Gamescom 2015 - Scalebound, quand PlatinumGames se met à l'action-RPG

le 08 août 2015 à 11h46
0
Connu et réputé pour son travail sur Bayonetta, MadWorld ou encore Vanquish, le studio Platinum Games travaille actuellement sur Scalebound, un action-RPG fantasy. Mais certaines habitudes sont difficiles à perdre.

Pour présenter Scalebound à la presse, Hideki Kamiya a fait le déplacement jusqu'à Cologne avec une démo de gameplay de son nouveau bébé sous le bras. Le réalisateur, à qui l'on doit notamment Bayonetta et Devil May Cry, insiste : le jeu est un « vrai RPG ». Et si Kamiya veut faire passer au maximum le message, c'est sans doute parce que la séquence de jeu présentée à la Gamescom dévoile un gameplay qui porte la griffe de PlatinumGames, à savoir des combats nerveux façon beat them all survitaminé sur fond de musique rock'n'roll.

Donjons et dragons



Scalebound met le joueur dans la peau de Drew, un dragonnier qui évolue dans un monde portant le nom ô combien original de Draconis. Drew se promène constamment avec Thuban, un gigantesque dragon qui le suit comme son ombre. Le lien fusionnel qui unit Thuban et Drew est symbolisé par le bras droit de ce dernier, recouvert d'écailles. Physiquement, Drew apparaît comme un mélange de Nero de Devil May Cry 4 et de Dante version DmC, deux titres sur lesquels PlatinumGames n'a cependant pas travaillé mais Hideki Kamiya ayant créé la franchise à l'époque chez Capcom, difficile de ne pas y penser.

0320000008134314-photo-scalebound.jpg

Mais revenons à nos dragons : la séquence de gameplay d'une quinzaine de minutes propose donc de découvrir des combats dynamiques au sein d'un monde ouvert, dans lequel Drew et Thuban évoluent au gré des missions et des donjons à explorer. Il arrive, à ce titre, que Drew doive avancer seul dans des endroits où le dragon ne peut pas se rendre, et donc pas l'aider. Il lui faut donc survivre au mieux en attendant que son compagnon à écailles puisse le rejoindre, et éventuellement l'aider à combattre à ses côtés.

La folie des grandeurs



Autre élément assez caractéristique des productions de PlatinumGames : la présence d'environnements grandioses, et surtout d'ennemis démesurés. Les dragons étant déjà gigantesques, il faut des adversaires à leur taille. On peut donc s'attendre à combattre des créatures de la taille d'un immeuble, et pour cela Drew peut compter sur Thuban, à qui il peut donner des ordres pour l'aider. La localisation des dégâts sur les ennemis sera également de mise, ce qui n'est pas sans rappeler Metal Gear Rising.

0320000008134316-photo-scalebound.jpg

Face à tout ça, on commençait à se demander où se trouvaient les éléments propres au RPG promis. C'est principalement à travers une vidéo présentée à la fin du hands-off que quelques informations ont été distillées, notamment concernant le système d'évolution du dragon. Ce dernier sera entièrement personnalisable à l'aide des points de compétence acquis, mais également grâce à des gemmes récupérées lors des combats, qui font office de monnaie. On pourra donc équiper son dragon d'une armure, choisir la couleur de ses écailles, et même l'élément avec lequel il peut combattre - feu, glace, etc. Drew ne sera pas en reste, et disposera également de son système d'évolution.

Enfin, Hideki Kamiya a également évoqué un mode coopératif jusqu'à 4 joueurs qui sera proposé au lancement du titre, mais n'en a, pour l'heure, pas dit plus. Si Scalebound convainc déjà pour son côté action, puisqu'il s'appuie sur le savoir-faire de PlantinumGames, il va falloir attendre un peu pour en voir plus du côté RPG pour s'assurer de l'équilibre entre les deux. Si l'intérêt se confirme, Scalebound pourrait bien donner un The Last Guardian sous stéroïdes du plus bel effet.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

88% des Américains consultent leur smartphone en regardant la TV
Le navigateur gamer Opera GX est accessible en early access
Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
Mazda ne veut plus d'écrans tactiles dans ses véhicules
Une nouvelle Nvidia Shield aperçue dans la console développeur de Google Play
OnePlus 7 Pro : l'édition limitée Almond disponible le 25 juin
scroll top