Une extension Windows Defender s'invite sur Chrome

18 avril 2018 à 18h06
0
Microsoft propose désormais d'analyser en temps réel les URL visités sur Google Chrome afin de vous mettre à l'abri de liens malicieux.

Microsoft a désormais sa propre extension pour Google Chrome, et ce n'est autre que le Windows Defender.

Les adeptes de Google Chrome, une audience stratégique pour Microsoft

Si votre ordinateur tourne sous Windows, vous avez certainement déjà remarqué comment Microsoft vous pousse à adopter ses logiciels « maison », en particulier son navigateur Microsoft Edge et sa solution de sécurité Windows Defender. Après avoir passé des années à vous convaincre d'utiliser Internet Explorer et son successeur Edge, plutôt que les navigateurs concurrents, Microsoft franchit aujourd'hui une nouvelle étape en s'invitant directement sur Google Chrome, sous forme d'extension.

La technique, tout droit sortie du « guerilla marketing », un concept dont raffole la Silicon Valley, est censée rappeler aux utilisateurs passés dans le camp de Google que non seulement Microsoft existe, mais qu'il a aussi des solutions de sécurité à proposer. En effet, 60 % des internautes utilisent Google Chrome pour aller sur le Net, ne laissant à Microsoft Edge qu'une toute petite part de marché de 4 %.

Microsoft affirme que ses protections contre le phishing sont plus efficaces que celles de Chrome et de Firefox


Pour les utilisateurs de Google Chrome, l'extension Windows Defender est une protection en plus

Pour orchestrer son retour dans la cour des grands, Microsoft a donc choisi de miser sur sa suite de sécurité « maison », baptisée Windows Defender, et plus particulièrement son outil anti-phishing. Car il faut savoir que de nos jours, tous les principaux navigateurs disposent d'un système plus ou moins efficace de protection contre le phishing. Les serveurs de Google, Mozilla et Microsoft scannent 24 heures sur 24 le web à la recherche d'URL malicieux. Lorsque vous tentez d'ouvrir l'un de ces URL, le navigateur vous affiche une page de mise en garde vous faisant savoir que l'URL en question a été identifié par ses algorithmes en tant qu'URL malicieux.

Bien entendu, il y a toujours moyen d'aller plus loin, en installant une extension qui analysera l'ensemble des requêtes émises depuis votre ordinateur, les scannera en temps réel et bloquera l'affichage de pages phishing ou de pages contenant des malwares. En installant l'extension Windows Defender sur Chrome, vous profitez donc d'une double protection, les bases de donnés d'URL malicieux n'étant forcément pas identiques chez les différents fournisseurs.

La dernière mise à jour du navigateur le plus utilisé au monde met l'accent sur le confort de navigation des utilisateurs, avec la possibilité de couper les vidéos en lecture automatique sur les sites de son choix.
télécharger Google Chrome


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top