Faut-il passer au Blu-ray Ultra HD ? Une expérience de cinéphile au pays de la 4K HDR

20 avril 2016 à 12h44
0

L'essentiel : le contenu

On a bien compris que l'UB900 était beaucoup plus qu'un simple lecteur de Blu-ray UHD, mais comme c'est quand même ce qui nous intéresse dans cette expérience... j'ai commencé par mettre un Blu-ray normal dedans. En l'occurrence, le Blu-ray de The Amazing Spider-man 2, tout simplement parce qu'il s'agit aussi du film dont je dispose en BD UHD. Paradoxalement, Sony est le seul éditeur à avoir répondu présent pour cette expérience, alors que ce sont ses disques qui sortent parmi le plus tard sur le marché français.

J'ai donc commencé par visionner le début du film en Blu-ray mis à 'échelle en 4K par le lecteur. Pas grand-chose à dire quant à la qualité d'image, très bonne, très fluide. Pas grand-chose à dire également concernant la colorimétrie et le contraste, dont l'apport vis-à-vis de mon téléviseur Philips et mon lecteur de Blu-ray standard - la PS4 - ne me saute pas particulièrement aux yeux. Mais ce visionnage express avait surtout pour but de me rafraîchir la mémoire, pour passer au même film en BD UHD.

0226000008409030-photo-the-amazing-spider-man-2.jpg


Cherchez le pixel

L'autre intérêt du BD UHD est d'avoir une image en 4K sur le disque, ce qui, forcément, évite la mise à l'échelle forcée sur un écran 4K. L'upscaling des Blu-ray est néanmoins convaincant et même en approchant son nez de l'écran, il est difficile de discerner les pixels. Seul subsiste le grain cinématographique.


Une précision sur ce point : la plupart des écrans 4K présents sur le marché disposent d'un processeur qui optimise l'upscaling d'une source Full HD vers une définition Ultra HD. Un argument mis en avant très tôt par les constructeurs, pour une raison simple : il existe actuellement peu de contenu natif en Ultra HD. Outre les éventuels films de vacances filmés au caméscope 4K, certains contenus sur Netflix ou sur YouTube, la plupart des contenus que les possesseurs d'un écran Ultra HD visionnent, ne sont pas en 4K. De fait, l'upscaling de Blu-ray standard n'est pas un argument suffisant pour pousser à l'achat d'un lecteur UHD, pour la simple raison que l'écran de télé lui-même peut faire le boulot. C'est plutôt du côté du HDR, le high dynamic range, de plus en pus vanté par les constructeurs de télé et certains producteurs de contenus - dont Netflix -, qu'il faut se tourner.

Le HDR, technologie subtile

Le constat général, c'est que l'apport du HDR est tantôt subtil, tantôt évident. Tout dépend des scènes et des plages de couleurs. C'est surtout flagrant lorsqu'on compare l'image du BD UHD à celle du BD : on constate effectivement des couleurs plus vives, plus naturelles, ce qui est plus agréable à regarder. Paradoxalement, étant donné que c'est plus naturel, on a le sentiment d'être devant quelque chose d'évident, et ça n'est pas spécifiquement choquant au final.

03E8000008409034-photo-comparo-spidey.jpg
Malgré la qualité faible de la capture, on voit la différence de couleurs et de luminosité entre le Blu-ray upscalé et le Blu-ray Ultra HD.

Le résultat se ressent dans des scènes très contrastées ou dans d'autres, où la lumière semblait « brûler » l'image sur Blu-ray. The Amazing Spider-man 2 est un exemple intéressant car dès le début du film, on peut constater une nette différence de colorimétrie dans le ciel, avec une luminosité plus réaliste sur un BDHD avec lequel le HDR prend tout son sens. Une fidélité que le Blu-ray, même upscalé par le lecteur de Panasonic, n'arrive pas à restituer. Dans certaines scènes sombres, c'est encore plus évident : la luminosité est brûlée sur le Blu-ray, malgré les efforts d'upscaling du lecteur, alors qu'elle est plus douce, plus naturelle, sur le Blu-ray Ultra HD. Ce qui ne choquait pas au simple visionnage du BD devient alors un défaut gênant quand on découvre la même scène avec prise en compte du HDR.

On note cependant que si l'on désactive le HDR sur l'UB900 et qu'on lit le Blu-ray UHD dans cette configuration, l'image semble différer assez peu d'un visionnage avec HDR. Il existe certes des subtilités, mais elles sont très, très infimes. Sur ce point, le travail du téléviseur DX900 joue forcément énormément. Il est possible d'effectuer des réglages spécifiques sur ce téléviseur, mais cela reviendrait à volontairement dégrader l'image, ce qui n'a pas réellement de sens.


On en revient donc au HDR. Technologie qui est d'ailleurs l'un des seuls points mis en avant sur la jaquette du BD UHD de The Amazing Spider-man 2 : Sony ne recommande pas uniquement de disposer d'un lecteur UHD, mais insiste bien sur le fait qu'il faut disposer d'une « TV 4K UHD avec HDR ».

0320000008409036-photo-hdr.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top