Bluesmart : le temps de la valise connectée est-il arrivé ?

La valise fera-t-elle sa révolution connectée ? Une start-up américaine vient de réunir les fonds nécessaires au lancement d'un premier bagage connecté prometteur.

L'avènement d'Internet a modifié de façon substantielle la façon dont on voyage, de la réservation en ligne à l'enregistrement sur son téléphone mobile. Pour autant, on prend toujours l'avion avec les mêmes valises à roulettes... et l'on fait toujours face aux mêmes craintes - vol, bagage égaré - ou aux mêmes désagréments lorsqu'il s'agit de passer des contrôles de sécurité. Le temps serait-il venu pour cette bonne vieille valise d'opérer sa mue ? C'est en tout cas l'idée défendue par Bluesmart, qui vient de boucler sur les chapeaux de roue une campagne de financement participatif pour développer son premier bagage connecté.

07696825-photo-bluesmart-valise-connect-e.jpg

Sans surprise, la visée première est de répondre à la crainte du bagage perdu : la Bluesmart embarque donc une balise capable de signaler sa position, que l'on pourra suivre par l'intermédiaire d'une application dédiée. On peut également l'associer à son téléphone, de façon à recevoir une alerte lorsqu'on s'éloigne de plus d'une dizaine de mètres. Il existe toutefois déjà des accessoires spécialisés - le boîtier Trackdot par exemple - capables de rendre ces services. Pour susciter l'intérêt et motiver l'achat d'un nouveau bagage, Bluesmart se devait donc d'aller un cran plus loin.

Ses inventeurs ont donc envisagé la création d'une poche dédiée aux appareils électroniques, renforcée et aisément accessible pour faciliter le passage des contrôles de sécurité (où les ordinateurs portables et tablettes doivent être sortis du bagage). Ils y ont également intégré une batterie, histoire de recharger son téléphone portable ou sa liseuse avant de monter dans un long courrier. Sans surprise, la valise est associée à une application mobile, qui sert de surcroît d'autres fonctions sans doute plus gadgets, comme la possibilité de déverrouiller sa valise depuis son smartphone ou le décompte de la distance parcourue. L'application doit également savoir communiquer avec les services en ligne dédiés à la planification de ses voyages, comme Tripit. Enfin, comble du luxe, Bluesmart propose une poignée « intelligente », par l'intermédiaire de laquelle on pourra connaître le poids de son bagage en le tenant en l'air.

07696827-photo-bluesmart-valise-connect-e.jpg

Tous ces raffinements plus ou moins dispensables, associés à une construction qu'on promet des plus solides, conduisent à un prix d'entrée relativement élevé : la Bluesmart est ainsi vendue 235 dollars pendant la phase de précommande, et pourrait se voir facturée jusqu'à 450 dollars une fois la distribution lancée pour de bon. Le concept semble quoi qu'il en soit avoir trouvé son public : il a en effet récolté plus de 58 000 dollars en moins d'une journée sur la plateforme de financement participatif Indiegogo, soit un engagement qui dépasse déjà les objectifs initiaux du projet. Reste à voir si cet engouement donnera des idées aux grands noms de la valise traditionnelle ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Avis Bybit (2021) : une jeune plateforme crypto qui va droit à l'essentiel
The Great Ace Attorney Chronicles aura bien droit à une sortie européenne
Vous pouvez désactiver la lecture automatique des trailers (ou des épisodes suivants) sur Netflix
Star Citizen : l'amarrage de vaisseau à vaisseau arrive dans la nouvelle alpha
The Witcher Monster Slayer : les préinscriptions ouvertes pour l'accès anticipé sur Android
ETR Awards : les meilleurs titres VR francophones vont être récompensés par les internautes
Twitch organise enfin son espace de discussion et permet de répondre par sujet
Mario Kart Tour dépasse la barre des 200 millions de dollars en 18 mois
Test Rocket Lake-S Core i7-11700K : il fait de l'ombre au Core i9, mais reste éclipsé par AMD
Outriders : People Can Fly détaille comment les inventaires disparus seront restaurés
Haut de page