Google voudrait rendre les peluches connectées et intelligentes

26 mai 2015 à 10h27
0
Un brevet déposé récemment par Google dévoile l'hypothétique fonctionnement d'une peluche connectée remplie de capteurs, pouvant se mouvoir et piloter d'autres objets. Un concept qui fait un peu froid dans le dos.

Un nounours pour les gouverner tous ? Le récent brevet de Google, déposé en février 2012 mais publié le 21 mai 2015, présente un jouet d'un nouveau genre : une peluche connectée, bardée de capteurs et de moteurs, capable d'interagir avec son (jeune) utilisateur. Microphones, haut-parleurs et caméras sont également de la partie dans les dessins conceptuels du projet, qui prend la forme d'un ours en peluche, proche du célèbre Teddy Bear américain.

« Un appareil anthropomorphique, pouvant prendre la forme d'une poupée ou d'un jouet, peut être configuré pour contrôler un ou plusieurs appareils interactifs » explique le brevet. Capable de parler et de bouger, le jouet pourrait également établir un lien social avec l'enfant et lui servir à allumer la télévision, changer de chaîne, écouter de la musique et plus encore.

0320000008049780-photo-ours-connect-google.jpg

Un projet qui inquiète déjà

Comme tous les brevets déposés par des entreprises aux Etats-Unis, il s'agit là d'un concept que Google cherche à protéger avant toute chose. De fait, il n'est pas certain que la firme produise un jour de tels jouets. Néanmoins, l'idée est loin d'être irréalisable et pourrait très bien constituer une évolution, dans les prochaines années, des appareils connectés comme la Sense Mother, elle-même évolution du lapin connecté Nabaztag. Les objets connectés prenant une forme animale, ou même humaine comme pour les robots, existent déjà.

Ce nouveau brevet de Google inquiète certains organismes, vis-à-vis, notamment, de l'interaction sociale qu'un tel jouet pourrait développer avec les enfants. Le Centre pour la démocratie et la technologie, qui focalise son travail sur la sureté du Web et la protection des enfants face aux nouvelles technologies, tire la sonnette d'alarme. « Si la technologie permet d'aller de l'avant, certaines situations peuvent détruire les interactions sociales, notamment dans le domaine de la vie privée ». L'organisme recommande donc aux parents d'être « particulièrement vigilants » face à l'arrivée de nouveaux produits de ce genre sur le marché, et sur les risques qu'ils peuvent comporter. Quand on se remémore la polémique autour de la poupée Barbie munie d'une simple caméra d'entrée de gamme, on imagine les problématiques potentiellement liées à un ours en peluche intelligent.

0320000008049782-photo-ted.jpg
L'ours en peluche vivant du film Ted
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top