Faut-il passer au Blu-ray Ultra HD ? Une expérience de cinéphile au pays de la 4K HDR

20 avril 2016 à 12h44
0

La nécessité d'un équipement complet

Mon expérience est donc assez mitigée. D'un côté, un comparatif poussé entre l'image d'un BD standard - en Full HD et sans informations HDR, upscalé par le lecteur de Panasonic -, et l'image d'un BD UHD, - avec tout ce qu'il faut tournant sur le même lecteur -, met effectivement en avant une évolution flagrante de la finesse des détails et de contrastes bien plus naturels. Dans un visionnage sans comparatif, seul un œil entraîné et connaissant bien le film en question saura assurément mettre le doigt sur l'évolution offerte par le HDR.

Comme il s'agit très clairement de l'apport le plus flagrant de ce nouveau format de Blu-ray, il va sans dire que l'expérience sur un téléviseur UHD qui ne prend pas en charge le HDR est nettement moins intéressante. Sur mon téléviseur Philips, je remarque bien sûr une image plus précise en raison de la multiplication par 4 de la définition de l'image, qui est nativement en 4K sur le disque prêté par Sony. Mais cela justifie-t-il d'acquérir un lecteur UHD à plusieurs centaines d'euros ? Sincèrement, je ne pense pas. D'autant que, rappelons-le, la plupart des premiers disques commercialisés - sauf chez Sony - ne sont pas en 4K natif, mais eux-mêmes upscalés, ce qui signifie qu'on paie dans ce cas plein pot pour un film dont le master intermédiaire a été travaillé en 2K et ensuite upscalé en 4K. En dehors de l'argument HDR, il n'y a pas d'intérêt à repasser à la caisse.

0226000008381722-photo-blu-ray-ultra-hd-de-the-revenant.jpg

Aujourd'hui, Sony est le seul studio d'Hollywood à maîtriser toute la chaîne de production cinématographique en 4K, du fait de ses engagements à la fois en tant que producteur, constructeur et distributeur de contenu. C'est le seul éditeur qui, aujourd'hui, propose réellement des BD UHD en 4K natif. Cela signifie que j'ai pu réaliser mes essais avec une galette réellement significative. Ça n'aurait pas été le cas avec n'importe quel disque de n'importe quel éditeur.

Avec HDR, ou rien

En 2016, la plupart des téléviseurs UHD haut de gamme, ainsi que certains modèles de milieu de gamme, sont vendus avec la prise en charge du HDR. On peut clairement dire que le HDR, c'est la nouvelle 3D. D'ailleurs, alors que la plupart des premiers BD UHD vendus dans le commerce font figurer les mérites du HDR sur leur jaquette - à l'avant des boîtiers chez Fox, à l'arrière chez Sony -, aucun d'eux ne propose une version en 3D du film qu'il contient.

0320000008315232-photo-samsung-ubd-k8500.jpg

Par conséquent, si vous disposez, comme moi, d'un téléviseur Ultra HD qui n'est pas compatible avec le HDR, acquérir un lecteur de Blu-ray Ultra HD est loin d'être une urgence. Des prix élevés - le lecteur de Samsung est annoncé à 500 euros -, un catalogue de disques encore pauvre, pour un tarif de 30 euros par film, et un apport de qualité existant, mais pas forcément essentiel, autant d'arguments qui donnent envie d'attendre que tout cet écosystème se développe.

Cependant, si vous disposez ou comptez acquérir un téléviseur Ultra HD compatible HDR dans les prochains mois, alors la question se pose différemment. Acheter un lecteur de BD UHD s'avère, dans cette logique, bien plus cohérent.

Une évolution en douceur, ou la magie du combo

Dans tous les cas, ce tête-à-tête de plusieurs heures avec Spider-man m'a confortée dans l'idée que je me faisais à la base de ce nouveau format : le gap est trop peu flagrant entre BD et BD UHD pour que je voie l'intérêt de racheter des Blu-ray Ultra HD pour remplacer des Blu-ray... sauf, éventuellement, pour une petite poignée de films. Et encore. Lorsqu'on s'acharne à chercher les différences, on les voit. Mais de là à dire qu'après avoir vu un film en 4K HDR, on ne peut plus le revoir en Full HD ou upscaling 4K ensuite, il y a un fossé.

La solution se trouve peut-être dans l'habile stratégie marketing mise en place depuis plusieurs années par les éditeurs de Blu-ray et DVD. Ces derniers proposent en effet, depuis l'arrivée du format HD sur le marché, des combos qui contiennent plusieurs formats de disques. Blu-ray + DVD voire Blu-ray 3D + Blu-ray pour des éditeurs comme Disney. Désormais, les éditeurs misent sur des combos Blu-ray UHD + Blu-ray, permettant ainsi aux cinéphiles de faire l'acquisition d'un format lisible sur une platine Blu-ray ou une console de jeux, et de disposer du nouveau format, en attendant de changer de lecteur. Accessoirement, cette nouvelle tendance enterre un peu plus le format 3D, qui disparaît complètement de l'offre.

01F4000008409040-photo-blu-ray-uhd.jpg

Encore faut-il être prêt à payer 30 euros pour une nouveauté - excluons d'emblée les fonds de catalogue. Des éditeurs comme la Fox vont commencer à dégainer rapidement : un combo pour Deadpool est prévu le 17 juin prochain, pour ne citer qu'un exemple. Les lecteurs, eux, vont se compter sur les doigts d'une main cette année, et c'est sans nul doute en 2017 que plusieurs modèles commenceront à tirer les prix vers le bas.

De mon point de vue, rien ne presse. Si l'on peut s'y préparer en douceur, en investissant dès maintenant dans l'achat de quelques galettes en UHD, on est davantage face à une évolution que face à une révolution. Il n'est donc pas l'heure de se ruiner.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top