UK : des chercheurs redémarrent un ordinateur vieux de plus de 60 ans

20 novembre 2012 à 11h55
0
Des chercheurs britanniques doivent redémarrer mardi l'ordinateur d'Harwell, le plus ancien ordinateur à programme au monde, construit en 1949. Sa restauration a duré près de 3 ans.

00FA000005533045-photo-l-ordinateur-d-harwell.jpg
Egalement nommé The Witch - La Sorcière - l'ordinateur d'Harwell a été utilisé entre 1951 et 1957 par le centre de recherche atomique d'Harwell, dans le Oxfordshire. Il était utilisé par les scientifiques dans la réalisation de calculs liés à la recherche atomique, dans le but de réaliser des opérations précises, et sa lenteur était compensée par le fait qu'il pouvait travailler en continu, à l'inverse d'un humain. Bien loin des machines de notre époque, cet imposant ordinateur mesure 2,4 mètres sur 5 mètres, pèse 2,5 tonnes et utilise 900 tubes de comptage décimal, également nommés décatrons.

Après 1957, The Witch a été utilisé pour enseigner l'informatique à l'université de Wolverhampton jusqu'en 1973, année durant laquelle il a été transféré au musée des Sciences et de l'Industrie de Birmingham jusqu'en 1997, année de fermeture du musée. Ce n'est qu'en 2009 que l'ordinateur a été retrouvé en pièces détachées et prêté au musée national de l'informatique de Bletchley Park : là, des chercheurs se sont employés à le remettre en état de fonctionnement. Une restauration coûteuse, qui a motivé le musée à proposer 25 « actions » à 4500 livres sterling (5600 euros) chacune à ses fortunés mécènes et visiteurs, pour leur permettre de contribuer à la remise sur pied de cet ancêtre de l'informatique.

A nouveau opérationnel trois ans après le début de la restauration, l'ordinateur redémarre mardi dans son nouveau lieu d'accueil. « L'équipe de restauration du musée a fait un superbe travail pour faire fonctionner l'ordinateur à nouveau, et il se révèle déjà être un objet de fascination pour petits et grands » a commenté Kevin Murrell, l'un des responsables du musée qui est également à l'origine de la démarche de restauration. « Il est important pour nous d'avoir une telle machine en état de marche, car elle donne une meilleur compréhension de l'état de la technologie dans les années 1940 en Grande-Bretagne » a-t-il ajouté. Bletchley Park pourrait bien devenir un nouveau lieu de pèlerinage pour les férus d'informatique d'un autre âge.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top