Sony NEX-VG10E : un caméscope à objectifs interchangeables

15 juillet 2010 à 13h46
0
Sony a aujourd'hui annoncé le lancement en France du NEX-VG10E, premier caméscope grand public à objectifs interchangeables. Bien qu'il complète la famille de caméras vidéo Handycam, il hérite de la monture et de l'essentiel de la fiche technique des appareils photos de la famille Alpha NEX, dont il ne se démarque quasiment que par la prise en main et la prise de son.

01E0000003376080-photo-sony-handycam-nex-vg10e.jpg

Le Sony Handycam NEX-VG10E abrite en particulier le même capteur CMOS HD Exmor à 14,2 millions de pixels que les NEX-3 et NEX-5. Au format APS-C, ce capteur est 15 à 20 fois plus grand que celui d'une caméra vidéo grand public ou professionnelle. La taille du capteur est pour rappel l'un des principaux facteurs de la profondeur de champ : plus il est grand, plus elle est courte. Ce caméscope hérite donc de la faculté de détacher le sujet net de l'arrière-plan flou, jusqu'à présent réservée aux appareils photos à objectifs interchangeables et aux caméras de cinéma.

Le NEX-VG10E bénéficie en outre d'une prise de son digne d'une caméra vidéo, avec un microphone stéréo à quatre capsules et une entrée pour micro externe, qui fait défaut aux NEX. Les quatre micros omnidirectionnels sont associés pour obtenir un enregistrement directionnel sans bruit de fond.

On retrouve par ailleurs la prise en main d'une caméra de poing, au moyen d'une poignée latérale ou d'une poignée supérieure. La visée repose quant à elle sur un écran LCD de 3 pouces à 921 000 points ou sur un viseur électronique à 1,2 million de points.

La monture E permet donc d'accueillir l'un des trois objectifs lancés avec la famille NEX, en particulier le 18-200 mm f/3.5-6.3 stabilisé fourni en standard. Une bague adaptatrice optionnelle permet quant à elle de monter l'un des nombreux objectifs de la famille Alpha, au détriment toutefois de la mise au point automatique. Une griffe porte accessoire standard est d'ailleurs cette fois proposée pour accueillir un micro ou une torche optionnelle.

Une caméra de poing réservée aux amateurs

Le caméscope à objectif interchangeable hérite enfin d'une puce de traitement et d'un micrologiciel similaires à ceux de la famille NEX, et par conséquent de leurs lacunes, en plus de certaines limitations arbitraires. L'enregistrement vidéo en Full HD (1920 x 1080 pixels) reste donc cantonné à un balayage entrelacé (50i). Le seul format AVCHD n'est en outre pas le choix idéal pour le montage puisqu'il ne peut être édité directement sans prétraitement. L'enregistrement des photos est enfin limité au JPEG, sans qu'on sache pourquoi le RAW a disparu.

Le Sony Handycam NEX-VG10E sera donc commercialisé en France à partir du mois de septembre 2010 au prix public conseillé de 2 000 euros. Sony répète donc avec la caméra vidéo NEX l'erreur qu'il a commis avec la famille d'appareils photos, une approche et un positionnement tarifaire semi-professionnel mais quelques points noirs qui le relèguent à l'amateur fortuné.

01E0000003376082-photo-sony-handycam-nex-vg10e.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les blogueurs chinois subissent une vague de censure
ChatRoulette adopte le système des canaux thématiques
NTT réalise une OPA amicale de 2,5 milliards d'euros
Téléchargement : Les ayants-droit anglais veulent faire payer les FAI
Gadget : le Mamemo, le bloc-note qui ne meurt jamais
Un jailbreak de l'iPhone 4 a été réussi
Intel et Micron partenaires pour une nouvelle usine de flash NAND
Le Patch Microsoft sécurité de juillet est en ligne
Apple : une conférence de presse vendredi 16 pour parler de l'iPhone 4
Résultats: Intel signe son meilleur trimestre en 42 ans
Haut de page