Apple Thunderbolt Display : le moniteur devient station d'accueil

En plus du MacBook Air et du Mac Mini, Apple a également profité aujourd'hui du lancement de Mac OS X Lion pour renouveler le « LED Cinema Display », rebaptisé « Apple Thunderbolt Display » pour l'occasion.

0140000004446870-photo-apple-thunderbolt-display.jpg

Des produits grand public sur lesquels il est pertinent, le moniteur d'Apple était le dernier à ne pas encore bénéficier de la connectique Thunderbolt. C'est pourtant sur cet appareil qu'elle prend tout son sens, en faisant de ce moniteur une alternative viable à une station d'accueil pour ordinateur portable.

Une station d'accueil (quasi) complète

Le « Thunderbolt Display » offre effectivement désormais un port Ethernet Gigabit, un port FireWire 800 et son propre port Thunderbolt, en plus des trois ports USB 2.0, de la webcam (qui devient « FaceTime HD » au passage), du micro et des haut-parleurs 2.1 dont disposait déjà son prédécesseur.

On peut donc désormais tout connecter à son écran, à l'exception malheureusement de haut-parleurs externes, pour n'avoir à brancher plus que le câble Thunderbolt et le connecteur d'alimentation MagSafe à son MacBook (mais à aucun autre ordinateur à ce jour), en revenant à son poste de travail.

0168000004446872-photo-apple-thunderbolt-display-avec-macbook-air.jpg

Deux écrans externes sur un MacBook

Le port Thunderbolt permet d'ailleurs de connecter en chaîne cinq autres dispositifs Thunderbolt, à commencer par un second « Thunderbolt Display ». L'histoire ne dit pas s'il est possible d'y connecter un ancien « LED Cinema Display », utilisant un connecteur mini-DisplayPort physiquement identique, ce qui pourrait convaincre bon nombre de possesseurs.

L'écran proprement dit reste quant à lui le même : on retrouve la dalle IPS de 27 pouces affichant une définition de 2560 x 1440 pixels, une luminosité maximale de 375 cd/m², un taux de contraste de 1000:1 et un temps de réponse de 12 ms.

Prix stable mais rentabilité en hausse

Facturé la même coquette somme de 1000 euros, le nouvel « Apple Thunderbolt Display » reste nettement plus onéreux que les rares moniteurs comparables (27 pouces en 2560 x 1440 pixels) du marché. Pour autant, il devient néanmoins beaucoup plus rentable que son prédécesseur, puisqu'il offre désormais une alternative viable et élégante à une station d'accueil tierce, vendue quelques centaines d'euros.

Il ne lui reste qu'à s'inspirer du Power Media Dock du Sony Vaio Z, en accueillant une carte graphique performante, pour faire de n'importe quel MacBook l'ordinateur hybride idéal.

0140000004446874-photo-apple-thunderbolt-display-de-dos.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Joomla passe en version 1.7 avec une nouvelle architecture
Stockage : IBM lance la nouvelle génération de XIV Storage System
LaCie Rugged Mini : jusqu'à 7200 tr/min pour tirer profit de l'USB 3.0
Anonymous : 21 membres présumés arrêtés
Google arrête le développement de sa barre d'outils sur Firefox
Sony présente son premier graveur Blu-ray autonome
Le Mac Mini perd son lecteur optique mais passe au Core i5
Dell veut racheter l'équipementier réseau Force10 Networks
Viber arrive sur l'Android Market
Google + : inscription d'une célébrité, mode d'emploi
Haut de page