Gamescom 2015 - Divinity Original Sin, Pillars of Eternity, Sword Coast Legends et le RPG old school

Nerces Contributeur
09 août 2015 à 10h00
0
Nous sommes en novembre 1998 et la petite équipe de Black Isle Studios vient de mettre la dernière main à ce qui va devenir l'une des références en matière de jeu de rôle sur PC, Baldur's Gate. Aujourd'hui, près de vingt ans plus tard, une brise de revival souffle sur le jeu vidéo et de nombreux studios ont décidé de revenir à des concepts proches de ceux du vénérable ancêtre. À l'occasion de la GamesCom 2015, nous faisons un petit point sur ces titres alors que leurs extensions / portages consoles arrivent à grands pas.

En effet, certains des jeux dont nous allons parler sont déjà sortis et les amateurs de jeux de rôle old school leur ont déjà réservé un accueil on ne peut plus favorable. C'est notamment le cas de Divinity Original Sin ou de Pillars of Eterniy. L'aventure ne s'arrête toutefois pas là pour ces jeux déjà commercialisés : le premier profitera bientôt d'une enhanced edition sur PC et consoles quand le second refait déjà parler de lui grâce à sa première extension. Enfin, nous n'oublions pas le cas Sword Coast Legends qui fait la part au concept de maître du jeu.

Divinity Original Sin se la joue enhanced edition

Sans hésitation, Divinity Original Sin est à mon sens l'un des meilleurs jeux de l'année 2014. Né d'une campagne Kickstarter, le titre de Larian Studios est parvenu à reprendre les concepts de Baldur's Gate sans jamais être prisonnier de ses codes. Les développeurs ont réussi à moderniser divers aspects du jeu et à lui offrir une réalisation digne de ce nom tout en faisant vibrer la fibre nostalgique des habitués de la Côte des Épées. Conscient du potentiel de son jeu, Larian Studios ne comptait toutefois pas s'arrêter en si bon chemin et il a annoncé une enhanced edition afin 1/ de porter le jeu sur consoles et 2/ de parfaire encore les choses.

Divinity Original Sin profitera en premier lieu d'un nouveau mode en écran partagé qui permet de profiter de l'aventure à deux joueurs en local, sur PC comme sur consoles. Le résultat est très impressionnant puisque Larian Studios est parvenu à conserver la qualité graphique de son jeu en affichant deux zones différentes. Les deux compères joueurs peuvent effectivement être groupés, mais aussi s'éloigner l'un de l'autre : l'écran se divise alors verticalement de manière aussi élégante qu'efficace ! Nous ne savons pas s'il sera possible de jouer à deux au clavier / souris, mais il semble de toute façon plus logique de pratiquer à la manette si on souhaite se lancer en mode coopératif local.

03E8000008135492-photo-divinity-original-sin-enhanced-edition.jpg

N'ayez crainte cependant car l'adaptation des contrôles à la manette est une franche réussite. Le stick droit permet de gérer avec finesse la position de la caméra alors que le gauche est dévolu aux mouvements / sortilèges. Dans le même ordre d'idées, l'artisanat à la manette ne pose aucun problème alors que Larian Studios est parvenu à revoir certains éléments d'interface... même pour les habitués du clavier / souris. Enfin, cette enhanced edition sera aussi l'occasion de découvrir la compétence de double-arme : un personnage pourra enfin manier deux équipements à la fois, un dans chaque main. Gardons le meilleur pour la fin, si Divinity Original Sin Enhanced Edition sortira sur PC, PS4 et Xbox One en octobre, les joueurs PC détenteurs du jeu original... pourront en bénéficier gratuitement !

Pillars of Eternity : une extension pour la rentrée

En partie financé par une campagne Kickstarter lui aussi, Pillars of Eternity a toujours été présenté par ses créateurs comme le successeur spirituel de jeux tels que Baldur's Gate, Icewind Dale et Planescape Torment. Trois inspirations donc pour aboutir à un titre résolument old school dont l'aspect graphique est par exemple moins moderne que celui de Divinity Original Sin. Une orientation qui n'a pas freiné le succès d'un jeu encensé par la critique autant que la communauté. Obsidian n'a donc eu aucun mal à tenir sa promesse d'une extension pour prolonger un peu plus le plaisir des joueurs. Baptisée The White March, celle-ci doit sortir le 25 août prochain.

