Cobalt, lithium… développer les technologies vertes ne vas pas aller sans heurts

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
03 janvier 2020 à 15h14
20
Mine cuivre

HYPERLIEN | En s'engageant dans une course aux matériaux les plus durables possible, les constructeurs de produits high-tech se bardent d'œillères. D'après The Verge en tout cas, l'impact du minage intensif de minerais plus « respectueux de l'environnement » serait plus délétère qu'autre chose.

Lire l'article sur The Verge :
« Building climate-saving tech digs up new problems »


En quelques mots :

  • Se passer des énergies fossiles demande aux constructeurs de se fournir en métaux rares pour la production de batteries ou de panneaux solaires. Mais le minage de ces minerais fait en réalité plus de mal que de bien à la planète... et à l'être humain.
  • « Le minage de métaux et leur extraction sont la base d'une transition bas-carbone. Mais c'est bien trop sale, dangereux et dommageable de continuer dans cette trajectoire », alerte Benjamin Sovacool, professeur de politique énergétique à l'Université de Sussex dans un article paru dans le journal Science, dont The Verge se fait le relai.
  • L'extraction du cobalt, dont l'usage est primordial dans les batteries au lithium-ion que l'on retrouve dans les véhicules électriques et les smartphones, est effectuée en majorité en République démocratique du Congo. Un pays qui s'est forgé un solide monopole sur ce type de minage, notamment en employant une main d'œuvre à bas coût fournie par... des enfants. Des énergies plus vertes, certes, mais teintées de rouge lorsque l'on garde en tête les innombrables mineurs qui perdent la vie pour fournir ces métaux rares.



L'Hyperlien est la base d'Internet. S'il y a des sujets à vous partager depuis d'autres médias, on vous écrit un Hyperlien.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
10
nicgrover
C’est malheureusement un fait, l’esclavage contemporain passe d’abord par les enfants. Ils ne coûtent rien (quand ils ne sont pas vendus par leurs parents), ils se contentent de très peu voir quasiment rien (en matière de rémunération) et quand ils ne peuvent plus fournir, on les jette et on les remplace… Cette main d’oeuvre bon marché ne coûte rien et malheureusement elle en redemande pour nourrir la famille…<br /> Que Tesla, Apple, Samsung, Microsoft etc etc etc se regardent devant le miroir chaque matin. Que laisseront-ils à nos petits-enfants… Une planète desséchée…
nicgrover
J’ai eu du mal à lire et comprendre votre message mais comme l’on dit, les conseilleurs ne sont pas les payeurs…<br /> Et rabâcher ce type d’arguments n’avance à rien… La société de consommation nous consomme et l’on n’y peut rien si ce ne sont les petites avancées perso quant à la consommation. On fait plus attention mais ça vous le saviez déjà… Non…
MisterGTO
On parle du cobalt utilisé dans le raffinage du pétrole?<br /> Cobalt qui n’est pas recyclable car détruit…<br /> Roulez Electrique – 27 Nov 19<br /> Le cobalt dans... l'industrie pétrolière !<br /> Une critique récurrente envers les véhicules électriques concerne l'usage du cobalt dans les batteries lithium-ion. Il est intéressant de savoir que la grande majorité de ces critiques oublient que le cobalt a de multiples usages et qu'on en utilise...<br />
Pas_Moi
Bientôt on n’aura plus suffisamment de métaux pour toutes ces batteries, de voitures et autres, de très très nombreux autres…<br /> Mais toujours du pétrole pour les voitures, mais aussi les idées à la con d’écolos, qui pensent réellement que la voiture 100% électrique a le moindre avenir en tant qu’outils de déplacement pour tous…et qu’en plus, l’électrique, c’est plus écologique en restant branché en permanence, alors qu’une voiture essence qui roule peu, ne pollue pas du tout au garage moteur arrêté.<br /> Ensuite les mêmes écolos avec leur idées, viendront comme par le passé (Ex: bio-carburant et l’Amazonie, sortie du nucléaire et l’Allemagne), alors que les camions ne sont toujours pas sur des trains électriques sans batterie, pleurer à cause de n’enfants, de pollution tout azimut et évidemment en bon bobo-écolo chercher à interdire aux autres de se déplacer comme bon leur semble.
