Computex - vers un watercooling totalement passif ?

02 juin 2016 à 20h31
0
La marque Raijintek affirme avoir mis au point un circuit de refroidissement liquide totalement passif, sans pompe ni ventilateur. Elle se dit prête à le commercialiser dès cette année, à un prix compétitif vis-à-vis des solutions actives.

Les kits de watercooling tout en un ont le vent en poupe, en ceci qu'ils permettent de refroidir efficacement un processeur ou une carte graphique tout en maintenant à un niveau raisonnable les nuisances sonores. Il leur reste cependant deux éléments mécaniques qui génèrent du bruit : la pompe nécessaire à la circulation du liquide de refroidissement, et les ventilateurs qui travaillent à l'évacuation de la chaleur au niveau du radiateur. Est-il vraiment possible de s'affranchir de ces deux derniers ? La question a mobilisé de nombreux acteurs du secteur, mais personne n'a jamais réussi à répondre favorablement. Raijintek sera-t-il le premier ?

Au Computex, celui-ci se dit prêt à commercialiser d'ici quelques mois un kit tout en un (AIO ou All in One) permettant de dissiper la chaleur d'un processeur, sans la moindre pièce mécanique active. Pour ce faire, il exploite un circuit rempli d'un liquide qui s'évapore à très basse température (autour de 40°C). Celui-ci monte alors dans le circuit par le tuyau le plus large, puis passe dans le radiateur où sa température redescend jusqu'à la condensation, avant de repartir vers le waterblock.

01F4000008461128-photo-watercooling-passif-raijintek.jpg

C'est donc le principe du caloduc - pas franchement inédit - que l'on retrouve ici mis en oeuvre à l'échelle d'un circuit complet. Raijintek fait sa démonstration avec un waterblock plongé dans de l'eau chaude : il suffit d'une ou deux secondes pour que le circuit s'enclenche et que le liquide commence à circuler.

La marque affirme qu'avec un radiateur en cuivre, elle saurait refroidir de façon totalement passive un processeur dissipant jusqu'à 100W. Pour ses modèles commerciaux, elle risque cependant de se contenter d'aluminium afin de conserver un tarif attractif, ce qui abaissera donc la limite au-delà de laquelle un ventilateur sera requis.

01F4000008461130-photo-watercooling-passif-raijintek.jpg

Dans sa version finale, le kit adoptera un waterblock en cuivre

Le procédé est-il viable ? A ce stade, impossible d'en juger. On sait en revanche que le dispositif ne sera pas éternel en dépit de l'absence de pièces mécaniques : Raijintek évoque ainsi une garantie de deux ans, sachant que le circuit ne pourra pas être rechargé simplement dans la mesure où il est scellé. Le constructeur avance en revanche un prix de lancement compétitif vis-à-vis des solutions à pompe actuelles, à moins de 100 euros, et se dit prêt à porter sa technologie en direction des cartes graphiques, où l'on atteint aisément 300W à dissiper, ce qui témoigne d'une certaine confiance. Affaire à suivre ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top