Gobandit Live : bourrée de capteurs… et de défauts

Aurélien Audy
30 novembre 2012 à 18h17
0

Gobandit Live


C'est assurément la marque la moins connue des cinq figurant dans ce dossier. Peut-être parce que l'allemand Gobandit était d'abord spécialiste dans les technologies GPS avant de venir à la vidéo. Sa marque de fabrique : du capteur environnemental et sensoriel à tout va. Aussi, la Gobandit Live mesure les coordonnées GPS, l'altitude (avec un baromètre), l'accélération et même le rythme cardiaque moyennant un accessoire adapté !

012C000005548483-photo-gobandit-live.jpg
012C000005551741-photo-gobandit-live.jpg


Présentation et prise en main



La Gobandit Live est la troisième caméra la plus imposante de ce comparatif, avec la Contour+ 2 à laquelle elle ressemble un peu et la Drift HD Ghost. Cependant, comme elle est essentiellement faite de plastique, son poids reste sous la barre des 150 grammes. Bien que la caméra soit solide car sérieusement assemblée, la Live dégage une impression peu engageante, la faute à des plastiques qui font bruts et vieux. Mais cette Gobandit est on ne peut plus rigide. On le découvre bien vite en se retournant l'ongle à chaque fois qu'on veut ouvrir la trappe du port mini USB. Pourquoi tant de fermeté ? Parce que la caméra est étanche à 1 m.

Même chose pour la trappe à carte mémoire et batterie, qui de façon originale, fait pivoter tout le bloc optique. Il y a peu de chance que vous l'actionniez accidentellement ! Mais Gobandit ne semble pas proposer de caisson étanche optionnel : les amateurs d'activités aquatiques passeront leur chemin !

012C000005548513-photo-gobandit-live-6.jpg
012C000005548489-photo-gobandit-live-2.jpg


Nous préférons de loin l'approche de Drift, avec deux trappes différentes en fonction des usages. Et la HD Ghost est étanche à 3 m, elle... Bon point toutefois côté optique, puisque la Gobandit Love adopte elle aussi une lentille rotative sur 180°. L'objectif ouvre à f:2,8 et couvre un angle de champ de 170°. En revanche, cette caméra ne propose ni fixation trépied, ni entrée micro externe.

012C000005548487-photo-gobandit-live-1.jpg

La lentille rotative tourne sur 180°


Quoi d'autre alors ? Un bouton glissière sur le dessus de l'appareil, pour déclencher l'enregistrement comme sur la Contour+ 2 et un petit écran monochrome au dos, encadré par deux boutons. Les manipulations sont assez obscures, lentes (27 s du démarrage au moment où l'enregistrement débute, latence des commandes...) et l'indicateur lumineux situé à l'arrière de la caméra n'est pas des plus pertinents pour savoir si l'enregistrement est bien lancé. Bref, il faut impérativement un temps d'adaptation voire un recours à la documentation pour saisir comment se manipule la Live : l'écran comme les manipulations sont tout sauf intuitifs.

00C8000005548511-photo-gobandit-live-5.jpg
00C8000005548509-photo-gobandit-live-4.jpg
00C8000005548515-photo-gobandit-live-7.jpg

Le bouton glissière qui lance les enregistrements, et le petit écran de contrôle compliqué à déchiffrer sans un passage préalable par le manuel


Même si la plupart des réglages sont accessibles directement depuis la caméra, il sera grandement préférable de passer par le logiciel Gobandit Studio (v 4.52 bêta) ou l'application mobile Camera GB pour modifier la Live. D'un côté comme de l'autre, les possibilités offertes sont conséquentes : qualité d'encodage, mode vidéo, angle de champ, bip et micro, Wi-Fi, GPS, ANT (pour les appareils de mesure du rythme cardiaque), gestion des seuils critiques (batterie et stockage), mais aussi préréglage d'image, balance des blancs, jour/nuit, mesure d'exposition, saturation, rétroéclairage, teinte, netteté, luminosité, contraste et exposition. On ne peut que louer cette attention, mais trop de réglages tuent le réglage.

Connecté en Wi-Fi à la Live, le smartphone alors prévisualiser le cadrage

000000FA05555069-photo-gobandit-rendu-orang.jpg

000000FA05556149-photo-gobandit-app-1.jpg

Problème : l'image ressort vraiment trop orangée. Bon point en revanche, l'application permet de voir ses enregistrements



Notez que la batterie de 1 200 mAh, la deuxième plus grande capacité de ce comparatif, ne permet qu'une autonomie très limitée : 23 minutes et 33 secondes de rush, avec un time lapse de 1018 photos. Le jour du tournage, nous avions laissé le GPS activé : la Live a alors rendu l'âme après 14 min 22, soit avant la fin de la journée !

Quid des accessoires ?



Gobandit est le constructeur qui se montre le plus chiche dans ce domaine : fixation adhésive plate, attache masque et fixation trépied. Ajoutez le câble mini USB et la dragonne et vous avez le packaging complet... très incomplet !

