est de rendre les objets de la vie quotidienne connectés par ce biais, l'autonomie élevée des Cookies permettant également de ne pas s'inquiéter en permanence de la possibilité d'utiliser les fonctions connectées.

« On veut que vous viviez votre vie normalement » explique Rafi Haladjian, pour qui il est important que l'utilisateur, une fois ses choix de fonctionnalités effectués, n'ait plus à se soucier de rien. « Nous sommes nombreux à avoir déjà utilisé une application smartphone pour surveiller notre sommeil, mais il faut effectuer des manipulations contraignantes pour la faire fonctionner, ou utiliser un accessoire spécial. Si bien qu'au bout de quelques jours, on arrête de s'en servir. Là, il suffit d'installer le Cookie une bonne fois pour toute, et de l'oublier » ajoute-t-il.

Toutes les données récoltées sont ensuite disponibles dans un journal en ligne, qui hiérarchise les informations selon leur importance.

Des Cookies, et après ?

La Sense Mother et ses Motions Cookies seront disponibles au printemps prochain, au tarif de 199 euros le pack comprenant la Mother et 4 Cookies, 88 euros les 4 Cookies supplémentaires et 111 euros la Mother seule. Mais ces dispositifs ne sont que l'amorce d'un écosystème dans lequel le PDG de Sen.se fonde de grandes ambitions : des partenariats avec de nombreuses entreprises ont été signés pour proposer rapidement des objets compatibles avec les Cookies. Sen.se prévoit également de proposer des accessoires supplémentaires, sans préciser leur nature et de délai de sortie.

0000012C06889456-photo-sen-se-mother-motion-cookie.jpg
0000012C06889462-photo-sen-se-mother-motion-cookie.jpg
A gauche, une brosse à dent équipée d'un Cookie. A droite, un Cookie décortiqué.

« Si l'Internet des objets est intéressant, c'est parce qu'il peut toucher toutes les industries, quelles qu'elles soient. Ça n'a de sens uniquement si c'est le cas » conclut Rafi Haladjian. Les précommandes de la Mother et des Motion Cookies débute aujourd'hui sur le site dédié : reste donc à savoir si le grand public adhérera à cette maman connectée qui sait tout.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top