MisterGTO
Parce que tu crois que le pétrole il y en a encore pour des siècles ?<br /> Le retour sur terre va faire mal
illuminati
Oui.
MisterGTO
Il y en aura toujours? Oui<br /> On en produira assez? Non<br /> Il ne faut pas comprendre quantité disponible et flux de production
nicgrover
Chacun fait comme il veut mais je pense à mes petits enfants et je fais le maximum pour faire ma part d’efforts dans ce sens.<br /> Mais il y a les septiques de tous bords qui s’y refusent sous divers prétextes… USA, Australie… Et même en France…
gannher
Et donc comme je le disais sur un autre sujet, je pense qu’utiliser des voitures électriques et aussi (voire plus) polluant et néfaste pour la planète que des voitures essences / diesel.<br /> J’ai également l’impression (mais c’est à confirmer) que la fabrication des voitures classiques est bien plus contrôlée en ce qui concerne l’utilisation d’enfants travailleurs.
Pas_Moi
Le prétexte, c’est l’écologie et les réalistes ne sont pas des septiques, mais ont bien compris que c’était l’écologie le prétexte.<br /> Ecologie pour faire cela ?<br /> « Cobalt, lithium… développer les technologies vertes ne vas pas aller sans heurts »
Pas_Moi
Il y aura suffisamment de métaux pour les batteries ? Non<br /> On aura suffisamment de mines ? Non<br /> Suffisamment d’enfants à exploiter (Article) ? Non<br /> Il ne faut pas confondre, une lubie sous couvert d’écologie et la réalité.<br /> Le retour sur terre va faire mal
Pas_Moi
Il suffit de voir l’auteur « François Boucher » de l’article cité, qui n’est en rien un scientifique, ni même expert du pétrole;<br /> " François Boucher<br /> Ingénieur électrique de formation, je suis le développement et la mise en marché des véhicules électriques depuis plusieurs années.Le Québec étant pourvu d’énergie bleue abondante et renouvelable, il est simplement sensé de promouvoir le transport électrique dans la belle province.<br /> Je suis actuellement propriétaire d’une Volt 2012 et d’une Tesla S 2013.J’ai installé des panneaux solaires photovoltaiques qui nous permettent de « rouler au soleil! ». Ma femme est devenue propriétaire d’une Tesla modèle 3 en septembre 2018 et nous organise pour diminuer nos déchets.Nous avons tous les deux signés le Pacte sur la diminution des GES."<br /> Propagande pro électrique, utilisée comme référence, alors que cela ne représente rien de plus qu’un avis, orienté sous couvert d’article, qui ne prend même pas en compte le nombre énorme de véhicules thermiques de la planète par rapport au ridicule nombre de véhicules électriques, dans cette PROPAGANDE.
srochain
Ce que j’en pense ? Que c’est un condensé de fake news, probablement destiné à tailler un costume aux nouveautés avec sans doute une arrière pensée de sauvetage des industries bien installées avec leur lobby qui ont pignon, sur rue et une armée de petits perroquets pour colporter toutes ces fake news.<br /> A commencer par le pillage de la planète de toutes ces richesses si rares que sont cobalt et lithium, qui sont si peu rares qu’ils comptent parmi les métaux les plus répandus dans la croute terrestre. A titre d’exemple il s’y trouve 7 fois et demi plus de lithium que d’uranium.<br /> Dans la continuité du rare et utilisant des produits polluant on calomnie le panneaux photovoltaïque qui ne contiennent à 90%… que du sable sous deux formes, le verre et le silicium, et presque tout le reste c’est l’aluminium qui sert à faire le cadre du panneau.<br /> Quant aux milliers de petits congolais qui extraient le cobalt de leur petits doigts graciles, il s’agit surtout de pelles mécanique qui extraient le minerais contenant un mélange de différents matériaux premiers, comme le cuivre par exemple, dont le cobalt n’est qu’un des ingrédients. Mais bien sûr si on monte en épingle que sur les montagnes de gravats que sont les déchets du tri mécanisé il se trouve des gosses qui n’extraient d’ailleurs pas spécialement le cobalt mais tout ce qu’ils peuvent revendre à des marchands qui n’approvisionnent pas plus les fabricants de batteries que ceux de réfrigérateurs bien sur, ce sera la faute des fabricants de batteries. C’est comme les gosses aux Indes qui ramassent les bouts de houilles sur les terrils charbonneux, soyez sans crainte, leurs clients ne sont pas les centrales à charbon allemands (mais je m’étonne tout de même de ne pas l’avoir déjà lu), mais n’importe qui pouvant se contenter de très très petites quantités, pour faire bouillir la soupe que sert le restaurant du coin à Bombay par exemple.<br /> Bref, c’est le genre d’article qui dénonce sans même apporté la moindre présomption de vérité, ne parlons même pas de preuve, à ce qu’il raconte. Mais ça n’empêche pas de voir un tas de gogo mordre à l’hameçon…… calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose<br /> Serge Rochain
