OS X 10.9 Mavericks : le dossier

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
23 octobre 2013 à 16h28
0

Finder : des onglets et des balises

À chaque nouvelle version d'OS X, on se demande s'il y a du nouveau dans le Finder, question dont la réponse est souvent décevante. Eh bien cette fois ci, c'est le cas ! Commençons par le plus anecdotique : l'explorateur de fichiers rejoint la liste des applications compatibles avec le mode plein écran.

01F4000006695396-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


La deuxième nouveauté est plus intéressante puisqu'elle permet enfin d'utiliser des onglets ! Leur gestion est semblable à celle de Safari. Chacun d'entre eux peut afficher sa propre vue, l'occasion de se rendre compte que le Finder reste la seule application Apple à proposer encore une vue CoverFlow.

01F4000006695398-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Il est également possible de désolidariser un onglet pour l'afficher dans une fenêtre individuelle, et inversement de fusionner plusieurs fenêtres distinctes.

01F4000006055720-photo-os-x-mavericks-captures.jpg


La vraie évolution de ce Finder réside dans la gestion des balises. Ca n'a l'air de rien comme ça, mais ça peut changer vos habitudes de travail. OS X, jusqu'ici, permettait d'ajouter des étiquettes de couleur aux fichiers. Celles-ci sont d'ailleurs toujours présentes, intégrées à la nouvelle gestion.

012C000006695404-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg
012C000006695402-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


En plus de ces étiquettes, il est donc possible de renseigner ses propres tags depuis le menu contextuel. Un champ apparaît, qui permet de filtrer les étiquettes existantes, ou d'en attribuer une nouvelle. Une fois les tags attribués, on peut passer par le panneau latéral pour les retrouver, mais surtout effectuer des recherches sur un ou plusieurs tags dans le champ de recherche du Finder.

Dernier détail qui a son importance : les balises peuvent également être ajoutées aux documents iCloud, et ainsi les centraliser quelle que soit l'application utilisée pour leur création. Une manière de palier le principal défaut de la gestion des fichiers dans iCloud, chaque application enfermant ses documents dans un espace distinct.

01F4000006695406-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Safari : une gestion des signets simplifiée

OS X Mavericks inclut la version 7.0 de Safari, qui se pare de quelques nouveautés et optimisations, ainsi que d'une mise à plat bienvenue de son interface. Tout d'abord, le mur d'images en fausse 3D de la vue top sites est remplacée par une grille 2D beaucoup plus claire et finalement plus agréable. La gestion des vignettes est également simplifiée : plus besoin de cliquer sur le bouton Modifier pour les épingler ou les retirer de la grille : les 2 options sont directement disponibles au survol de la souris.

01F4000006697060-photo-os-mavericks-safari.jpg


Les signets, quant à eux, se voient relégués à un panneau latéral regroupant également la liste de lecture, et les liens partagés (on en parle plus bas). Plus d'aperçus Coverflow, et la vue « complète » reste accessible depuis le menu Signets > Organiser les signets. On peut donc enfin accéder à ses favoris sans perdre l'affichage de la page en cours. Pas trop tôt.

01F4000006695408-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Le panneau latéral est donc fusionné avec la liste de lecture, une fonctionnalité qui permet, on le rappelle, de sauvegarder des pages web pour les consulter hors ligne. La liste de lecture évolue avec une nouveauté fort sympathique : une fois arrivé en bas d'un article sauvegardé, on peut passer automatiquement au suivant, à la manière d'une extension comme Autopager.

01F4000006695410-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Combiné au mode Lecteur qui applique un look « page de livre » aux articles, l'intérêt de la fonctionnalité se voit renouvelé, pour parcourir rapidement les quelques billets ou éditos qu'on s'était mis de côté.

01F4000006695412-photo-os-x-mavericks-screenshot.jpg


Et en parlant d'articles à consulter ultérieurement, le nouveau volet Liens Partagés est lui aussi plutôt pratique. Il permet d'agréger tous les liens partagés par vos abonnés, à condition d'avoir configuré vos comptes Twitter ou LinkedIn dans les Préférences Système.

Même principe que pour la liste de lecture : les liens peuvent être lus à la chaine, par simple défilement. Détail appréciable : il est possible de retweeter l'article directement depuis le panneau latéral ou le bandeau qui s'affiche au sommet de la page.

Enfin, Safari se dote d'une fonctionnalité Power Saver, qui bloque le chargement de tous les contenus Flash périphériques sur la page, la lecture n'étant lancée que par l'utilisateur. Le mode ne s'activera pas, en revanche, pour les éléments Flash centraux tels que les vidéos intégrées à un article.

012C000006697086-photo-os-x-mavericks-safari-power-saver.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
Essai du Range Rover Autobiography P400e : l’hybridation royale
scroll top