Logitech G710+ : un clavier mécanique robuste et précis

15 janvier 2013 à 18h16
0
Après les très bons G510 ou G19, Logitech revient avec un nouveau clavier gamer, le G710+, un périphérique imposant et prometteur : touches mécaniques, rétro-éclairage et construction robuste. Une nouvelle réussite ?

Design et ergonomie

Au premier abord, le G710+ ne passe pas inaperçu : ses formes angulaires rappellent certains claviers Razer, et les matériaux utilisés ne font pas dans la subtilité. La surface du clavier mélange plastique mat et brillant, et surtout, une bordure orange fluo entoure les 6 touches programmables.

Le clavier en impose et donne immédiatement une impression de robustesse : solide, lourd, et surtout d'une stabilité à toute épreuve grâce à 4 patins en caoutchouc : une fois posé sur le bureau, il ne bouge plus ! Même avec les pattes d'inclinaison dépliées, les 2 autres patins font le job pour assurer une certaine stabilité. Les pattes inspirent d'ailleurs confiance : elles sont larges et semblent solides.



Le repose-poignet, en revanche, est un peu décevant, par rapport à celui du K90 par exemple, qui offrait une surface antidérapante et une fixation par vis. Ici on se contente du minimum, mais la solidité semble tout de même de mise.

La disposition des touches fait dans le classique, mais le G710+ affirme d'emblée son positionnement : avec ses 6 touches programmables, il ne sera pas à recommander aux joueurs habitués à la débauche de touches d'un G510 ou d'un Corsair K90, et concurrence plutôt le Razer Black Widow ou le CM Storm Trigger.

Les touches du G710+ sont rétro-éclairées, avec comme sur certains claviers gamer 2 éclairages indépendants : un pour les touches Z, Q, S et D ainsi que les touches fléchées, et l'autre pour les autres touches. Fréquemment utilisées dans les FPS notamment, ces touches peuvent être facilement identifiées, et elles se détachent d'ailleurs par leur couleur grise. On aurait également aimé une texture différente comme c'est le cas sur le Corsair K60, mais Logitech a sans doute préféré privilégier l'homogénéité du toucher.

012C000005656444-photo-logitech-g710.jpg
012C000005656446-photo-logitech-g710.jpg


Les autres touches sont classiques : bascule entre les différents profils, enregistrement de macro à la volée, désactivation des touches Windows et menu contextuel, touches de lecture media, 2 touches pour l'activation du rétro-éclairage et molette pour le son.

On remarque enfin la présence d'un port USB au dos du clavier, permettant de brancher une souris, mais attention : il faudra également brancher le second connecteur USB. Pas de plaqué or pour ceux-ci d'ailleurs, pas plus que de câble tressé.

Caractéristiques techniques

Le G710+ est le premier clavier gamer de Logitech à disposer de touches mécaniques. On notera d'ailleurs que toutes les touches le sont, ce qui n'est pas toujours le cas (notamment chez Corsair). Logitech ne précise pas le mécanisme utilisé, mais il s'agit de touches de type Cherry MX Brown, c'est à dire offrant une légère résistance à l'appui, mais pas de clic. Un choix pas désagréable : moins sensible que les touches Red des claviers Corsair, mais tout de même moins bruyantes que les Blue que l'on trouve notamment sur le Razer Black Widow. Pour les amateurs de chiffres, les touches nécessitent une force de 45G et disposent d'une course de 4 mm.

L'anti ghosting est de la partie pour toutes les touches du clavier, et la rémanence est gérée jusqu'à 26 touches simultanées : bref, plus que vos doigts ne le permettent.

Pilotes

Le G710+ utilise l'Assistant pour jeux vidéo de Logitech, des pilotes désormais éprouvés, mais qui nous séduisent toujours par leur qualité, même si les options se limitent ici à l'assignation des 6 touches programmables et des 3 profils de jeu.

012C000005656390-photo-logitech-g710-pilotes-1.jpg
012C000005656392-photo-logitech-g710-pilotes-1.jpg


Logitech propose des profils prédéfinis avec possibilité de scanner votre disque à la recherche des jeux installés. Ça permet de gagner du temps, mais il est naturellement possible d'éditer ses propres combinaisons de touches grâce à un éditeur de macros assez complet, permettant notamment l'enregistrement des délais entre les frappes, ou l'insertion d'événements.

En revanche, le G710+ fait dans la sobriété concernant son rétro-éclairage : si 4 niveaux d'éclairage sont prévus, les pilotes ne permettent pas de changer la couleur, verrouillée sur le blanc. On ne s'en plaindra pas forcément.

À l'usage

Le G710+ offre entière satisfaction au niveau de la frappe, avec comme souvent une réserve sur le choix de la technologie utilisée. Il est difficile dans ce domaine de contenter tout le monde : le mécanisme Cherry MX Brown nous a paru plus pertinent pour la saisie que les touches linéaires comme le MX Red ou Black, qui peuvent être trop sensibles, mais justement, certains joueurs préféreront cette sensibilité qui peut être plus propice aux frappes répétées.

Le clavier fait le job : la touche de macro à la volée est fonctionnelle, les touches programmables nous semblent suffisamment espacées pour ne pas les actionner par erreur dans le feu de l'action, et nous n'avons jamais mis en défaut le clavier en cours de partie.

01F4000005656424-photo-logitech-g710.jpg


En revanche, il faudra signaler un défaut un peu étrange : Logitech a inversé la légende de toutes les touches à 2 fonctions, afin que la fonction principale soit alignée sur la LED. Dans le feu de l'action, on ne s'en rend pas compte : on sait comment fonctionne un clavier, et instinctivement, on utilisera la touche MAJ pour accéder au signe dollar ou au slash. Néanmoins, regarder le clavier pourrait induire l'utilisateur en erreur : un comble !

Conclusion

Pour son premier clavier mécanique, Logitech a fait du bon travail avec son G710+, c'est un fait. Son design ne sera pas passe-partout, mais la robustesse du clavier et la qualité de la frappe sont indéniables, tandis que les pilotes sont toujours aussi agréables à utiliser.

Néanmoins, comme la plupart des claviers mécaniques, il faut y mettre le prix, et pour 149 euros (prix public), on aurait pu réclamer un je ne sais quoi en plus : les touches interchangeables du K60 de Corsair, un repose-poignet plus confortable, l'écran du G15/G510 (voire celui en couleur du G19 ?). Reste que les nombreuses qualités du G710+ en font un bon investissement, qui devrait au moins tenir longtemps !

Logitech G710+

Les plus
+ Qualité de fabrication
+ Frappe très agréable et précise
+ Retro-éclairage bien pensé
+ Excellente stabilité
Les moins
- Prix élevé
- Repose poignet un peu basique
- Nombre de touches programmables limité
Ergonomie
Fonctionnalités
Rapport qualité/prix
4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top