E3 2015 : Deus Ex Mankind Divived ne divise pas les joueurs

Par ,
le 19 juin 2015
 0
Succès critique autant que commercial, Deus Ex Human Revolution aura droit à une suite qui s'est laissé approcher le temps d'une jolie présentation estampillée E3 2015.

Plus souriant que jamais, Adam Jensen a affolé le mercato de l'été 2029 en troquant son poste chez Sarif Industries - il y travaillait au début de Deus Ex Human Revolution - pour un poste d'exécutant dans une agence de renseignement internationale. Oui, Deus Ex Mankind Divived débute en 2029, soit deux ans après les broutilles contées dans l'opus précédent.

Les améliorations imaginées par Sarif Industries sont visiblement plus accessibles qu'une paire de lunettes dans la France de 2015 puisque les transhumains sont maintenant très nombreux. Ils ne sont toutefois pas toujours très bien vus par une population qui a tendance à les mettre à l'écart et à leur rendre la vie dure au travers de contrôles musclés que ne renieraient sans doute pas la police de Ferguson.

« I shot the Sarif... »


Mais revenons-en à nos moutons. La démonstration - non jouable hélas - qui nous a été faite de Deus Ex Mankind Divived débute alors qu'Adam Jensen est envoyé à Prague. Là, il doit se mettre sur la piste d'un certain Rucker, leader présumé d'une organisation terroriste qu'il convient de mettre hors d'état de nuire pour faire plaisir à sa hiérarchie. Seulement, voilà, Adam Jensen, il a oublié d'être « con » et il se rend vite compte que le dénommé Rucker n'est peut-être pas le danger public que l'on a tenté de lui dépeindre.

03e8000008081008-photo-deus-ex-mankind-divided.jpg


Las ! Il n'a pas le temps d'intervenir et le pauvre bougre se fait descendre de manière assez répugnante - espérons que son doubleur n'a pas été payé à la ligne ! - et sans avoir pu éclairer davantage notre lanterne. Notez bien que cette courte séquence de dialogue est la seule que nous avons pu découvrir dans cette démo qui laissait volontairement de côté le scénario et les embranchements multiples pourtant vantés par la production.

Eidos Montréal s'est toutefois montré très clair sur plusieurs points. Tout d'abord, les décisions prises par le joueur auront un impact majeur sur le déroulement de l'histoire et si on peut évidemment comprendre que certains personnages croiseront à plusieurs reprises le chemin d'Adam, on peut aussi penser que les développeurs vont revoir le côté « fins multiples » : la sortie de The Witcher 3 a permis de montrer ce qu'était vraiment des fins multiples !

Dans le cas de Deus Ex Mankind Divived, il faudra toutefois prendre son mal en patience pour en savoir plus, notre présentation E3 2015 se limitant à un ressenti général. Un ressenti d'excellente facture d'ailleurs, il faut le souligner. La nouvelle version du moteur maison - le Dawn Engine - n'y est pas étrangère et l'ouverture de la démo sur la gare ferroviaire de Prague est assez stupéfiante : l'ensemble grouille de vie, des événements se produisent au second plan, les personnages vaquent à leurs occupations et se comportent de manière très naturelle.

03e8000008081012-photo-deus-ex-mankind-divided.jpg


Adam Jensen : il ne faut pas se payer sa pomme


Rien à redire non plus sur l'aspect purement graphique avec un niveau de détail pour le moins impressionnant et une modélisation des personnages largement améliorée depuis le précédent opus. Notez bien que la démo tournait sur PC et que nous n'avons - logiquement - encore aucune idée de la configuration nécessaire pour profiter d'un tel rendu.

Côté gameplay, les développeurs ont longuement insisté sur leur volonté de remettre les takedowns au cœur de l'action. Ils les souhaitent plus simples à mettre en œuvre et voudraient inciter davantage les joueurs à employer les aptitudes / modifications d'Adam plutôt que de se résoudre à de plus classiques gunfights pas forcément dans l'esprit du jeu.

Si nous avons pu découvrir pas mal de nouvelles compétences / améliorations, il est en revanche très difficile de se faire une idée de leur portée. Impossible par exemple de deviner l'impact du mode Titan qui confère une résistance contre les balles - de courte durée - à Adam Jensen. Même chose pour les multiples outils de piratage ou la compétence de téléportation dont l'efficacité dépendra évidemment de l'équilibrage du jeu.

Pour notre démo, les développeurs pouvaient effectivement les utiliser sans aucune restriction, Adam Jensen disposait aussi de munitions illimitées et d'une invulnérabilité de bon aloi. Quoi qu'il en soit, Deus Ex Mankind Divived est d'ores et déjà parvenu à nous plonger dans son ambiance malsaine et les développeurs sont parfaitement conscients des défauts que l'on pouvait faire à leur précédent titre... De bon augure pour la suite des événements, non ? Sortie prévue courant 2016 sur PC, PS4 et Xbox One.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top