Pas_Moi
C’est vrai que l’on pense ce que l’on veut, visiblement il y en a même qui compare la quantité d’uranium à celle du lithium…de la planète.<br /> Comme si l’énergie potentielle de ces minerais était la même, maintenant il y en a certains, gogos des nouvelles technologies, qui ont peut être inventé le réacteur au Lithium ?<br /> A on me dit que c’est une fakenews, c’est toujours l’uranium qui sert dans une centrale nucléaire. Bientôt on va me dire que le charbon, c’est mieux que le nucléaire, c’est écolo, ah non c’est vrai en Allemagne c’est le charbon en très grande quantité, qui remplace l’uranium, pour sortir du nucléaire, dont on a besoin en moindre quantité pour avoir une production électrique équivalente.<br /> Je pense qu’il y a des vendeurs de batteries, qui décidément ne doutent de rien, pour manipuler l’opinion.
Jean-Charles_Bossard
C’est toujours étonnant de voir le ton agressif des échanges sur ces sujets.<br /> En ce qui me concerne, je suis passé à la voiture électrique (Tesla Model 3) en 2019 et j’en suis très heureux.<br /> Plusieurs points sont incontestables :<br /> bénéfice de la VE en ville : pas de gaz d’échappement, pas de bruit et même pas de micro-particules de freins (puisque 90 % du freinage vient du frein moteur)<br /> bénéfice de la VE en terme d’émission carbone, quand on roule en France ou en Norvége (deux pays à l’électricité décarbonnée à quasiment 100 %)<br /> Personne ne sortent que les VE ne consomment pas de ressources rares à leur fabrication, notamment pour les batteries, mais mes priorités sont la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution en ville.<br /> Et, sur ces deux points, il faut être de très mauvaise foi pour nier les bénéfices du VE.<br /> J’ajoute, même si ce n’est pas en rapport avec les autres sujets, que j’ai retrouvé du plaisir à conduire, même sur l’autoroute, avec une nouvelle approche de la route : rouler tranquillement (à 125 Km/h plutôt que 140 Km/h =&gt; impact 20 % sur l’autonomie), en sécurité (la conduite assistée - qui n’est pas la conduite autonome, qui n’est qu’un mythe à horizon 10 ans - procure un sentiment de sécurité et de moindre fatigue).<br /> Enfin, c’est un peu égoïste, j’en conviens, mais une voiture garantie 8 ans ou 800.000 km sans aucune révision avec un budget « carburant » divisé par 10*, je trouve ça pas mal.<br /> à Paris, la recharge des VE est gratuite sur les bornes Autolib (moyennant une carte de 120 €/an) et le stationnement est gratuit pendant 6 heures dans tout Paris et pendant 2 semaines dans son quartier…<br />
Pas_Moi
Paris c’est bien la ville qui veut interdire les voitures thermiques, sous prétexte de pollution ? Sous prétexte de réchauffement climatique ? PRETEXTE.<br /> En fait Paris devient une dictature pour les automobilistes, mais évidemment vous n’êtes pas concerné, puisque vous polluez avec vos batteries ailleurs dans le monde, faites de la PUB pour un système électrique qui n’est pas généralisable sur l’ensemble du parc de voitures…<br /> Et vous trouvez que ce n’est pas agressif, d’interdire aux autres de rouler dans les villes ? Avec un budget location de batterie, je parle pour Monsieur et Madame tout le monde, parce que Tesla, à mon avis, ne percera jamais en France et restera un marché de niche pour gens aisés.<br /> Alors l’électricité et la location de batterie, revient plus cher qu’un plein d’essence, pour qui roule peu, mais çà le prix supposé bas de l’électricité en général, les mêmes oublie la location de batterie.<br /> Mais évidemment, il est question d’un sujet qui parle de Mines et batteries, pour avoir une PUB de plus pour TESLA.