D'ores et déjà sous-titrée Part 1, cette « marche blanche » sera complétée plus tard, mais en attendant, dès la fin du mois, il sera donc possible de découvrir une toute nouvelle aventure, entièrement intégrée à Pillars of Eternity. Une aventure qui débute dans le village de Stalwart, essentiellement peuplé de pêcheurs. Le maire de la bourgade cherche un groupe de héros capable de se rendre dans la forteresse naine - depuis longtemps abandonnée - de Durgan's Battery afin d'en reprendre le contrôle. À partir de là, les choses fonctionnent à la manière du jeu de base : le village de Stalwart est une sorte de hub qui conduit vers de nombreuses quêtes et missions aux objectifs variés.

03E8000008135494-photo-pillars-of-eternity-the-white-march-part-1.jpg

The White March apporte de nouveaux sorts, de nouvelles armes et un compagnon inédit, Zahua un moine considérant que la souffrance est indispensable à la rédemption : il se caractérise par la puissance de ses attaques au corps-à-corps. Comme les autres héros, il peut progresser jusqu'au niveau 14 - contre 12 auparavant - et profite de compétences inédites. Notons qu'il sera possible de multi-classer un personnage : la dépense de points de compétence peut alors se faire sur les arbres d'autres classes. Enfin, un système de scripts vient - en partie et sans obligation - automatiser les combats. On peut ainsi paramétrer les réactions des différents personnages selon la situation. The White March sera gratuit pour tous les soutiens Kickstarter du jeu, nous ne connaissons pas le prix pour les autres joueurs.

Sword Coast Legends : un hymne à Dungeons & Dragons

Petite équipe basée en Floride, n-Space est principalement connu pour ses contrats d'adaptation avec de grosses sociétés telles qu'Activision ou Disney. Ainsi, ses créateurs se sont surtout fait un nom sur les portages de Call of Duty à destination des Nintendo DS, mais ils ont décidé de lancer leur propre projet avec Sword Coast Legends, un titre plus qu'inspiré du monde de Dungeons & Dragons. Basé sur la cinquième édition du livre des règles de cette institution du jeu de rôle papier, Sword Coast Legends se partage en deux parties, deux contenus d'égale importance : d'un côté une campagne solo classique dans sa forme et de l'autre le mode Dungeon Master qui doit permettre de retrouver un peu de l'ambiance d'un jeu de rôle papier.

La campagne solo de Sword Coast Legends a été écrite par des vétérans de l'industrie, des anciens de l'équipe qui a conçu Dragon Age Origins. Elle offre un accès à cinq races, six classes de personnage et reprend à sa manière tous les concepts clefs que l'on retrouve dans les jeux à la mode Baldur's Gate. Il est ainsi question de proposer des combats en temps réel, mais que l'on peut interrompre à tout moment grâce à la technique dite de la pause-active. Mieux, cette campagne qualifiée de « solo » peut aussi se faire en mode coopératif avec un maximum de trois amis pour profiter d'une aventure plus enivrante.

03E8000008135496-photo-sword-coast-legends.jpg

Cela dit, le gros morceau du jeu reste cette promesse de retrouver un peu de la fraîcheur de Neverwinter Nights. En effet, le mode Dungeon Master invite un joueur à endosser le costume de maître du jeu. Jusqu'à quatre joueurs peuvent alors pénétrer dans son aventure, dans son scénario. Le maître peut aussi simplement télécharger une histoire déjà créée par d'autres, mais le plus important est ce jeu asymétrique directement issu du jeu de rôle papier. Le maître doit guider le groupe d'aventuriers à travers les dangers et mystères du scénario. Il n'est pas réellement opposé à ses partenaires du jour, mais peut mener les choses comme il l'entend, modifier les événements à sa guise, personnaliser cette épopée. Sword Coast Legends sortira le 29 septembre (Windows, Mac OS, Linux). Des versions PS4, Xbox One suivront.

Un genre promis à un avenir radieux

Pour être tout à fait complets, il nous faudrait aussi évoquer l'adaptation de Wasteland 2 aux dernières consoles de salon - PlayStation 4 et Xbox One - mais aussi la mise au point de Siege of Dragonspear, la première extension pour Baldur's Gate : Enhanced Edition. Le lancement de quelques campagnes Kickstarter a permis de confirmer qu'il existait bien un public pour ces jeux, même en conservant un traitement un peu old school. Ces campagnes ont aussi confirmé que les grosses structures d'édition ne sont pas à même d'évaluer les réels désirs des joueurs... en tout cas pas dans ce domaine. Réjouissons-nous de voir de nombreux projets fleurir... surtout que pour le moment la qualité ne fait pas défaut !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Un démantèlement des GAFA ?
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Le GPS européen Galileo est désormais utilisé sur un milliard de smartphones

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top