01C2000005548517-photo-gobandit-live-8.jpg


La caméra dans la pratique


Qualité d'image



Gobandit utilise un capteur CMOS rétro-exposé de 1/3 pouce qui n'emmagasine que 3,5 MPix. En dehors de la dominante orangée forte, qu'aucun réglage ne parvient à contrer, les résultats de la Gobandit ne sont pas mauvais. Le piqué correct au centre est agréablement souligné par un grain fin : ça donne un côté cinématographique qui peut plaire, selon les situations. La Live se rapproche donc un peu du rendu de la Contour+ 2, mais en beaucoup plus chaud encore, et avec une image moins homogène et davantage d'aberrations chromatiques sur les bords.



De nuit, la Gobandit Live s'en sort à peu près bien. On sent un lissage plus prononcé que sur la Contour+ 2, mais les scènes n'exhibent pas de bruit coloré comme sur la Drift. Elles restent cependant assez sombres. Il est par ailleurs possible de carrément régler la caméra en mode nuit, où l'affichage passe alors en noir et blanc : ça règle les problèmes de bruit ! Bon point également pour cette Gobandit Live : elle filme bien à 170° en 1080p, alors que la Contour+2 limite son angle de vision à 125° en Full HD. Enfin, comme nous l'avons dit plus haut, la Gobandit Live propose une multitude de réglages d'image, mais d'une elle pêche sur l'essentiel, la balance des blancs, et de deux les réglages à l'aveugle sont tout sauf pratiques...

000000C805556153-photo-gobandit-app-3.jpg
000000C805556155-photo-gobandit-app-4.jpg
000000C805556157-photo-gobandit-app-5.jpg

Du plus chaud au moins chaud, et enfin le mode nuit




Fonctionnalités



La Gobandit Live filme en 1080p à 30 im/s (contre 29,97 im/s chez les autres). Pour accéder au slow motion en revanche (60 et 120 im/s), il faut se contenter d'une définition en 480p. Une petite faiblesse, puisque comparativement, les autres caméras gèrent le 720p à 60 im/s et même 120 im/s pour la HDR-AS15 de Sony ! La Gobandit Live propose également un mode de prise de photos (en 3 MPix) par intervalle, servant donc à réaliser des montages chronophotographiques (time lapse).

Quid des multiples enregistrements de données, GPS, accélération, altitude, rythme cardiaque ? Le logiciel Gobandit Studio permet de « skinner » les vidéos avec ces données (comprendre « appliquer un tableau de bord en transparence sur la vidéo »). Le constructeur propose 47 skins différents à date, le rendu est tout à fait original et vraiment pertinent pour attester de la véracité de l'exploit. Un plus indéniable ! En revanche, nous n'avions pas d'équipement compatible ANT+ pour mesurer le rythme cardiaque...

00C8000005557199-photo-gobandit-live-soft1.jpg
00C8000005557411-photo-gobandit-live-soft3.jpg
00C8000005557201-photo-gobandit-live-soft2.jpg

La localisation, l'altitude, la vitesse, l'accélération... il ne nous manquait qu'un dispositif compatible ANT pour mesurer le rythme cardiaque !


Enfin, et c'est sacrément embêtant : la Gobandit Live a décalé l'image et le son, parfois violemment, dans la quasi-totalité de nos rushs ! La caméra a pourtant bien été mise à jour avant les tests. Incompréhensible !



Conclusion



La Gobandit Live est vendue aux alentours de 399 € : c'est le coup de massue ! Si elle avait été bien moins chère que ses rivales, nous aurions pu passer sur ses défauts gênants, comme les problèmes de son pas calé sur l'image (quoi que c'est quand même grave...), l'ergonomie rigide peu commode, la balance des blancs orangée pas réaliste, la lenteur au déclenchement, l'autonomie faiblarde ou encore les accessoires chiches. Mais la Gobandit Live se paye le luxe d'être plus onéreuse que les autres, ce qui au vu de la prestation n'est plus un luxe, mais une hérésie. Pas mauvaise dans l'absolu, avec quelques bonnes idées, la Gobandit Live ne fait malheureusement pas le poids face à la concurrence. Dommage, parce qu'avec tous ses capteurs (GPS, altitude, accélération, rythme cardiaque...), la Gobandit aurait pu se positionner en alternative originale par rapport aux GoPro et consorts.

Gobandit Live

Les plus
+ Piqué et grain vidéo ok
+ Lentille rotative / étanche 1 m
+ Multiple capteurs / skin de vidéo
+ Appli mobile sympa / réglages nombreux
Les moins
- Balance des blancs / ergonomie
- Trop de lenteur et plantages
- Autonomie insuffisante
- Accessoires incomplets / prix
Qualité vidéo
Ergonomie
Autonomie
Accessoires
2


Modifié le 01/06/2018 à 15h36

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Amazon sous le feu des critiques pour ses nouveaux emballages non recyclables
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails
SFR dévoile sa nouvelle Box SFR 8 et une grille tarifaire à partir de 5€ par mois
RGPD : un consentement « explicite et positif » bafoué à plusieurs niveaux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top