La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer

26 février 2020 à 09h46
24
batterie smartphone

L'UE va de nouveau titiller les fabricants d'appareils électroniques : des mesures en faveur de l'environnement et des consommateurs s'apprêtent à être débattues.

La Commission européenne serait en train de préparer une proposition, attendue dans le courant du mois de mars, visant à forcer les constructeurs de smartphones, tablettes et écouteurs sans fil à rendre le remplacement des batteries de leurs appareils plus facile.


La mort des batteries amovibles

On ne connait pas encore les détails de la proposition qui va être présentée par l'Union européenne. À priori il ne s'agirait pas d'interdire les batteries scellées, ce qui serait bien compliqué, mais plutôt d'encourager les fabricants à opter pour des design et un arrangement des composants permettant à un novice de changer lui-même sa batterie sans se retrouver avec les doigts plein de colle.

Il y a quelques années, les batteries de nos smartphones étaient amovibles. Il suffisait de retirer la coque du smartphone à l'arrière pour accéder à la batterie et la remplacer aisément. Une époque regrettée par certains consommateurs qui ne peuvent plus, sauf au prix de grands efforts, réaliser une telle opération par eux-mêmes.

Aujourd'hui, les mobiles ne proposent effectivement plus cette possibilité. Notez que ce n'est pas forcément mauvais. La dégradation des batteries était bien plus rapide lorsque celles-ci étaient amovibles, et le fait d'avoir abandonné ce fonctionnement a permis d'améliorer les finitions de nos téléphones et de les rendre étanches.


Des garanties plus longues

L'autre volet du projet concerne le recyclage, traduisant la volonté de pousser les fabricants à réutiliser des matières premières pour leurs composants. Idem pour les emballages, qui utilisent encore trop de plastique.

La Commission souhaite également que les constructeurs allongent la durée des garanties et facilitent l'accès aux informations de réparation, pour privilégier cette dernière au rachat d'un nouveau produit en cas de problème. Elle pense enfin à mettre en place un système de collecte des vieux appareils électroniques et des chargeurs obsolètes.

Des principes qui sont aussi bien pensés pour la protection de l'environnement que pour le droit des consommateurs, mais qui devraient être combattus par les fabricants. Après tout, Apple n'a déjà pas goûté à la récente proposition d'uniformisation des chargeurs en Europe...

Source : Android Authority
Modifié le 26/02/2020 à 09h47
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
18
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Jeu vidéo : le marché a ralenti en France l'an dernier, pour la première fois depuis 2012
Google Stadia : il existe un mod pour jouer sur votre smartphone... sans manette !
Firefox active le DNS-over-HTTPS par défaut aux États-Unis
GRID et Steamworld à l'honneur sur Stadia au mois de mars
Black Mesa : le remake de Half-Life sera disponible le 5 mars
Google met en avant les services d'entreprises rivales, une manière de rassurer l'Europe ?
5G : l'ARCEP dévoile le nom des opérateurs ayant candidaté sur les fréquences 3,4 - 3,8 GHz
Facebook rachète le studio Sanzaru Games (Sly Cooper, Sonic Boom...)
Transformation numérique : les entreprises peinent à relever le défi de sécurité dans le Cloud
Bob Chapek remplace Bob Iger à la tête de Disney
Haut de page