Clubic en toute transparence

Par ,
le 29 mai 2018
 
Vous voyez des publicités sur le site ou des articles sponso et ça vous énerve ? Prenez deux secondes pour lire ce qui suit.

Pourquoi faire ?

Afin de vous offrir les meilleurs services, les dossiers les plus intéressants et l'actualité la plus fraîche, il faut un petit peu de monde. Alors en coulisse, l'équipe Clubic ce sont d'abord des salariés qui bossent sur les contenus, les téléchargements, le comparateur de prix (et les bons plans) ; à la technique d'autres qui font fonctionner le site au mieux. Mais c'est également un certain nombre d'acteurs qui gravitent autour du site : des pigistes, notamment, et des prestataires de tout bord.

Hé bien figurez-vous que, contrairement à une idée reçue, malgré des millions de pages visionnées par mois, un site internet comme Clubic.com ne gagne pas des millions. Non.

Comment Clubic gagne de l'argent

L'entreprise Clubic - qui ne propose que des services gratuits à ses internautes, rappelons-le - fonctionne principalement grâce à deux sources de revenus :
  • La publicité, d'abord. C'est le moyen historique pour Clubic de se rémunérer sur une visite. Il est également le plus visible et, par extension, le plus ennuyeux. Au début des années 2000, la publicité même raisonnée permettait à elle seule de faire vivre une solide équipe. Puis les tarifs ont progressivement décliné, la très grande majorité des sites a diffusé plus d'annonces et les bloqueurs de publicité sont arrivés. Vous connaissez la suite. Aujourd'hui et comme nous vous l'annoncions lors de notre reprise d'indépendance, nous entamons le chemin inverse : la publicité ne disparaîtra pas de Clubic mais nous allons réduire la pression et bannir les formats intrusifs. Ce que nous voulons, à terme, c'est que si vous aimez Clubic, vous ayez envie de désactiver votre bloqueur (et que vous le fassiez !). Retirez-vous les pages de pub du journal gratuit que vous lisez dans le métro ?

  • L'affiliation est le deuxième pilier de revenus sur lequel nous nous appuyons. Si celui-ci est invisible et indolore pour l'internaute, nous l'utilisons sur le comparateur, au sein de nos colonnes ou sur notre fil Twitter (Clubic Bons Plans). Quand vous suivez un lien de Clubic vers un marchand ce dernier nous reverse une petite commission. Une toute petite commission multipliée par des milliers d'internautes tous les mois.

Prenons le temps de rappeler que Clubic, comme l'ensemble de nos confrères de la presse numérique et a contrario de la presse dite écrite, ne touche pas d'aide de la part de l'Etat. Les magazines web que vous voyez perdre en qualité chaque année ou tout simplement disparaître sont contraints à leur sort, soumis à la baisse des revenus imposés par « le marché ».

Article sponso ne signifie pas article "acheté"

Enfin, plus rarement, certaines marques nous contactent afin que nous parlions d'elles ou de leur(s) produit(s) contre rémunération. Notre position est claire : d'abord nous ne parlons que de marques que nous respectons et si possible avec lesquelles nous avons une affinité. Mais surtout nous engager à écrire à propos d'un produit ou d'un service ne nous engage pas à en dire du bien.

C'est une politique que nous appliquons depuis toujours sur Clubic et cela n'a jamais changé.

De plus, quand un article est sponsorisé, nous le notons et le noterons toujours sur le logo de l'article en page d'accueil ainsi qu'en début et fin d'article afin que nos lecteurs ne puissent pas passer à côté. Quand bien même nous voudrions faire autrement, nous ne le pourrions pas : c'est la loi. Un point qu'il est toujours utile de rappeler.

Avec tout ça, vous comprendrez qu'il est un peu difficile pour l'équipe édito de se voir attaquer à coup de « vous avez été payés pour... » ou de « vendus !!! ». Peut-être ne pouvons-nous pas passer entre les gouttes de ce type de réaction à partir du moment où nous acceptons de pratiquer le sponsoring, mais si vous avez un doute, rappelez-vous que nous ne nous cachons pas - nous l'assumons totalement même. Et que c'est encore aujourd'hui ce qui nous permet de continuer l'aventure Clubic.com.
Modifié le 11/06/2018 à 11h02

Les dernières actualités

scroll top