philouze
« en quelques mots » :<br /> il faut huit fois moins de cobalt en 2020 pour faire une batterie qu’en 2010, et on pense passer rapidement au zéro cobalt<br /> (presque) tous les opérateurs sont en train d’imposer des certificats garantissant l’absence de « cobalt d’enfants » dans leurs produits. Cobalt « manuel » qui contrairement à ce que dit l’article, ne représentait qu’une fraction de la production.<br /> le tonnage de ces matériaux représente une fraction infime du tonnage de pétrole qu’ils remplacent. même si aucune technique n’est verte, il n’y a pas photo.<br /> Un exemple frappant : les ressources conventionnelles planétaires du Lithium, qu’on va exploiter sur peut être un siècle, représentent à peine le tonnage d’une JOURNÉE de pétrole.<br /> Et là, pas de réutilisation sur 10 ans, pas de recyclage possible.
Pas_Moi
Je me demande quel est le tonnage total en 2020, de chaque voitures thermiques de toute la planète en circulation si l’on venait à toutes les peser ensemble ?<br /> Comparé au tonnage total probablement infime en 2020, de toutes les voitures électriques de toute la planète ?<br /> Evidemment sans carburant dans le réservoir pour les unes et sans batteries pour les autres…<br /> Une journée de pétrole actuelle, pour alimenter l’équivalent de SI peu de voitures électriques, ça doit faire vraiment des moteurs thermiques gargantuesques…si l’on change l’échelle pour réduire le nombre de thermiques au nombre ridicule d’électriques en circulation…<br /> Heureusement qu’il n’y a pas photo, on ne peut pas comparer une technologie qui représente très peu de voitures, avec une autre, qui en plus ne prend en compte que la fabrication de batterie, MAIS pas la fabrication de l’énergie électrique pour les recharger.<br /> Le carburant étant pas essence, une énergie par lui même qu’il suffit d’enflammer pour rouler, la batterie n’étant rien d’autre qu’un réservoir vide, qu’il faut recharger, recharger, recharger, donc production d’électricité.<br /> ET LA ENCORE, la proportion d’énergie renouvelable planétaire et ridicule, par rapport au nucléaire, thermique il n’y a pas photo.
Black_Panther
Votre raisonnement serait correct si l’on faisait abstraction du fait qu’il y a longtemps que nos mines d’uranium on fermés et que désormais notre principal fournisseur de combustible nucléaire est…l’Australie, pays qui n’est pas vraiment réputé pour sa consommation modérée et qui de plus produit son énergie majoritairement à partir de centrales à charbon. Je vous rappelle également que les engins utilisés pour l’extraction eux ne sont pas électriques et je passe également sur les différentes étapes de transformation du minerais et son transport sur des milliers de kilomètres. Dans ces conditions, parler d’énergie « décarbonnée » est un manque d’honnêteté intellectuelle.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L’Inde annonce une mission lunaire de rattrapage
Le code de One UI 2 nous en dévoile un peu sur le module photo du Galaxy S20 (et pas que)
Disney+ : attention à l'arnaque des bêta-testeurs !
S.T.A.L.K.E.R. 2 est toujours en développement, et profite de l’Unreal Engine 4
GTA V est disponible dès aujourd'hui sur le Xbox Game Pass !
CES 2020 : OnePlus tease le module photo invisible de son ConceptOne
En 2020, AMD sera le plus gros vendeur de puces en 7 nm
Offrez-vous le Pack PS4 Collector Death Stranding pour seulement 159,99€ chez Amazon
Entamez l'année 2020 en économisant près de 370€ sur l'achat d'un PC portable Acer Swift
Xiaomi privé de Home et Assistant par Google pour défaut de sécurité
Haut de page