E3 2016 : Eagle Flight, une approche originale de la VR par Ubisoft

16 juin 2016 à 16h39
0
Première incursion d'Ubisoft dans le domaine de la réalité virtuelle, Eagle Flight offre une expérience des plus originales en mettant les joueurs dans la peau d'aigles qui s'affrontent pour une carcasse de lapin. Sensations garanties, mais attention au torticolis !

Avouons-le : durant la conférence d'Ubisoft, le patron d'Oculus Palmer Luckey et les 5 autres joueurs qui s'affrontaient en direct dans Eagle Flight avaient l'air parfaitement ridicules. En s'essayant nous-même au jeu en réalité virtuelle, on a vite compris pourquoi : dans ce jeu où l'on incarne un aigle, la manette ne sert qu'à accélérer et à attaquer. Tout le reste, et notamment se diriger, passe par les mouvements de la tête : pour virer à gauche ou à droite, il faut pencher sa tête d'un petit coup sec sur le côté choisi. Au début, on y va franco, et on se demande bien comment éviter le torticolis au bout de quelques minutes de jeu. Mais plus le temps passe et plus les mouvements deviennent naturels. Et plus on s'amuse !

0226000008475276-photo-eagle-flight.jpg

Paris sans les humains

Prévu pour octobre sur la plupart des casques de VR, Eagle Flight proposera une seule map, à savoir la ville de Paris vidée de son humanité depuis plusieurs décennies. La nature a repris ses droits, la végétation y est luxuriante et les animaux font la loi. Si une campagne solo est prévue, c'est un match en PVP à 3 contre 3 que nous avons pu essayer. Le mode de jeu reprend le traditionnel capture the flag : il faut ramasser une carcasse de lapin posée à une endroit de la carte et la ramener dans le nid de l'équipe. Le but du campagne adverse : tuer l'aigle qui a ramassé le butin pour lui voler. Il faut donc se protéger les uns les autres, le tout en vol permanent.

0320000008475278-photo-eagle-flight.jpg

Avant de commencer, une question se posait : est-ce que Eagle Flight est un terrain favorable a mal de l'air que l'on peut ressentir parfois en jouant à des jeux en VR ? Les développeurs nous ont expliqué que le jeu avait été développé en collaboration avec des chercheurs spécialisés dans ce domaine, pour justement s'assurer que les risques d'être malade en y jouant soient moindres. Finalement, au bout de 20 minutes d'une partie très intense, aucun effet secondaire à déplorer. On se dit juste qu'en cas de partie prolongée, on peut avoir un peu mal au cou à force de tourner la tête.

0320000008475274-photo-eagle-flight.jpg

Esthétiquement, le jeu ne fait pas de prouesses et affiche des graphismes relativement simples mais tout même convaincants. Ubisoft a privilégié la richesse de l'environnement et la fluidité à une approche graphique réaliste. La vraie question que l'on se pose après y avoir joué, c'est concernant la durée de vie : on a l'impression de vite faire le tour de Paris, et même si la ville cache de nombreux passages secrets, les joueurs acharnés prendront vite le pli. On espère que les différents modes de jeux proposés seront convaincants à la sortie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top